On approche tout doucement de la fin d'année, et c'est donc bientôt le moment pour les constructeurs de faire les comptes sur 2012. Mais chez General Motors, on s'inquiète déjà de ce qu'il va advenir de 2013 avec une estimation de baisse de l'ordre de 5 %.
Hier, General Motors publiait ses résultats pour le troisième trimestre comme l'ont déjà fait quelques constructeurs. Les bonnes ventes aux Etats-Unis ont permis au géant américain de faire progresser son chiffre d'affaires à 37,6 milliards de dollars, soit 900 millions de dollars supplémentaires par rapport à la même période de l'an dernier. Mais même si les chiffres globaux de GM sont positifs, le groupe continue de souffrir en Europe avec Opel. General Motors prévoit une perte d'exploitation sur 2012 pouvant aller jusqu'à 1,8 milliard de dollars. Ce chiffre pourrait varier et devrait dépendre de ce qu'il sera décidé en fin d'année concernant les possibles restructurations.
C'est donc tout le paradoxe de General Motors, qui, grâce à sa présence à l'échelle mondiale, continue de progresser malgré une situation particulièrement compliquée en Europe. D'ailleurs, l'année 2013 devrait être encore plus mauvaise en Europe puisque GM estime déjà que les ventes vont encore chuter de "4 % à 5 %". Au total, sur une dizaine d'années, GM Europe a perdu près de 16 milliards d'euros en Europe. Cela ne sent pas forcément très bon pour les employés des usines d'Opel.