Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Salon de Francfort 2017

Salon de Francfort 2017 - BMW Série 6 Gran Turismo : de cinq à six

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Peu appréciée du public, la carrosserie GT est pourtant reconduite par BMW. Elle quitte la gamme Série 5 pour rejoindre la famille Série 6. Malheureusement, le design manque toujours de finesse. Mais l'habitabilité progresse et le coffre est géant !

Salon de Francfort 2017 - BMW Série 6 Gran Turismo : de cinq à six

Positionnement bancal, silhouette peu élégante : dans la gamme BMW, la Série 5 GT ressemblait à une erreur de casting. Le flop commercial ne pouvait que confirmer cette impression. Pourtant, la marque décide de lui donner une suite !

Vraiment étonnant, surtout à une époque où de plus en plus de clients se tournent vers les SUV, qui ne manquent pas chez BMW (il y aura fin 2018 huit modèles X). La marque en profite pour changer la nomenclature. Cette variante Gran Turismo intègre désormais la gamme Série 6, un choix qui montre une volonté de faire monter en gamme l'auto et de jouer la carte du coupé. Pour rappel, chez BMW, la GT est une variante étirée et à hayon d'une berline, qui prend un aspect deux volumes (il n'y a pas de malle apparente).

Cet aileron logé au bout de la malle se déploie à partir de 120 km/h.
Cet aileron logé au bout de la malle se déploie à partir de 120 km/h.
La partie noire entre les haricots n'est pas du meilleur effet.
La partie noire entre les haricots n'est pas du meilleur effet.

Le point le plus important sur ce modèle est incontestablement le design. BMW a-t-il rendu ce modèle plus élégant ? Pas vraiment : la poupe reste bien lourde, même si la marque tente de faire illusion avec des feux plus étirés. Mais la découpe maladroite de la troisième vitre latérale trahit l'effet sac à dos. On note que la face avant est inédite, pour bien faire la distinction avec la famille Série 5.

Mais pour des questions d'économies, la planche de bord est reprise à la routière de BMW, ce qui n'est pas une mauvaise chose. La présentation est chic et sobre, avec les incontournables de la marque : instrumentation sur fond noir, console orientée vers le conducteur, molette du système iDrive… Différence par rapport à la Série 5 : la position de conduite est surélevée.

La planche de bord est celle de la Série 5. Mais la position de conduite est relevée et la garde au toit améliorée (la voiture mesure 1,54 mètre de haut).
La planche de bord est celle de la Série 5. Mais la position de conduite est relevée et la garde au toit améliorée (la voiture mesure 1,54 mètre de haut).

L'auto est un grand gabarit, avec une longueur de 5,09 mètres, soit 9 cm de plus par rapport à l'ancien modèle et seulement 1 cm de moins par rapport à la Série 7 ! La Série 6 Gran Coupé met ainsi en avant son habitabilité, avec un empattement très généreux de 3,07 mètres. Pour préserver le confort des passagers, la suspension pneumatique à l'arrière est de série. Le coffre aussi est très généreux, avec 610 litres, soit un gain de 110 litres. Le seuil de chargement a été abaissé. La banquette se rabat selon le format 40/20/40 à l'aide de touches dans la soute.

La gamme de motorisations au lancement sera restreinte. Il y aura deux essences, avec la 630i équipée d'un quatre cylindres 258 ch et la 640i dotée d'un six cylindres 340 ch. Un diesel sera au menu, la 630d avec six cylindres 265 ch. La boîte automatique 8 rapports est de série. Elle est connectée aux GPS, pour optimiser le passage des rapports en fonction du profil de la route. Les 640i et 630d seront disponibles avec la transmission intégrale xDrive. Les consommations profitent d'un poids qui a perdu jusqu'à 150 kg.

La Série 6 GT est quasiment aussi longue qu'une Série 7.
La Série 6 GT est quasiment aussi longue qu'une Série 7.

La liste des équipements reprend les dernières innovations de la marque, comme le stationnement automatisé, le conducteur descend de l'auto et cette dernière se gare seule. Il y a aussi la panoplie d'aides qui donne un avant-goût de la conduite autonome, comme le régulateur de vitesse actif et l'assistant de direction.

La Série 6 GT sera l'une des nombreuses nouveautés de BMW au Salon de Francfort (en septembre).

Les dimensions

Longueur 5,09 mètres
Largeur 1,90 mètre
Hauteur 1,54 mètre
Empattement 3,07 mètres
Volume du coffre de 610 à 1800 litres

La fiche technique

Moteurs 630i 640i* 630d*
Type 4 cyl. essence 6 cyl. essence 6 cyl. diesel
Cylindrée 1998 cm3 2998 cm3 2993 cm3
Puissance 252 ch 340 ch 265 ch
Couple 400 Nm de 1550 à 4400 tr/mn 450 Nm de 1380 à 5200 tr/mn 620 Nm de 2000 à 2500 tr/mn
Boîte de vitesses auto 8 vitesses auto 8 vitesses auto 8 vitesses
0 à 100 km/h 6,3 s 5,4 s 6,1 s
Consommation en cycle mixte 6,6 l/100 km 7,4 l/100 km 5,3 l/100 km
Rejets de CO2 152 g/km 169 g/km 139 g/km

 * disponible en xDrive

La concurrence

La concurrence ? Quelle concurrence ! Il est en effet bien difficile de classer les Gran Turismo chez BMW, tant elles semblent vouloir jouer sur deux tableaux (voire trois) : berline, break et même SUV. D'un point de vue strict des dimensions, cette Série 6 GT joue à mi chemin entre Mercedes Classe E et Classe S, ou entre Audi A6 et Audi A8. Mais elle reste tout de même moins exclusive et haut de gamme qu'une Mercedes Classe S ou même qu'une BMW Série 7. Elle reste malgré tout bien plus accessible qu'une Série 7 avec des tarifs débutant à 63 900 €.

