Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Brexit : General Motors, premier à quitter l'Angleterre ?

Dans Economie / Politique / Marché

Brexit : General Motors, premier à quitter l'Angleterre ?

General Motors est un groupe roi dans la déconstruction et la relocalisation. Le fiasco de Saab en était le parfait exemple et a montré à quel point le groupe américain est capable de vite changer de cap, même avec de grosses entreprises. Le récent Brexit inquiète évidemment le monde automobile et "GM" pourrait justement être le premier grand nom à quitter le Royaume-Uni pour éviter d'éventuelles taxes d'exportation.

Nous parlons régulièrement de Nissan, BMW ou Honda lorsqu'il s'agit de constructeurs ayant des sites de production outre-Manche mais ce serait oublier une unité de production historique à Ellesmere Port, où General Motors y assemble des automobiles depuis le milieu des années 60. Plus précisément, General Motors fabrique des Astra (et Kadett) depuis le début des années 80.

 

Avec plus de 2000 employés, il s'agit donc d'une usine importante pour General Motors en Europe qui pourrait bien prendre une décision importante dans les mois à venir puisque les analystes spécialisés du monde automobiles annoncent que GM serait très enclin à délocaliser la production de l'Astra en Allemagne ou en Pologne après le fameux Brexit.

 

En effet, un Brexit signifie un changement dans les exportations pour le Royaume-Uni et de possibles taxes pour les marques qui fabriquent sur place et qui exportent ensuite dans le monde. Une mauvaise nouvelle, entre autres, pour General Motors qui serait donc gagnant en déménageant l'activité d'Ellesmere Port. Cette usine est d'autant plus vulnérable qu'elle est celle qui importe le plus de pièces détachées, General Motors n'ayant que très peu d'activités secondaires au Royaume-Uni.

 

Signalons en tout cas que le Brexit n'a pas que des conséquences "européennes" puisqu'il a fait grimper d'autres devises, comme le yen, ce qui est finalement une très mauvaise affaire pour les constructeurs japonais produisant au Japon et exportant.

 

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (65)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A lire l'article, cette perte pourrait parfaitement être compensée par une progression des volumes produits en UK par les constructeurs Japonais ( Nissan & Honda implantés là bas ) pour alimenter le marché Europe et peut être plus, si le Yen était durablement fort et la Livre durablement faible...

Par

les rats quittent le navire ...:bah:

Par

GM profite du Brexit pour foutre la trouille aux employés et leur presser un peut plus le citron.

Mais rien n'indique que des droits de douanes particulier seront appliqués aux britanniques.

Je vous rappel que ce genre de bêtise fonctionne dans les deux sens,

et qu'il y a certainement plus d'un millions d'européens de la CE qui vivent aux Royaume Unis

dont 300 000 français et 550 000 polonais....

Par

En réponse à nicotdi

les rats quittent le navire ...:bah:

Pour GM le marchés britannique est trop important pour qu'ils se risquent à en facher les clients.

Je vous rappel que Vauxhall est considéré comme une marque anglaise las-bas.

Par

Cela donne à réfléchir à ceux qui sont partisans du "Frexit".

Par

En réponse à nous75

GM profite du Brexit pour foutre la trouille aux employés et leur presser un peut plus le citron.

Mais rien n'indique que des droits de douanes particulier seront appliqués aux britanniques.

Je vous rappel que ce genre de bêtise fonctionne dans les deux sens,

et qu'il y a certainement plus d'un millions d'européens de la CE qui vivent aux Royaume Unis

dont 300 000 français et 550 000 polonais....

Si ils y travaillent ET y vivent, ils ne subiront pas la crise plus ou moins fort qu'un anglais "de souche".

Par

La question peut aussi être inversée : Quid des véhicules importés en UK, marché majeur européen ?

http://club.caradisiac.com/whealer/ca-vans-75193/photo/vauxhall-movano-2011-4897275.html

Par

Ne pas oublier que avant de construire des clones d'Opel Général -Motors a fabriqué des Vauxhall originales depuis 1.925.

Par

En réponse à beniot9888

Si ils y travaillent ET y vivent, ils ne subiront pas la crise plus ou moins fort qu'un anglais "de souche".

Tu ne comprend pas bien le risque je crois.

Un Royaume Unis punit par la CE pourait tout à fait rendre la monnaie en taxant fortement les produite de la CE, et decidé de renvoyer tous ou partit des citoyens de la CE qui sont sur son sol.

En particulier ceux qui n'ont pas un contrat de travail signé.

Par

En réponse à zafira500

Cela donne à réfléchir à ceux qui sont partisans du "Frexit".

tu aime le system toi...moi pas et sa me dérangerais pas de revenir aux années 50 si il le fallait!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire