Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Consultation publique sur les 80 km/h: une ficelle un peu grosse

Dans Pratique / Sécurité

Les pouvoirs publics tiennent bon sur la limitation de vitesse à 80 km/h. Pour nous convaincre, ils mettent maintenant en avant l’argument écologique de la mesure. Quitte, encore une fois, à jouer avec les chiffres.

80 km/h sur le réseau secondaire, c'est dans moins de quatre mois.
80 km/h sur le réseau secondaire, c'est dans moins de quatre mois.

La grogne persiste face à l’instauration des 80 km/h sur le réseau secondaire. Alors même qu’ils peinent à convaincre quant aux vertus réelles de la mesure en matière de sécurité routière, les pouvoirs publics déplacent le débat sur le terrain écologique. Sous couvert d’une clause du Code de l’environnement qui impose une consultation publique sur ce thème, les autorités ont mis en place une plate-forme internet qui invite chacun à donner son avis quant à la portée environnementale de la mesure.

A compter de ce 21 mars et jusqu’au mercredi 11 avril, chacun est invité à donner son avis sur l’abaissement de la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles à chaussée unique sans séparateur central, en répondant à cette simple question: « Selon vous, quelle serait la conséquence sur l’environnement de la mesure qui fait l’objet du décret ?» avec des réponses possibles qui vont du « très positive » au « très négative », à assortir obligatoirement d’un commentaire justifiant sa réponse. S’ajoutent à cela des questions complémentaires facultatives (sexe, âge, utilisation du réseau secondaire…) à des fins statistiques.

Les résultats de cette consultation permettront d’établir une synthèse consultable pendant trois mois sur le site avant d’être communiquée au Conseil d’Etat pour appuyer le projet de décret. C’est beau la démocratie participative. Et moderne, avec ça !

Reste que la ficelle est un peu grosse dans la mesure où la portée écologique des 80 km/h s’annonce forcément positive : en roulant moins vite, on consomme théoriquement moins. Nous ajouterons même qu'en ne roulant plus du tout, on ne consomme plus rien... Sur la page d’accueil du site de la consultation, les pouvoirs publics mettent ainsi en avant des chiffres d'une étude de 2014 de l'Ademe qui font miroiter une baisse allant jusqu'à de 30% des émissions de CO2 en passant de 90 à 80 km/h.

Pourtant, ces chiffres sont doublement sujets à caution: un, parce qu’en roulant à 80 km/h en 4ème plutôt qu’à 90 km/h en 5ème, ce qui risque d’arriver souvent pour conserver un tant soit peu d’allant dans la conduite (et pour éviter de très néfastes sous-régimes), le moteur tourne plus vite et use plus de carburant. Et deux, parce que l’étude de l’Ademe citée en exemple précise en réalité que  « la variation des émissions avant et après mise en place d’une même limitation de vitesse peut varier de -30% à +5% ». En clair, un abaissement des limitations n’a aucune incidence claire sur les consommations !

Voici donc les autorités prises à nouveau en flagrant délit de manipulation de chiffres, ce qui témoigne de leur incapacité à produite un argumentaire convaincant. Et illustre à nouveau le décalage entre des pouvoirs publics parisiens peu en phases avec une France des territoires qui aimerait simplement qu’on lui fiche la paix, comme en témoigne la lettre ouverte écrite au Premier ministre par plus de trente Présidents de départements, et dont Caradisiac s'était déjà fait l'écho. Dans cette missive, les élus évoquent « les habitants des territoires ruraux directement impactés par cette mesure, la voiture constituant souvent le seul moyen de transport de proximité ». Constructifs, ceux-ci disent préférer un maintien des 90 km/h assortie d’une baisse de la limitation « au cas par cas » sur les axes accidentogènes. Manifestement, ils sont loin d’être entendus.

 

Commentaires (121)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une fois de plus on comprend bien que qaund le gouvernement

veut intensifier la lutte contre les indos "fakes" sur internet...

Ce qu'il veut c'est d'abord etre le seul à en faire...

Qui plus est en prime sur les 80% de medias classiques nationaux

qui sont sous leurs contrôle ou sous le contrôle des amis de Macron..

Par

Cette mesure ne sert à rien et en plus ça va nous coûter un bras de changer tous les panneaux, maisc’est vrai qu’on est tellement riche qu’on peut se le permettre, pauvre France, elle toujours gouvernée par des clowns

Par

Arretons avec cette histoire de sous-regime ! les suisses ont des departementales à 80 depuis des années, avec bien plus de relief que chez nous, et ils ne pleurnichent pas et leurs voitures ne s'auto-detruisent pas !

qu'on assume et dise que ca fait chier de rouler moins vite tout simplement

Par

En tout cas en Normandie, la majorité des usagers que je suis semblent déjà avoir adopté le 80 km/h (en prévision). C'est lent, mais pour peu qu'on aime toujours conduire, c'est quand même pas la mer à boire, du moins tant qu'ils ne touchent pas au 130 sur autoroute pour pouvoir se lâcher un peu.

Les temps de trajets de moins d'une heure ne seront pas vraiment impacté, faut dire qu'il y a déjà tellement de monde sur les routes (à 1 hrs de Paris en tout cas).

Par

Plutôt que de chouiner une énième fois, serait-il possible de faire un article pour une fois bien ficelé, notamment avec des liens fonctionnels SVP ?

Par

Si votre voiture n'est pas capable de rouler à 80 km/h en cinquième, faut envisager de changer.

Mais surtout, ne changez pas pour une boîte 6, ça risque d'être trop compliqué pour vous. Une CVT serait peut-être plus à votre portée...

Par

Et personne pour remarquer que le but de cette opération est de multiplier les contrôle routier à 80 km/h par des boites privés sur nationales et départementales ?

.

Qui pense sérieusement que descendre à 80 km/h sur route puisse réduire le nombre d'accident

ou pire encore la pollution ?

Par

C'est marrant de parler de grosse ficelle et de manipulation des chiffres en parlant de la communication des autorités.

D'autant, M Pierre-Olivier Marie que vous faites exactement la même chose en travestissant ce que dit le site de la consultation : il ne fait pas miroiter un gain de 30% mais un gain "jusqu'à 30%".

Si vous ne faites pas la différence, c'est que vous ne maîtrisez pas la langue française, ce qui est bien dommage pour un journaliste, fut-il automobile. A moins que cela ne soit délibéré ?

Par

Inutile la preuve le 1er ministre ne respecte pas le 80km/h d'après votre reportage et il prend l'avion à plusieurs milliers d'euros parce qu'il est pressé..........y a que lui qui bosse on dirait .......suis mort de rire de toutes ces bêtises enfin

Par

En réponse à nous75

Et personne pour remarquer que le but de cette opération est de multiplier les contrôle routier à 80 km/h par des boites privés sur nationales et départementales ?

.

Qui pense sérieusement que descendre à 80 km/h sur route puisse réduire le nombre d'accident

ou pire encore la pollution ?

Euh... évidemment que la réduction de la vitesse diminue le risque d'accident et la pollution.

Sans doute pas dans les proportions mises en avant par les autorités, certes.

Faudra revoir quelques notions de physique, parce que là tu me fais peur.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire