Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

La tendance générale du marché français penche désormais largement vers l'essence plutôt que le diesel et cela devrait s'accélérer dans les mois et années qui viennent. Faut-il pour autant faire le saut aveuglément vers le sans-plomb ? C'est la question à laquelle nous avons voulu répondre en s'installant à bord du Dacia Duster TCe 125 juste après être sortis de l'habitacle du dCi 110.

Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?

En bref

À partir de 15 550 €

125 ch et 205 Nm

Disponible en 4x2 et 4x4

L'année 2017 aurait été le théâtre d'un événement historique pour le marché automobile de l'Hexagone, avec une part des véhicules diesel qui passe sous la barre des 50 %, se faisant ainsi dépasser par le sans-plomb, à nouveau carburant préféré des français. Une tendance que l'on retrouve dans la majorité des catégories des véhicules et que l'on doit à de multiples facteurs, à commencer par les différents scandales qui rythment l'actualité de ces derniers mois avec une précision de métronome. Mais au-delà de cet aspect quasi spirituelle du « qui pollue plus que quoi et comment ? », elle repose sur un fait précis : après une longue période de stagnation, les constructeurs ont à nouveau réinvesti massivement dans les motorisations essence, en leur appliquant par exemple des recettes qui fonctionnaient déjà avec les diesels, comme la suralimentation quasi systématique et l'injection directe, en ajoutant au passage une bonne dose de downsizing. Les consommations et les émissions de CO2 ont chuté, l'agrément a été conservé, le sans-plomb peut à nouveau avoir la tête haute. Mais est-ce que cela s'applique à tous les modèles ? C'est la question que nous nous posions, à la présentation du modèle en Grèce, en prenant le volant du Dacia Duster 2 dans sa version TCe 125 seulement quelques heures après avoir été conquis par le dCi 110 EDC.

Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?

Dacia oblige, la comparaison se passe déjà sur le papier à l'examen de la grille des tarifs : à partir de 15 550 € pour le TCe, de 16 450 € pour le dCi, tous deux en transmission 4x2. 900 € de différence donc que l'on retrouve aussi pour les 4x4, respectivement affichés à 17 550 et 18 450 €. Mais appliquez-leur les malus cuvée 2018 et la différence entre les tractions se réduit à… 40 €, tandis que les ordres s'inversent pour les transmissions intégrales, le TCe écopant d'une lourde pénalité de 1 613 € le plaçant finalement 490 € au-dessus du dCi. Ce dernier en 4x4 est de plus le seul à pouvoir bénéficier de la boîte double embrayage EDC, ce qui facilitera le choix pour une part toujours plus grande d'automobilistes avide de changements de rapport automatisés.

Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?
Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?
Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?

Les évolutions esthétiques se concentrent sur les faces avant et arrière et l'ajout de cet insert dans les ailes.

Mais une fois au volant, l'essence offre forcément plus d'agrément, n'est-ce pas ? Derrière l'appellation TCe 125 se cache un 4 cylindres de 1 197 cm3 avec turbocompresseur et injection directe bien connu sur les modèles Renault et développant ici 125 ch à 5 300 tr/min et 205 Nm à 2 300 tr/min. Sous le capot du Duster, il autorise un 0 à 100 km/h en 10,4 s et affiche une consommation moyenne de 6,2 l/100 km en mixte, deux chiffres tout ce qu'il y a de plus respectables. À la conduite, il se montre particulièrement silencieux et la boîte mécanique à six rapports est agréable à manipuler, avec une longueur de course honnête et des verrouillages fermes. Cependant, il fait preuve d'une certaine mollesse à bas régimes nécessitant de souvent rétrograder et d'aller visiter régulièrement la seconde partie du compte-tours pour rester dans la zone effective du moteur. Un caractère qui saute véritablement aux yeux après avoir roulé avec le dCi 110 sur les exactes mêmes routes. Les 260 Nm à 1 750 tr/min de ce dernier permettent une conduite bien plus souple et coulée sur la route, même s'il se montre indiscutablement un peu plus bruyant, et ce couple supplémentaire à bas régime le rend bien plus efficace en tout terrain. Enfin, nos consommations relevées au terme de chaque essai révèlent une différence de 0,4 l/100 km de moyenne aux dépens du TCe qui enregistre un 6,9 /100 km.

Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?

On retrouve sinon les mêmes qualités de cette seconde génération de Duster, avec une qualité perçue dans l'habitacle en net progrès, avec des plastiques de meilleure qualité (sans pour autant égaler celle de la majorité des généralistes) et un assemblage plus soigné. L'ergonomie progresse aussi sensiblement, notamment avec l'implantation presque huit centimètres plus haut de l'écran central. On perd bien quelques millimètres d'habitabilité à l'arrière, que ce soit aux coudes ou à la tête, et le volume de coffre perd tout de même 30 dm3 par rapport à la génération précédente, à désormais 445 dm3 en 4x2 et 411 dm3 en 4x4, mais c'est le prix à payer pour l'isolation supplémentaire dont a bénéficié ce Duster 2, ce qui se ressent dès les premiers kilomètres, tout comme la nouvelle direction assistée au bien meilleur feeling. Le châssis est toujours typé confort mais le roulis en courbe se montre mieux maîtrisé, notamment grâce aux légers élargissements des voies.

Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?
Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?
Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?
Essai – Dacia Duster 2 TCe 125 (2017) : l'essence forcément mieux que le diesel ?

L'habitacle du Duster 2 progresse en terme de qualité perçue et de silence mais le volume de coffre perd 30 dm3.

Le Dacia Duster 2 TCe 125 fait l'impasse sur la finition d'entrée de gamme pour commencer directement au second niveau, Essentiel, à 15 550 €, comprenant des barres de toit, la climatisation manuelle, le volant réglable en hauteur et profondeur, le siège conducteur réglable en hauteur, la banquette arrière fractionnable et la radio Plug&Music. À 16 650 €, la finition Confort apporte les projecteurs antibrouillard, le radar de recul, le régulateur de vitesse, les rétroviseurs extérieurs dégivrants à réglage électrique, les lève-vitres arrière électriques et les jantes alliage de 16 pouces. Enfin, contre 17 750 €, le haut de gamme Prestige complète avec la caméra de recul, le pack look extérieur (comprenant skis avant et arrières, rétroviseurs et barres de toit chromé satiné, vitres arrière surteintées), les jantes alliage de 17 pouces, la navigation Media Nav Evolution, deux tweeters sur la planche de bord, la climatisation automatique, le siège conducteur avec réglage lombaire et accoudoir intégré et un tiroir de rangement sous le siège passager. Pour la transmission 4x4 enclenchable, il faudra compter 2 000 € de plus et le catalogue des options propose le pack City Plus comprenant la navigation, la caméra multivues et l'avertisseur d'angle mort (900 € sur Confort, 400 € sur Prestige), l'avertisseur d'angle mort seul (200 € sur Confort et Prestige), la sellerie cuir (600 € sur Confort et Prestige), les sièges avant chauffants (200 € sur Confort et Prestige) et la carte mains libres (200 € sur Prestige).

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

138 g/km - malus : 353 €

Début de commercialisation du modèle :

Novembre 2017

A titre d'exemple pour la version II 1.2 TCE 125 PRESTIGE 4X2.

1,69 m1,80 m
4,34 m
  • 5 places
  • 445 l / 1478 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Essence

Portfolio (50 photos)

Commentaires (75)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pour 0,4L/100 de différence, c'est sûr qu'il n'y a aucun intérêt d'aller vers le diesel... mais j'ai quand même des doutes sur la véracité de cette mesure.

Par

Duster :love: :love: :love:

le succès va continuer :bien:

Par

Aaahhh, tous ces moutons qui suivent leurs dirigeants politiques à la lettre. C'est beau à voir.

Et dans une dixaine d'années, on apprendra que l'essence a fait pire que le diesel...

Par

En réponse à cactus-fr

Pour 0,4L/100 de différence, c'est sûr qu'il n'y a aucun intérêt d'aller vers le diesel... mais j'ai quand même des doutes sur la véracité de cette mesure.

Si tu veux un véhicule pour tracter, le diesel sera plus efficace ;)

Par

" Ce dernier en 4x4 est de plus le seul à pouvoir bénéficier de la boîte double embrayage EDC"

Aucune version 4x4 est disponible en BVA.

Par

Bien que je préfère l'essence, il est financièrement peu intéressant à l'achat par rapport à la version diesel, une fois le malus appliqué. Pareil que l'ancien, en fait. Et comme le gazole consomme légèrement moins d'un carburant légèrement moins cher...

Peut être que les cartes seront rebattues le jour ou il aura le 1,3 L à la place du 1,2, mais pour ça il va falloir attendre encore pas mal.

Par

En réponse à spiken

" Ce dernier en 4x4 est de plus le seul à pouvoir bénéficier de la boîte double embrayage EDC"

Aucune version 4x4 est disponible en BVA.

C'est bien ce qu'il me semblait, c'es boite EDC ou 4*4, mais pas les 2 en même temps

Par

En réponse à doucetentation

Commentaire supprimé.

T'as oublié "plastok", "cric" et "pas fiable" et "LOL".

Par

Aller vers une berline (Sandero) plutot qu'un SUV inutile, ça fait économiser au moins 1l au 100. Après l'essence n'est plus un problème. Les problèmes de budget carburant se résoudraient simplement si c'était vraiment une préoccupation majeure des acheteurs.

Par

Pourquoi, quand on oppose un véhicule essence à un diesel, c'est toujours l'aspect financier et le côté pollueur qui sont mis en avant, avant le reste ? Perso, c'est l'absence de bruits désagréables et de vibrations qui compte, et ensuite le reste, le prix et la conso. Pour de petits moteurs, et considérant ces critères, je n'ai jamais vraiment vu un diesel prendre l'avantage. Pour de plus gros diesels, ça peut se discuter.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire