Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Alfa Romeo : énorme progression de la production en 2017

Dans Economie / Politique / Marché

Alfa Romeo : énorme progression de la production en 2017

Avec le déploiement commercial total de la Giulia et l'arrivée du Stelvio au catalogue, c'est tout sauf une surprise : la production d'Alfa Romeo a explosé en 2017, signe que le retour du premium est tout de même bénéfique. Il reste maintenant à concrétiser, ce qui sera probablement le plus difficile pour la marque italienne.

Que serait aujourd'hui Alfa Romeo sans l'apport des deux derniers modèles, les Giulia et Stelvio ? Probablement en grande difficulté, puisque le catalogue a nettement vieilli face à l'avalanche de nouveautés arrivées ces derniers mois sur le segment des berlines compactes (celui de la Giulietta) et sur celui des citadines (celui de la Mito).

Heureusement, donc, que les Giulia et Stelvio sont là, d'autant plus que la production a largement progressé en 2017. En attendant les chiffres définitifs pour l'Europe et la France, Alfa Romeo annonce avoir assemblé 150 000 véhicules l'an dernier, contre 93 000 en 2016, ce qui représente une hausse de la production de 62 %.

Tous les signaux sont au vert pour Alfa Romeo du côté des chaînes d'assemblages, mais il reste l'épineuse situation de la marque en Europe. Toujours en attendant les chiffres officiels pour 2017, nous savons déjà que la Giulia pointait à la septième place du classement sur le Vieux Continent au bout de 9 mois, juste derrière le très âgé duo Volvo S60/V60. Il n'y a toutefois pas de break à comptabiliser pour la Giulia, ce qui la pénalise face à ses adversaires (les différentes carrosseries sont comptées dans le bilan des ventes).

Le Stelvio, lui, était sur les trois premiers trimestres un peu en retrait, mais les derniers mois de l'année ont montré une montée en puissance pour le SUV qui n'est arrivé que l'an dernier en concession.

Tout ceci n'est donc pas de mauvais augure pour Alfa Romeo qui devra malgré tout absolument agrandir le catalogue pour rester accroché au wagon des leaders.

Mots clés :

Commentaires (114)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Maître Yoda content il sera

Par

"segment des berlines compactes (celui de la Giulia)"

De la Giulietta. :smile:

Par

"Tout ceci n'est donc pas de mauvais augure pour Alfa Romeo qui devra malgré tout absolument agrandir le catalogue pour rester accroché au wagon des leaders."

Remplacement des MiTo et Giulietta, Giulia SW et coupé, voir un successeur aux GTV/Brera/GT, une sportive (4C/8C Competizione). Voilà, il y a de quoi faire chez Alfa.:wink:

Par

En réponse à zafira500

"Tout ceci n'est donc pas de mauvais augure pour Alfa Romeo qui devra malgré tout absolument agrandir le catalogue pour rester accroché au wagon des leaders."

Remplacement des MiTo et Giulietta, Giulia SW et coupé, voir un successeur aux GTV/Brera/GT, une sportive (4C/8C Competizione). Voilà, il y a de quoi faire chez Alfa.:wink:

Oui, c'est en bonne voie en effet et ce sont de bonnes nouvelles pour la suite. Les bases sont là.

Il reste encore de gros défis qui monopoliseront beaucoup d'argent à FCA et j'ajouterai à ta liste, un réseau de distribution enrichi et un SAV répondant aux attentes premium.

Si Alfa veut concurrencer les allemandes sur leur terrain (le premium), Alfa doit en adopter tous les codes et pas seulement la vente. C'est ainsi, en plus de la qualité du produit vendu (fiable, qualitatif, esthétique et performant) qu'Alfa légitimera son image et son sérieux et gagnera des clients.

Par

La 4C sera retouchée cette année - l'intérieur essentiellement - pour assurer le côté sportif avec le retour en F1 et une 6C en GT est en préparation. Pour la MiTo je doute qu'elle ait une descendance, une grande berline, un SUV 7 places et la Giulietta, tous sur base Giorgio, sont prioritaires d'ici 2020.

Par

En réponse à zafira500

"Tout ceci n'est donc pas de mauvais augure pour Alfa Romeo qui devra malgré tout absolument agrandir le catalogue pour rester accroché au wagon des leaders."

Remplacement des MiTo et Giulietta, Giulia SW et coupé, voir un successeur aux GTV/Brera/GT, une sportive (4C/8C Competizione). Voilà, il y a de quoi faire chez Alfa.:wink:

Oui, c'est vraiment dommage qu'ils ne prévoient pas un break contre l'éternel trio allemand ! Et une Brera, juste pour le look génial de l'ancienne... ! Quand à la 8C, elle était tout simplement la plus belle auto de tous les temps, à mon goût.

Sinon j'attends de voir les conneries que tous les PaganiZonda et autres illuminés anti-Italie vont trouver à dire !

Par

Y'a pas de troll ? :blague:

Par

Mon Alfa GT a 260 000 bornes, un preneur ? :brosse:

Par

une très bonne nouvelle pour la beauté de notre paysage automobile,et pour sa diversité.je souhaite que ça continue fort en 2018 etpar la suite.ces alfa sont tellement plus réjouissantes à l'oeuil que la deprimante production allemande et ses innombrables cues à roulettes multi clonés

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire