Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Bilan routier : plus de tués avec moins d'accidents en 2015

Dans Pratique / Sécurité

Bilan routier : plus de tués avec moins d'accidents en 2015

Le bilan définitif de l'accidentalité routière, rendu public ce mercredi par Emmanuel Barbe, le délégué interministériel de la Sécurité routière, fait état de 3 461 tués en 2015, en augmentation de 2,3 % par rapport à 2014, tandis que les accidents corporels baissent de 2,7 % et les blessés de 3,1 %. La Sécurité routière parle ainsi de bilan contrasté. Voici l'essentiel à retenir.

Plus de morts avec pourtant moins d'accidents et de blessés… Le bilan définitif de l'accidentologie en 2015 est "contrasté", aux dires d'Emmanuel Barbe, le délégué interministériel de la Sécurité routière, qui présentait ces chiffres ce mercredi depuis l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches. Au total, ce nouveau bilan recense 3 461 personnes tuées l'an dernier, soit 77 décès supplémentaires par rapport à 2014 (+2,3 %).

Cette hausse de la mortalité intervient pourtant alors que le nombre d'accidents corporels décline dans le même temps à 56 603 (-2,7 %) contre 58 191 l'année précédente, et avec un nombre de blessés également en recul de 3,1 %. Conclusion de Manuelle Salathé, secrétaire générale de l'Observatoire interministériel à la Sécurité routière (ONISR), en charge de ces statistiques : "la vitesse augmente sur tous les réseaux", entraînant des "chocs violents".

Même sur autoroutes, le réseau le plus sûr en France, la mortalité est en hausse (+23,1 %). Selon la Sécurité routière, "les vitesses moyennes pratiquées ont augmenté de 4 km/h sur autoroutes, de 2 km/h sur les routes à 2x2 voies". Elles ont également tendance à "remonter" en ville. La vitesse et l'alcool restent les principales causes d'accidents mortels, selon l'ONISR. Suivent le non-respect des priorités, l'usage de stupéfiants, les dépassements dangereux, les malaises et la somnolence…

À noter que c'est le week-end que l'on se tue le plus. Et les premiers touchés sont les automobilistes. Plus de la moitié des morts sur les routes en 2015 (51,9 %) étaient des conducteurs ou passagers de véhicules de tourisme. Cela fait deux ans maintenant que le bilan se détériore d'ailleurs chez les automobilistes. La hausse des décès les concernant en 2015 est de 8 %, ce qui représente 133 morts de plus par rapport à 2014. Enfin, comme les années passées, les jeunes de 15-24 ans et les seniors de 65 ans et plus sont surreprésentés parmi les tués.

Quel est alors le programme pour inverser cette courbe de la mortalité routière, en hausse pour la deuxième année consécutive ? Emmanuel Barbe a rappelé qu'il comptait bien mettre en place "l'externalisation de la conduite des radars mobiles", autrement dit les confier à des entreprises privées afin d'accroître leur utilisation. Il compte toujours également sur l'installation prochaine de véritables cabines leurres, des cabines qui seront "de temps en temps équipées d'un système de mesure de vitesse et de photographie, et de temps en temps non". "Ce que nous voulons faire, c'est être surtout dans la menace du contrôle plutôt que dans le contrôle lui-même", a-t-il encore déclaré.

Mots clés :

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

les radars, encore et toujours, mais ça sert à quoi quand vous êtes confrontés tous les jours à des gens qui ne roulent pas spécialement vite, mais plutôt n importe comment. à quoi sert les radars face à des ramollis du bulbe qui se croient sur une piste de kart, nulle besoins de vitesse, slalomer, couper la route pour rejoindre une sortie de rocade, pas de clignotants, aucun civisme etc.... la meilleure formation à la conduite n éduquera jamais les kassos du bitûme

Par

A noter que la baisse du nombre de tués depuis quelques décennies est plus à mettre au crédit de la sécurité toujours plus renforcée de nos automobiles que de la répression tout azimut. Aucune pédagogie des forces de l'ordre considérant que les mentalités ne changeront qu'en s'attaquant uniquement au portefeuille des automobilistes.

Par

En réponse à autobeauf

les radars, encore et toujours, mais ça sert à quoi quand vous êtes confrontés tous les jours à des gens qui ne roulent pas spécialement vite, mais plutôt n importe comment. à quoi sert les radars face à des ramollis du bulbe qui se croient sur une piste de kart, nulle besoins de vitesse, slalomer, couper la route pour rejoindre une sortie de rocade, pas de clignotants, aucun civisme etc.... la meilleure formation à la conduite n éduquera jamais les kassos du bitûme

Véridique! des tas de gens font preuve d'une absence de civisme, et plus grave, de jugeote sur la route! quand on voit un bouffon qui klaxonne et qui force face a quelqu'un qui a la priorité, y a un problème, pour ne citer que ca!

Par

il suffit d'un accident pour foutre une famille dans un caveau ou créer des orphelins. un seul. parfois c'est par simple et pur hasard, parfois c'est par une addition de facteurs liés aux comportements hasardeux d'un conducteur. n'oubliez jamais que la vie des autres compte. adoptez une posture responsable. le monde vous le rendra bien.

Par

Ils les sortent d'où les augmentations de 4 et 2 km/h :ptdr::ptdr::ptdr: Sérieusement, qui peut gober ça? :voyons:

Avant même de lire, la Madame Irma qui sommeille en moi savait que la "vitessseeu de l'enfeeeereeuuu" serait pointée du doigt, qu'attendre d'autre des branques du gouvernement? :bah:

Par

Plus de tués avec moins d'accidents, les véhicules sont donc plus chargés qu'à l'habitude, ce qui montre tout le succès du co-voiturage et Blablacar etc. mais trahit le revers de la médaille. À moins que la jeunesse s'empile dans de petites citadines fragiles et peu enclines à compenser la fougue du jeune conducteur épris d'invincibilité au sortir d'une boîte de nuit ou d'une cuite.

Par

En réponse à oxmose

Ils les sortent d'où les augmentations de 4 et 2 km/h :ptdr::ptdr::ptdr: Sérieusement, qui peut gober ça? :voyons:

Avant même de lire, la Madame Irma qui sommeille en moi savait que la "vitessseeu de l'enfeeeereeuuu" serait pointée du doigt, qu'attendre d'autre des branques du gouvernement? :bah:

Il s'agit de la vitesse moyenne calculée sur différents axes routiers données, et selon le type de véhicule. Pour savoir comment est mesurée une vitesse moyenne sur un axe routier, rendez-vous sur votre moteur de recherche préféré avec les mot-clefs suivants : vitesses mesurées sur un échantillon de points, dispositifs de mesures par essieux, radars tronçons, Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), Observatoire des vitesses, Directions Territoriales du Cerema, etc.

Par

Mais ou est donc la Perrichon ? et son acolyte avocate, de la secte de la vitesse.....:lover:

Par

Marrant que "L'observatoire" n'ait pas observé l'usage qui me semble pourtant en hausse XXL de l'usage du portable et de ses multiples usages possibles au volant.....

La plupart des gens sont dorénavant incapables de s'en passer quand ils marchent, pourquoi pourraient ils y renoncer, assis peinard dans un environnement douillet et chauffé ?

Avec juste une auto à conduire quoi....

Juste pour rappel : a 50 km/h, on parcours 14 mètres en 1 seconde.

Et quand on constate l'état inattention total de ces pingoins qui pianotent en marchant, pour quel raison serait il meilleur dans leur cocon automobile.

Mais bon, on a bien idée que cet observatoire est avant tout là pour toujours observer les mêmes vieilles lunes : plus facile pour faire entrer du fric dans les caisses de mesurer une vitesse que d'apporter la preuve de l'usage d'un smartphone, possiblement en dentbleue.... mais pas forcément moins dangereux pour autant.

Par

Ptet que la hausse des vente de esshuvé est une cause de l'augmentation du nombre de mort ?

Parce que bon, un bestiaud haut sur patte, ca dezingue un poil plus le pietons et le deux roue nan ? :redface:

Saloperies... :pfff:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire