Après avoir renouvelé son Range Rover, son Discovery 3, puis lancé le Range Rover Sport, le constructeur britannique s’attaque aujourd’hui à son SUV : le Freelander.

Land Rover Freelander : le retour du "baby Range"

Commercialisée en 1997, la première génération de Land Rover Freelander avait inauguré le segment des SUV premium.

Après quelques restyling et le renouvellement presque intégral de la gamme du constructeur britannique, c’est au tour aujourd’hui du Freelander.

1er Land Rover

Freelander

Land Rover Freelander : le retour du "baby Range"

Stylistiquement le nouveau Freelander mélange le passé mais également les nouveaux codes de la marque puisqu’on retrouve des similitudes avec le Land Rover Discovery 3 et le Land Rover Range Rover Sport notamment au niveau des passages de roues, des ouies latérales ou du dessin de la custode.

Land Rover Freelander : le retour du "baby Range"

Pour le reste, la face avant ressemble énormément à l’ancien modèle mais celle-ci a toutefois subi quelques retouches, tout comme l’allure générale qui conserve ses principaux traits de caractère, tout en affirmant un coté plus robuste mais également statutaire c’est à dire haut de gamme. Un des indices les plus marquants de cette tendance est le déplacement de la roue de secour qui abandonne la porte arrière pour migrer sous le plancher du coffre.

Land Rover Freelander : le retour du "baby Range"

Les mensurations du nouveau Freelander augmentent comme sur la plupart des nouveaux modèles. Avec 4,50 m de long, le Freelander gagne 7 cm ; un accroissement encore plus important au niveau de la largeur avec 1,91 m (+10 cm) et même de la hauteur (+ 3 cm). L’habitabilité devrait donc progresser. C’est déjà le cas du coffre qui affiche désormais une capacité de chargement comprise selon les configurations entre 755 et 1640 litres soit 27 % (546 l) et 38 % de mieux que sur le premier du nom. En revanche, impossible de transporter 7 personnes. Cette spécificité reste donc l’apanage du Land Rover Discovery 3.

Land Rover Freelander : le retour du "baby Range"

L’habitacle évolue également. Les formes rustiques de la première génération sont passées aux oubliettes pour se rapprocher des planches de bord de ses grands frères. Là aussi, le Land Rover Freelander monte en gamme que ce soit sur le plan des matériaux ou de la finition. La dotation subit aussi cette inflation avec la possibilité d’opter pour certains équipements dignes des berlines allemandes comme par exemple le chauffage des sièges à deux vitesses, le système de navigation DVD avec écran tactile, les projecteurs bi-xénon orientables, le toit panoramique coulissant,etc.

Lire aussi

Forum

Que pensez-vous du nouveau Land Rover Freelander, venez en discuter sur notre forum