Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Alpine ou la mécanique de l’allumeuse

Dans Futurs modèles / Concept-cars

Voilà quatre ans qu’Alpine promet sa résurrection à coups d’apparitions furtives, en dévoilant des concept-cars plus ou moins proches de la version définitive. Quatre ans, entre rebondissements et reports de commercialisation. Quatre ans d'omniprésence médiatique pour faire patienter les fans. Quatre ans d’une trop longue bande-annonce qui pourrait décevoir si le film achevé n’est pas à la hauteur. Parler d'une auto trop longtemps avant l'heure pourrait nuire à cette auto lorsqu'arrive vraiment son heure.

Alpine ou la mécanique de l’allumeuse

C’est un fait admis depuis des lustres. Avant de lancer un modèle, son constructeur le tease, comme disent les marketeux. Il montre un bout de phare par ci, une silhouette sous une bâche par là, avant de déballer le modèle tout entier sur un podium et, quelques autres mois plus tard encore, de le vendre chez le concessionnaire du coin. Mais ce schéma, aussi classique que les Quatre saisons de Vivaldi en attente téléphonique, appartient peut-être à un autre siècle. Car chez Renault, la maison-mère, on ne pratique plus le teasing, mais la série à rallonge qui fait passer les 6 saisons de Game of Thrones pour un mini-clip furtif. Voilà quatre ans que le Losange nous parle d’Alpine, et nous montre régulièrement la première voiture de cette marque ressuscitée, en nous expliquant à tout bout de champ que ce n’est pas pour maintenant.

 

Le concept-car Alpine Vision Gran Turismo.
Le concept-car Alpine Vision Gran Turismo.

 

L’affaire a commencé au Grand Prix de Monaco 2012 avec une auto censée célébrer les 50 ans de l’A110 du constructeur dieppois. De quoi relancer les spéculations de sa résurrection. Six mois plus tard, le contrat était signé entre Renault et Caterham. En 2016, promis, juré, craché, la berlinette du 21e siècle allait débouler sous la houlette des deux larrons.

Tu l’as vu mon beau concept ?

Mais un an et demi plus tard, c’est le divorce entre l’Anglais et le Losange. Pas grave, ce dernier décide de continuer en solo. Mieux : au mois de janvier 2015, un concept-car apparaît : la Vision Gran Turismo. Il est à des années-lumière d’une version routière, mais il faut laisser du temps au temps et aux ingénieurs pour concevoir la bête. Tellement de temps que quelques mois plus tard la décision est prise : la sortie de l’auto est reportée en 2017.

Le concept-car Alpine Celebration.
Le concept-car Alpine Celebration.

 

En attendant, histoire de faire patienter les fans, un nouveau concept voit le jour aux 24 Heures du Mans. Son nom ? Célébration. Mais attention, ce n’est pas encore la version finale. On remballe notre impatience, et on attend encore. Jusqu’au 16 février de cette année. Ce jour-là, dans les lacets du Col du Turini, Carlos Ghosn a mis une écharpe pour présenter son Alpine. Ah mais non, c’est encore un concept-car et il s’appelle Vision, comme le tout premier, celui de 2012, qui n’était pas du tout comme ça. Celui-là, il est à une épaisseur de joint de culasse de la réalité.

On touche donc au but, à l’imminence de la version vraie qu’on devrait, logiquement, admirer au Mondial de l’automobile au début du mois d’octobre prochain. Que ceux qui suivent toujours nous jettent la première biellette. Et que les autres sachent qu’Alpine devrait être aux abonnés absents à la Porte de Versailles. Dis quand viendras-tu ? Dis au moins le sais-tu ? Avant, après, ou pendant le raout parisien ? Personne n’en sait rien.

Tu l’as admirée mon auto qui est presque la vraie ?

Évidemment, quatre ans pour créer une marque, et un modèle, en partant d’une feuille blanche, ne sont pas de trop. Bien sûr, on ne saurait reprocher à Alpine de vouloir exister avant même que d’exister, histoire de faire patienter les clients potentiels et de les empêcher, ces ingrats, d’aller faire un chèque ailleurs. Sauf que cette omniprésence médiatique (Caradisiac a consacré près de 70 articles à cette seule résurrection et à ses à-côtés) peut avoir son revers. Car le jour où la nouvelle berlinette roulera pour de vrai, elle aura sur ses jantes une pression maximum, accumulée pendant plus de quatre ans d’apparitions, de suppositions et de fausses joies d’être en face d’un produit achevé. Et si l’on peut pardonner beaucoup à une auto inattendue, le risque est grand de ne rien laisser passer à une voiture déjà trop entraperçue.

 

Le concept-car Alpine Vision.
Le concept-car Alpine Vision.

 

Inscription à la newsletter
Coupé

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C' est bien pour ça qu' il faut qu' ils ns la sorte après ns l' avoir tant montrée, pour l' heure je me sens tt orphelin ..!!

Par

La voiture a "rien faire"... ça va c'est pas comme si on l'attendait depuis 5 ans. Renault fait durer le suspens uniquement pour ses fans qui finissent par se lasser

Par

Bah entre les fan qui les attendent au tournant et les homologations qui doivent être compliquées sur ce genre de voiture, il faut mieux qu'ils prennent leur temps pour peaufiner la voiture.

En espérant que les financiers ne mettent pas un coup de frein à l'aventure.

Par

il y a des gens qui commentent mais qui apparemment n'ont pas compris l'article. la critique ne porte pas vraiment sur la durée entre l'annonce et la livraison du produit, mais sur la communication de la marque pendant tout ce temps. perso, j'avoue que j'ai été saoulé par tous ces concepts et reports. ainsi que sur le marketing foireux qui nous promet quelque chose d'authentique alors qu'on aura une voiture finalement assez standard mis à part sa ligne (qui évoque assez bien les anciens modèles il faut l'admettre). pour le reste on aura un banal 4 cylindre turbo, des gadgets inutiles, un prix conséquent... une sorte de nouvelle mini cooper à la sauce renault.

Par

En réponse à vioc et pochtron 3

Commentaire supprimé.

Clair ! Si l'industrie du jeu vidéo se le permet avec ses jeux malfoutus a 35 balles (aller, on va multiplier par 3, histoire de compter -largement- les DLC devenues payant), il est logique qu'on ne sourcille point pour une caisset qui en vaut plus de 50.000€.

Pertinence, toussa ... :redface:

Par

En réponse à vioc et pochtron 3

Commentaire supprimé.

Mékèskidi Bobby 2 B? :voyons:

Allez les vieux nostalgiques! Plus qu'une vingtaine d'années à attendre.:smile:

Par

Pa sun mot sur la mécanique qui pourrait bien provenir finalement de chez....Mercedes AMG ?

Ce serait tout de même énorme pour la marque qui revient cette année se ridiculiser en F1...

Quel camouflet ce serait si c'est confirmé.

Par

le fabuleux moteur d'exception 1.8L Nissan-Gordini va rugir :love:

Par

En réponse à roc et gravillon

Pa sun mot sur la mécanique qui pourrait bien provenir finalement de chez....Mercedes AMG ?

Ce serait tout de même énorme pour la marque qui revient cette année se ridiculiser en F1...

Quel camouflet ce serait si c'est confirmé.

1.8 Tce Nissan passé entre les mains des sorciers de Gordini venus de Dacie :bien: :love:

Par

Quel ironie !

Un article pour dénoncer une soit disante omniprésence sans finalité.

Mais au final elle prouve bien votre système de rémunération.

Il n'y a rien à dire mais vous avez réussi à y consacrer 70 articles.

Autant de vues de page, que de coûts par impression et coûts par clics.

Vous prouvez juste que vous Caradisiac est prêt à tout pour améliorer sa rentabilité au détriment d'une information de qualité.

(Mais au passage, 70 articles c'est aussi faire du social pour occuper le triste sir de Roc chômeur de longue durée)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire