Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Après le 3008, les usines PSA peinent à suivre la cadence imposée par le succès du Peugeot 5008

Dans Economie / Politique / Industrie

Après le 3008, les usines PSA peinent à suivre la cadence imposée par le succès du Peugeot 5008

Le Peugeot 5008 suit les traces du 3008 sur la route pour le succès en cumulant déjà un nombre impressionnant de commandes. Mais les usines PSA ont du mal à suivre la cadence, au point que les syndicats tirent la sonnette d'alarme.

Le Peugeot 3008 de seconde génération s'arrache comme des petits pains. Lancé en fin d'année dernière, il a déjà passé la barre des 100 000 commandes, ce qui est colossal en soi, et plus encore quand on met en rapport le nombre de ses immatriculations, 5 830 unités, en avril dernier. Cela en fait certes la sixième meilleure vente derrière la nouvelle Citroën C3 qui réalise, elle aussi, un excellent démarrage, mais c'est la définition même de l'expression « être victime de son succès » : les délais de livraison s'allongent et les usines tournent à plein régime, poussant PSA à embaucher un millier d'intérimaires en catastrophe à Sochaux pour tenter de suivre la cadence, ce qui commence à inquiéter les syndicats.

 

Et l'arrivée du 5008 ne fait rien pour les rassurer. La campagne de publicité de la version 7 places du 3008, plus long de 19 cm, n'a en effet pas encore commencé et sa commercialisation ne commencera que le mois prochain que ses carnets de commandes se remplissent à vitesse grand V, approchant déjà la barre des 11 000. Et c'est cette fois-ci l'usine de Janais, près de Rennes, qui est à la peine : les équipes enchaînent les heures supplémentaires et la direction cherche à embaucher 500 intérimaires. Mais comme il faut aussi former ces derniers, ils ne seront opérationnels que début juillet.

 

De quoi mettre la CGT sur les dents. Après deux coups de semonce sous la forme d'un débrayage d'une heure les 13 et 19 mai, le syndicat dénonce les « très nombreuses heures supplémentaires, le manque d’effectif récurrent, les conditions de travail déplorables » en rappelant que cette situation est provoquée par « des milliers de postes supprimés ces dernières années » et les investissements dans l'outil de production « faits au minimum ».

 

Source : Ouest-France

 

En savoir plus sur : Peugeot 5008 (2e Generation)

Commentaires (162)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

je sens que je vais les vomir ces véhicules dans 3 ans à force d'en voir autant...

Par

Ca expliquera les soucis de finition sur l'intérieur.

Par

On va pas se plaindre d'un succès d'une voiture fabriquée en France aux qualités reconnues unanimement et qui légitime Peugeot dans sa montée en gamme avec enfin des modèles pouvant concurrencer les allemands type Tiguan, X1, Q3,dans les motorisations représentant 75% des ventes. Et mieux vaut des embauches improvisées qu'une fermeture d'usine planifiée.

Par

2 sacré numéro :bien:

Par

Ce qui est surtout regrettable et que ne comprennent les arriérés de la CGT c'est qu'un constructeur de la taille de PSA ait des réticences à embaucher pour satisfaire les commandes parce qu'ils savent qu'en cas de mauvaise fortune débaucher sera très compliqué.

Moralité.....des intérimaires.

Triste pays.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Ce qui est surtout regrettable et que ne comprennent les arriérés de la CGT c'est qu'un constructeur de la taille de PSA ait des réticences à embaucher pour satisfaire les commandes parce qu'ils savent qu'en cas de mauvaise fortune débaucher sera très compliqué.

Moralité.....des intérimaires.

Triste pays.

Ce qui est surtout étonnant, c'est que PSA n'est pas vue arrivé le volume de commande et embauche au dernier moment. Avec les précommandes, ils ont pourtant eux des indicateurs solides sur le succès des véhicules. Ils auraient du réagir bien avant.

Par

Les moutons sont de sortie...

Par

En réponse à moulache

Commentaire supprimé.

hey @moulache , t'as encore un bug , adsl ne suit plus ou c'est un bug 4G ????

Par

" très nombreuses heures supplémentaires, le manque d’effectif récurrent, les conditions de travail déplorables "

Prévoyez l'option extension de garantie les gars....

Par

En réponse à Volvo power

Commentaire supprimé.

On sait que t'as des goûts très particuliers..... et visiblement, pas qu'en matière de design automobile....

Si bosser comme un dingue sans la moindre carotte significative te semble cohérent, avec en prime des pauv' gars en CDD dans les pattes en sus te semble être un monde désirable ....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire