La National Highway Trafic Safety Administration est une autorité d'État américaine dont la mission est d'assurer la sécurité des usages de la route. Pour cela, ses membres testent les autos mais élaborent également les réglementations. Le prochain projet de cette puissante organisation est ni plus ni moins que d'imposer la présence d'une boîte noire dans tous les véhicules particuliers en vente aux USA !

C'est dans les prochains jours que la NHTSA va proposer une nouvelle réglementation imposant la présence dans tous les véhicules légers en vente dans le pays d'un enregistreur de données, ce que l'on appelle communément une boîte noire. La NHTSA estime que cette mesure représenterait un coût de 24,4 millions de $ pour les constructeurs qui écoulent chaque année 15,5 millions de véhicules dans le pays.

Toutefois, il faut savoir que 90% des autos embarquent déjà un dispositif de ce type puisque General Motors, Ford, Toyota, et Mazda en équipent leurs modèles mais que tous les autres sont très réservés sur le sujet. L'Association des Constructeurs Automobiles (AAM) regroupant les 3 grands groupes américains, Toyota, Volkswagen, Mercedes et 6 autres marques demande au gouvernement de prendre en compte le droit à la vie privée avant de statuer sur cette mesure.

Si les constructeurs affirment que les données enregistrées lors des accidents permettent aux ingénieurs de mieux comprendre le déroulement de ceux-ci et donc de mieux les prévenir, ils acceptent aussi l'idée que cela revient à une intrusion dans la sphère privée. Dès lors, ils proposent que l'accès à ces données ne soit possible qu'en cas d'accord formel du propriétaire et que, surtout, toute mesure gouvernementale imposant ces appareils soit également accompagnée de mesure de protection de la vie privée des usagers.

Cela fait plus d'un an que ce projet est sur la table sans que le gouvernement ne donne suite alors que la présence d'enregistreur de données dans les autos est un fait depuis plus de 20 ans, et ce, sans aucun encadrement réglementaire.