Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

DS, la marque sans électrique dans sa gamme qui gagne en Formule E

Avec le pilote Sam Bird, DS a remporté ce week-end les deux manches du e-Prix de New York. Mais le constructeur n'a toujours aucun modèle 100 % électrique à vendre. Il faudra attendre encore quelques années pour voir la situation évoluer.

DS, la marque sans électrique dans sa gamme qui gagne en Formule E

Alors qu'en endurance la situation devient inquiétante (Porsche se pose des questions sur son avenir), une discipline ne connaît pas la crise en ce moment. Il s'agit de la Formule E, le championnat de monoplaces 100 % électriques. Celui-ci aimante les constructeurs ! Précurseur, Renault a depuis été rejoint par DS et Jaguar. BMW fera son arrivée pour la saison 5 (fin 2018) et Audi, déjà associé à l'écurie ABT, deviendra constructeur officiel pour la prochaine saison (la 4e).

Parmi les raisons qui expliquent ce succès, on peut citer la dimension internationale de la compétition, avec des courses en Chine, au Maroc, au Mexique, en France ou encore aux États-Unis ce qui séduit forcément des constructeurs dont les ventes sont désormais mondiales.

Ensuite, il y a évidemment l'aspect écologique, avec des autos de sport sans moteur thermique. Un atout qui a permis d'avoir une course en plein Paris alors que la maire Anne Hidalgo ne cache plus son autophobie.

Enfin, comme cela a toujours été le cas, l'engagement sportif permet de donner un coup de projecteur sur les voitures de série. C'est incontestablement le point le plus important. Comme nous le confirmait il y a quelques mois Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport, l'engagement sportif peut être vu comme un budget communication. En clair, c'est une façon de faire de la pub.

Point commun à tous les constructeurs engagés : ils ont des électriques à vendre ou sont sur le point d'en avoir une d'ici quelques mois. Renault a la Zoé, BMW propose l'i3 tandis qu'Audi et Jaguar lanceront en 2018 leur premier modèle branché. DS fait cependant figure d'exception, avec à ce jour, aucun véhicule électrique dans sa gamme. La marque justifie son engagement par l'aspect avant-gardiste et technologique de la Formule E, qui correspond parfaitement à son slogan. C'est aussi une question de complémentarité de groupe, Citroën étant en WRC et Peugeot en rallye-raid.

Pour DS, Sam Bird a fait coup double à New York.
Pour DS, Sam Bird a fait coup double à New York.

Mais c'est tout de même dommage de ne rien avoir à vendre derrière… encore plus quand on gagne. Avec le pilote anglais Sam Bird, DS vient en effet de remporter les deux manches du premier e-Prix organisé à New York ! Un joli doublé, dans un écrin inédit.

On peut saluer le fait que la marque ait rapidement pris conscience du potentiel de la Formule E, rejoignant la discipline dès la saison 2. Pour cela, le constructeur s'est associé au team existant Virgin Racing. Mais au final dans quel but, puisqu'il n'y a pas d'électrique commercialisée ? Patience, cela va venir… et le constructeur est malin dans sa communication.

Lors du e-Prix de Paris, en mai, Xavier Mestelan Pinon, à la tête de DS Performance, déclarait "Participer à des courses de monoplaces 100% électriques nous offre l’opportunité de mettre à l’épreuve nos futures technologies. Au fil des courses et des séances d’essais, nous repoussons les limites : nous développons de nouveaux composants, nous améliorons notre expertise de l’électrique, en particulier notre gestion de l’énergie". La Formule E serait ainsi un laboratoire public pour mettre au point les futurs modèles.

Un exemple est donné : actuellement, les voitures de série sont alimentées par des tensions d'environ 400 V. Pour la Formule E, c'est 700 V. Eric Apode, directeur Produits et développement, indiquait ainsi au e-Prix "une fois l’utilisation du 700 V complètement maîtrisée, nous pourrons proposer des tensions plus importantes sur les voitures de série. Nous obtiendrons alors une plus grande autonomie en électrique".

Contactée par Caradisiac, la marque nous a rappelé son programme : « à partir de 2019, DS lancera un modèle par an, et chacun disposera d'une version électrifiée ». Ce sera soit un hybride rechargeable soit un 100 % électrique. Cela commencera avec le DS 7 Crossback hybride plug-in, qui combine un bloc essence et deux moteurs électriques, pour une puissance cumulée de 300 ch et une autonomie sans utiliser de sans-plomb de 60 km. Concernant le 100 % électrique, DS ne veut en revanche toujours pas préciser son calendrier. Le premier modèle concerné pourrait être la DS 3 Crossback, qui devrait être montrée l'année prochaine.

Un tel coupé dans la gamme DS (et dans les rues), on en rêve encore...
Un tel coupé dans la gamme DS (et dans les rues), on en rêve encore...

Et côté modèle sportif ? L'engagement en Formule E semble avoir une petite particularité. Alors qu'avec une discipline classique, comme le WRC, on attend une sportive dans la gamme, là on espère juste une électrique. Pourtant, DS aurait pu faire coup double avec l'E-Tense, un coupé dévoilé sous forme de concept au Salon de Genève 2016 et qui est malheureusement resté sans suite. Il est regrettable de ne pas avoir osé le produire en petite série, quitte à ne pas rentrer dans ses frais. La marque manque vraiment d'un modèle image, pourtant incontournable dans le haut de gamme... surtout quand on se lance.

Mots clés :

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Qu'une marque engagée dans ce championnat soporifique propose des caisses voltées ou pas ne fait pas grande différence tant les immatriculations sont dérisoires.... on peut juste s'étonner qu'une marque à la dérive comme l'est DS puisse trouver du fric à claquer là dedans.... au lieu de mettre des bouchées doubles dans le plan produit.

Et quand on lit que les premières électriques seront des camionnettes, on se dit qu'une fois encore la marque n'a pas pigé grand chose au chapitre déplacement vertueux...

Par

En réponse à savoyard73000

Commentaire supprimé.

Votre chien s'est fait écrasé par une Super 5 quand vous étiez petit, c'est pour ça que vous n'aimez pas Renault ? Parce que pour en parler même quand l'article ne parle pas de cette marque, c'est qu'il y a un sérieux traumatisme...

Par

En réponse à savoyard73000

Commentaire supprimé.

Tiens, le cadre sup audiste qui parle niveau socio- culturel des gens qui roulent en reno. .. Mdr :hum:

Par

Ah ça commence...un article sur une marque française, et les bouseux anti voitures française sont de sorties et dégainent leur haine.....ca sent le clash...moi je sors mes pop corn:tourne:

Par

Et pour en revenir au sujet, je l'ai dit : quel intérêt ? DS est le segment vrai/faux premium de Citron, à destination encore une fois des personnes âgées. À quoi bon s'aventurer là-dedans ? Rino par contre doit être présent sur ce type de courses, car Rino a une clientèle composée quasi-exclusivement de beaufs, de ploucs de province, de niveaux socio-culturels faibles lesquels apprécient ce genre de divertissements. Tout comme la publicité des marques doivent s'adapter à la clientèle-cible pour vendre, les marques doivent faire de l'événementiel en rapport.

Par

En réponse à savoyard73000

Commentaire supprimé.

Tiens ce matin une audi sur la BAU capot ouvert

Par

J'ai envie de me rassurer en me disant qu'ils vont probablement débarquer avec des électriques de premier ordre... Mais ça commence quand même à faire long !

Et qu'ils ne tardent pas trop. La Formule E c'est un coup de projecteur de folie sur la gamme commerciale, autant en profiter tant qu'ils gagnent parce que quand Audi et BMW seront là ça sera sûrement plus compliqué :bah:

Par

En réponse à CarDreamer

J'ai envie de me rassurer en me disant qu'ils vont probablement débarquer avec des électriques de premier ordre... Mais ça commence quand même à faire long !

Et qu'ils ne tardent pas trop. La Formule E c'est un coup de projecteur de folie sur la gamme commerciale, autant en profiter tant qu'ils gagnent parce que quand Audi et BMW seront là ça sera sûrement plus compliqué :bah:

Pourquoi ça serait plus compliqué ?

Psa a écrit de très belles pages de sport auto , alors un peu plus de concurrence ça donnera peut être un soupçon de spectacle et d'intérêt à cette compétition

Par

En réponse à roc et gravillon

Qu'une marque engagée dans ce championnat soporifique propose des caisses voltées ou pas ne fait pas grande différence tant les immatriculations sont dérisoires.... on peut juste s'étonner qu'une marque à la dérive comme l'est DS puisse trouver du fric à claquer là dedans.... au lieu de mettre des bouchées doubles dans le plan produit.

Et quand on lit que les premières électriques seront des camionnettes, on se dit qu'une fois encore la marque n'a pas pigé grand chose au chapitre déplacement vertueux...

La plupart des véhicules de course ont des volumes de ventes dérisoire.

Et s'il fallait ne produire que des solutions plus rentables que les solutions actuelles, on serait tous à cheval aujourd'hui.

Par

"comme cela a toujours été le cas, l'engagement sportif permet de donner un coup de projecteur sur les voitures de série.

Point commun à tous les constructeurs engagés : ils ont des électriques à vendre ou sont sur le point d'en avoir une d'ici quelques mois."

Tesla avec leur délirant 0-100 en 2 micro-secondes et leur production 100% elec , ils sont où ?

Bah oui ça cause caisses électriques là

J'espère que cette compétition nous sortira de belles évolutions e-technologiques (pas grâce à Tesla en tous cas)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire