Suzuki Automobiles tentait depuis plusieurs années de s'implanter aux USA et la dernière berline Kizashi (photo) portait en elle les espoirs de la petite firme japonaise. Manifestement, cela n'a pas fonctionné puisque la filiale américaine vient d'annoncer qu'elle se plaçait sous le régime du Chapitre 11 (protection en cas de faillite) et qu'elle abandonnait le marché US.

La Kizashi ne se sera pas vendue comme espéré aux USA puisque l'American Suzuki Motor Corporation vient d'annoncer dans un communiqué une révision de sa stratégie aux Etats Unis. Afin de restructurer son organisation sur place, la firme se place sous Chapitre 11, le régime de protection permettant aux entreprises en faillite de se réorganiser sans risquer les attaques de ses créditeurs. Cette restructuration comporte 2 volets : la poursuite de la commercialisation des divisions motos et marine et surtout l'arrêt de la division automobile sur le territoire .

Suzuki justifie cet échec par l'inadéquation de sa gamme, composée essentiellement de « petits » véhicules, et le taux de change entre yen et dollar extrêmement défavorable. La firme précise qu'elle continuera d'assurer les garanties et l'après-vente dans le réseau de concessionnaires actuel.