Une certaine finesse


S'il reste un géant des routes, le Mercedes ML troisième du nom affiche un dessin soigné qui affine sa silhouette. Ne vous attendez à rien de miraculeux évidemment, le SUV mesure toujours 4,80 m de long pour 2,14 m de large et 1,79 m de haut, mais on apprécie les touches dynamiques qui lui donnent des faux airs de sportif. Des leds intégrées aux pare-chocs avant aux optiques arrière étirées en passant par les flancs plissés, les designers ont travaillé en douceur pour moderniser et muscler la ligne du M tout en conservant son allure de baroudeur.


A l'image d'une C63 AMG Coupé pour les pistards ou d'un break Classe E pour un commercial encombré, le ML apparaît donc à sa place dans les beaux quartiers mais ne renie pas la mission pour laquelle il a été conçu.


Confort et modularité à l'intérieur


On peut faire le même constat dans l'habitacle. D'un côté, on retrouve la finition soignée et la présentation traditionnelle qui caractérise Mercedes depuis quelques années, et de l'autre le ML n'oublie pas son aspect pratique.

A l'avant, cela se traduit par des rangements en nombre correct et surtout bien situés entre deux sièges très confortables aux multiples réglages ou encore par une interface « Command » pouvant afficher boussole et angle des roues tout en diffusant le son d'un iPod sur un système audio Harman Kardon optionnel d'excellente qualité. A l'arrière, cela signifie que les passagers profitent de l'empattement de 2,91 m avec un espace aux jambes ainsi qu'à la tête largement suffisant pour envisager un long trajet. Et le coffre n'est pas en reste puisqu'il affiche entre 690 et 2010 litres.


Dans l'ensemble, le Mercedes ML incite donc à s'installer à son bord et ne déçoit pas une fois qu'on y est. La case « ambiance luxueuse » cochée, direction Isola 2000 et les hauteurs de Nice pour en vérifier ses prétentions dynamiques sur et en dehors des routes.