A ce prix, cependant, il faudra se contenter de la finition Lounge qui n'est franchement pas des plus flatteuses. Et alors que le "30" signifiait six cylindres 3.0 à l'époque, aujourd'hui, une 630i est en fait dotée du quatre cylindres 2.0 turbo de 258 ch, ce qui est évidemment correct, mais rappelons que nous sommes sur une auto de 5,09 mètres ! Pour avoir droit à quelque chose digne du blason de la Série 6, il faut passer sur la 640i ou bien sur la 630d, mais les prix explostent : à partir de 70 950 et 72 700 € respectivement. Et là encore, il faudra piocher du côté des options pour avoir un niveau à la hauteur des prestations de l'engin. 

Portfolio (15 photos)

En savoir plus sur : Bmw Serie 6

Commentaires (83)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je suis pas fan de l’avant mais j’aime bien le reste

Par

Pas mal mais mon scenic bose dci 110 est plus habitable plus beau et surtout plus sportif que ce 640i GT

Par

5m09 !

Moins ridicule qu'un SUV ( soute énorme de 610 litres ), mais le style est tellement en dehors des attendus du moment que l'on se demande juste pourquoi ils s'obstinent à continuer à produire cette caisse.

Sur notre marché, méga-décote à prévoir : excellent choix pour amateur de Vel Satis en phase de renouellement dans 3/4 ans...

Par

L'accès à bord est royal ce qui peut intéresser les personnes âgées ou légèrement handicapées. Problème ça donne immédiatement une image peu enviable à la gamme, surtout pour une BMW. Dans le 06 il y a 1 taxi dans l'ar pays qui est fan (serie 3 GT, serie 5 GT). D'après lui un 5 GT est nettement plus dynamique qu'un X5 et mange nettement moins de pneus/ plaquettes (le péché mignon des X5 dès qu'on roule en montagne ). La décote des GT est catastrophique, du coup ca permet de belles affaires à -50% en moins de 2 ans, ca aide à supporter une ligne assez ingrate.

Par

J'ai jamais rien compris à ce délire de "gamme GT". Moins spacieuses que des breaks, plus pataudes et moins élégantes que des berlines, pas aussi hautes et sécurisantes que des SUV, je vois peut-être le verre à moitié vide mais vu les ventes, c'est le cas de bcp de monde... Je pense que dans l'esprit des concepteurs BMW, leurs GT rassemblent le meilleur de tous les mondes, mais dans le miens ça crée surtout une cohabitation très floue entre les berlines, les breaks, les SUV et enfin ces fameuses GT qui tentent de supplanter les 3 premiers groupes.

La Série 5 GT a fait un flop, la Série 3 GT fait un flop, la Série 6 GT fera un flop, pcq honnêtement, en quoi la 6 améliore la recette des 2 premières ? Voilà, en rien. :bah:

Par

c'est super laid comme véhicule

il y a qu'en France qu'on peut en trouver d'ailleurs... Pays du mauvais goût

Par

C'est dommage, la Série 6 était belle. C'est une tache d'huile sur son nom ce truc.

Remarquez, elle est moins laide que la Série 5 GT, plus dans le style d'une Série 3 GT. Et ça reste un niveau de confort assez énorme ces caisses. Dommage qu'elle soit laide.

Par

En réponse à CarDreamer

J'ai jamais rien compris à ce délire de "gamme GT". Moins spacieuses que des breaks, plus pataudes et moins élégantes que des berlines, pas aussi hautes et sécurisantes que des SUV, je vois peut-être le verre à moitié vide mais vu les ventes, c'est le cas de bcp de monde... Je pense que dans l'esprit des concepteurs BMW, leurs GT rassemblent le meilleur de tous les mondes, mais dans le miens ça crée surtout une cohabitation très floue entre les berlines, les breaks, les SUV et enfin ces fameuses GT qui tentent de supplanter les 3 premiers groupes.

La Série 5 GT a fait un flop, la Série 3 GT fait un flop, la Série 6 GT fera un flop, pcq honnêtement, en quoi la 6 améliore la recette des 2 premières ? Voilà, en rien. :bah:

A priori la série 3 GT est loin devant une Tourer en terme d'habitabilité. C'est basé sur la version empattement longue de la Série 3, vendue en chine.

Les chinois sont friands d'habitabilité arrière, véritable signe de luxe chez eux.

Par

quand la série 5 GT est sortie je me suis dit que les clients de Vel Satis seraient contents !

bon, au moins elle avait le mérite d'être plus fiable que son homologue au losange.

là, la série 6 GT, disons qu'elle est dans la continuité avec quand même un effort coté design. elle est quand même moins moche.

le problème de BMW c'est de tenter de canibaliser toute sa gamme pour répondre à toutes les exigences des clients... mais le compromis n'est pas encore optimal...

Par

En réponse à Moukeaf

A priori la série 3 GT est loin devant une Tourer en terme d'habitabilité. C'est basé sur la version empattement longue de la Série 3, vendue en chine.

Les chinois sont friands d'habitabilité arrière, véritable signe de luxe chez eux.

Mouais, un genre de Série 3,75 :voyons: Un peu compliquée leur gamme en ce moment x)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire