Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Essai - Peugeot 5008 1.6 BlueHDi 120: la hotte d'or

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Peugeot est le constructeur en forme du moment, grâce notamment à une stratégie "produit" des plus pertinentes. En témoigne le cas du 5008, un SUV familial 7 places doté d'un coffre géant et qui se montre aussi plaisant à conduire qu'une berline. Quant au moteur diesel 120 ch, il lui va plutôt bien.

Le 5008 s'allonge de 19 cm par rapport au 3008, ce qui permet d'accueillir deux passagers supplémentaires et/ou d'augmenter le volume de chargement.
Le 5008 s'allonge de 19 cm par rapport au 3008, ce qui permet d'accueillir deux passagers supplémentaires et/ou d'augmenter le volume de chargement.

 En bref

SUV familial à 7 places

19 cm de plus que le 3008

Coffre de 780 litres

Gamme à partir de 27 900 €

 Il faut toujours écouter les enfants. Ce mardi 28 février, j’ai emmené les miens à l’école maternelle à bord du Peugeot 5008 mis à la disposition de Caradisiac en vue de la publication de cet essai. Si le style de la voiture n’a soulevé aucun commentaire particulier de leur part, l’émerveillement a commencé à l’ouverture du coffre: « Wouah, c’est super grand! » En effet, Peugeot annonce un volume utile de 780 litres en configuration 5 places, valeur qui peut grimper à 1 940 litres si l’on rabat les sièges arrières. Une fois les deux cartables posés dans le coffre - ou plutôt en soute  - vient le moment d’installer ce petit monde à l’arrière. Ouverture des portes, et nouvel effet « Wouah! » (en chœur, cette fois), suivi de l’escalade par Emilie, quatre ans, des trois sièges arrières indépendants (et coulissants sur 15 cm). Calée au fond, la demoiselle agite ses petites jambes : «Regarde Papa, toute la place que j’ai ! ». Et un adulte pourrait presque en dire autant, dans la mesure où les 19 cm supplémentaires par rapport au 3008 (soit 4,64 m de long) assurent une habitabilité optimale à l’arrière, même pour des adultes.

Les trois sièges de la deuxième rangée sont indépendants, amovibles, et coulissent sur 15 cm.
Les trois sièges de la deuxième rangée sont indépendants, amovibles, et coulissent sur 15 cm.

Allez hop, en route ! Et arrivé au bout de la rue, votre serviteur d’activer une troisième fois le « Wouah » chez ses passagers en faisant coulisser le store électrique occultant le toit vitré (et partiellement ouvrant), proposé en option à 1 200 € sur notre modèle d’essai (finition Allure): « Oh Maxime, tu vois l’avion là haut !!! ». Et voici comment, en quelques instants, deux non-spécialistes auront fait le tour de certains des principaux points forts d'une voiture dont Caradisiac vous a déjà dit tout le bien qu'il pensait en version HDi 150 ch (essai complet en vidéo à retrouver ici et match face au Skoda Kodiaq ici).

Le 5008 de deuxième génération se présente donc comme la déclinaison 7 places du nouveau 3008, lequel connaît un démarrage assez foudroyant avec près de 100 000 commandes enregistrées en quatre mois de commercialisation. Les deux sièges du fond présentent l’avantage d’être entièrement escamotables, ce qui profite comme évoqué plus haut au volume de chargement et permet l’emport d’objets longs, en l’occurrence jusqu’à 3,20 mètres si on replie le siège avant. A cela s’ajoutent de nombreux rangements disséminés dans l’habitacle (pour un volume total de 38 litres), ainsi que des détails qui facilitent le quotidien à bord d’une familiale. Répondent ainsi au rendez-vous les habituels crochets d’arrimage, prises 12V et USB et autres tablettes type aviation.

En configuration 5 places, le 5008 présente un coffre géant. Quand ils ne servent pas, les deux sièges du fond sont parfaitement escamotés.
En configuration 5 places, le 5008 présente un coffre géant. Quand ils ne servent pas, les deux sièges du fond sont parfaitement escamotés.

Si le style extérieur un brin tourmenté du 5008 peine à susciter un fol enthousiasme, sa présentation intérieure séduit grâce à des matériaux d’aspect variés, que servent des assemblages de qualité. L’ergonomie du poste de conduite convainc, et la bonne vision périphérique permet de se sentir très rapidement à son aise au volant d’un véhicule relativement imposant.

Une véritable réussite que ce i-Cockpit Peugeot, intuitif et facile à utiliser. Par contre, le volant à double méplat agace.
Une véritable réussite que ce i-Cockpit Peugeot, intuitif et facile à utiliser. Par contre, le volant à double méplat agace.

Un autre point fort de l’auto est bien sûr son système i-Cockpit, qui donne un coup de vieux à ce que propose la concurrence. Le combiné d’instrumentation se voit ici remplacé par un grand écran LCD (12,3 pouces) permettant un affichage variable de toutes les informations relatives à la conduite (vitesse, niveau de carburant, navigation, etc.), tandis qu’un écran central tactile concentre les informations relatives aux données multimédia et aux fonctions de confort. S’ajoute la fonction « Mirror Screen » qui permet de dupliquer partiellement les principales fonctionnalités de son smartphone dans le système. On les pilote ainsi depuis l’écran central ou, pour certaines, par commande vocale (ce qui est plus sécurisant). On s’habitue extrêmement vite à ce système, et c’est l’occasion pour Caradisiac d’adresser des félicitations aux ergonomes de PSA qui ont fourni ici un remarquable travail. Seul motif d’agacement, ce volant à double méplat dont la manipulation se montre assez désagréable en manœuvres. Rendez-nous des volants bien ronds, bon sang!

Le 5008 offre le même agrément de conduite qu'une berline.
Le 5008 offre le même agrément de conduite qu'une berline.

Notre modèle d’essai était propulsé par le bloc 1.6 HDi développant 120 ch, lequel devrait constituer une grande part des ventes de l’auto. Il s’intercale entre des motorisations diesel de 100, 150 et 180 ch et fournit à notre sens des performances amplement suffisantes dans le cadre d’une utilisation familiale. Souple à bas régime, suffisamment vigoureux dans les relances (8,9 s pour passer de 80 à 120 km/h), silencieux à vitesse stabilisée, il offre des prestations sur mesures pour le pater familias dont les points de permis ne demandent qu’à s’envoler du fait de la multiplication des radars.

Ce moteur s’accorde à merveille avec la boîte automatique EAT 6 rapports, douce et réactive, pour laquelle est réclamé un supplément de 1 600 € par rapport à la boîte manuelle (à 6 rapports elle aussi). La consommation officielle annoncée est de 4,6 l/100km, soit 0,2 l de plus que la boîte manuelle, et les 118 g de CO2/km restent dans la zone neutre du barème de bonus/malus.

La consommation réelle se montre bien sûr plus élevée que celle annoncée par Peugeot, en l’occurrence 7,1 l/100 km pour notre parcours de plus de 500 km combinant deux tiers d’autoroute pour un tiers de réseau secondaire et parcours urbain. On approcherait donc les 8 l/100 km en parcours périurbain, ce qui reste raisonnable pour un véhicule de ce gabarit. Malgré un amortissement un peu raffermi par rapport au 3008, le confort de suspension demeure très bon. La direction offre quant à elle une consistance idéale, et commande un train avant incisif. La 5008 soigne donc le plaisir de conduite, mais on n’en attendait pas moins de la marque au lion.

Essai - Peugeot 5008 1.6 BlueHDi 120: la hotte d'or

 

 

 

 

 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

112 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Décembre 2016

A titre d'exemple pour la version II 1.6 BLUEHDI 120 ALLURE EAT6.

1,64 m1,84 m
4,64 m
  • 7 places
  • 780 l / 1940 l

  • Auto. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (19 photos)

Peugeot 5008 (2e Generation)

En savoir plus sur :
Peugeot 5008 (2e Generation)

Vidéos populaires

Commentaires (84)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonne voiture avec une vraie personnalité :bien:

Par

Une vraie réussite, bravo Peugeot encore une fois :bien:

J'espère que les ventes suivront comme pour le 3008. D'ailleurs il me semble que c'est plutôt 120000 exemplaires et non 100000, mais bref on a bien compris que les ventes dépassent les espérances de Peugeot :biggrin:

Par

Un essais concret qui remplis des besoins concrets : bravo !

Et heureux de lire que 120Ch suffisent amplement à une utilisation pour la vie courante, avant que" 30 millions de Trolls" déboulent pour dire que cela est insuffisant pour une si grosse voiture avec tous pleins de couplets à la "mord moi le nœud" sur le CX et autre.

Un petit Test sur un moteur essence eut été, je pense, encore plus dans l'air du temps.

Bel article en tous cas. :bien:

Par

Bravo à Peugeot. C'est made In France, crée des emplois, et comme il est crédible à l'export, ce duo 3008/5008 va en plus faire du bien à notre balance commerciale. Et pour PSA, c'est une vraie augmentation du CA, car ce sont des véhicules vendus en finition haute plus de 30000€. Avec le succès de la 308 ( made in France),c'est une vraie réussite. Et c'est bon de voir qu'on peut acheter du quasi premium ( niveau Vw) avec des voitures françaises.

Par

Bien:bien:

La note et les "aimé pas aimé" ne s'affichent pas par contre :/

Par

En réponse à kpouer44

Un essais concret qui remplis des besoins concrets : bravo !

Et heureux de lire que 120Ch suffisent amplement à une utilisation pour la vie courante, avant que" 30 millions de Trolls" déboulent pour dire que cela est insuffisant pour une si grosse voiture avec tous pleins de couplets à la "mord moi le nœud" sur le CX et autre.

Un petit Test sur un moteur essence eut été, je pense, encore plus dans l'air du temps.

Bel article en tous cas. :bien:

Oui, 120/130 cv suffisent pour 90% des situations. D'ailleurs, les marques premiums vendent pas mal de leurs voitures dans les motorisations autour de 150cv.

Par

En réponse à FireFelin63

Bien:bien:

La note et les "aimé pas aimé" ne s'affichent pas par contre :/

D'ailleurs il s'affiche dans l'actu et pas dans les essais.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

La pure daube pour Roger, 55 ans, et sa femme Monique. Le bousin...

Par

En réponse à savoyard73000

La pure daube pour Roger, 55 ans, et sa femme Monique. Le bousin...

Question de goût...:bah:

Moi perso j'hésite pas longtemps entre ça et un Koléos...:bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire