L’insolent petit crossover de Nissan débarque en Europe. Baptisé Juke, ce « Baby Qashqaï » mise sur l’audace de son grand frère. Le look en plus. La clientèle répondra-t-elle une fois de plus à l’appel ? Il y a fort à parier.

Essai vidéo - Nissan Juke : l'insolent

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Nissan Juke

104 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Nissan Juke

Juin 2010

Essai vidéo - Nissan Juke : l'insolent
Nissan a le goût du défi. Le pari gagnant du Qashqaï en 2007 a donné des ailes au constructeur japonais.  Ce dernier a capitalisé sur son expérience du Crossover pour investir un nouveau segment. Celui des petits crossovers urbains. Un marché naissant qui sera prochainement rejoint par le Mini Countryman. Cette niche se positionne en alternative aux citadines pur jus telles que MiTo, DS3 et Mini. Nissan a décidé de frapper un grand coup en proposant un véhicule fort en image. Ce mélange audacieux de Micra, Qashqaï , Murano et 370 Z devrait à coup sûr séduire une clientèle jeune et dynamique. Les 15 000 commandes enregistrées (livraison prévue en Octobre) en témoignent.Ce Juke ne ressemble à aucun autre véhicule existant. Clairement positionné comme un Crossover, ce véhicule excentrique a été dessiné, non pas au Japon, mais à Londres au centre de Design de Nissan Europe. Les designers ont eu carte blanche. Et ils ne se sont pas gênés. Nissan leur a fait confiance puisque la version définitive est restée fidèle au concept Qazana présenté à Genève.

 Sans rééditer notre présentation détaillée de cet hiver, voici résumé les points marquants de ce design novateur. Une carrosserie robuste, typée SUV soulignée par des courbes « sensuelles ». Un œil avisé remarquera les feux arrière de type 370 Z et quelques similitudes à l’avant avec le Murano et la Micra. Ce look original et très masculin ne devrait pas laisser insensible la gent féminine.
Essai vidéo - Nissan Juke : l'insolent
Malgré la présence de certains plastiques peu valorisants, l’ambiance à bord affirme un ton décalé, coloré et tendance. Nissan propose un dessin entièrement nouveau. La console centrale en trapèze réunit le bloc multimédia et l’inédit Dynamic Control System. Un module qui permet de gérer simultanément la climatisation et certains paramètres du véhicule. (3 modes : Sport, Normal et Eco). Ce système permet d'accéder à une multitude d'informations comme la consommation, le temps de parcours, la pression de turbo, l'accélération transversale (!), le couple moteur, etc. Pas vraiment indispensable sur ce genre de véhicule, mais les amateurs de « gadgets » apprécieront.
La position de conduite est dominante façon SUV avec un volant non réglable en profondeur. L’espace à l’avant est très convenable. A l’inverse les passagers arrière payent le prix du design.  La garde au toit est réduite et l’espace aux jambes est minimal. Elaboré sur la plateforme de la Micra/Clio, le Juke présente les mêmes prestations de chargement. Soit 251 litres. Un volume correct, mais bien en deçà de la future Mini Countryman (350 litres).