Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Qu’il se nomme hier GL ou aujourd’hui GLS, le plus gros SUV de Mercedes est toujours aussi impressionnant que ce soit à l’arrêt ou sur route. A-t-il encore sa place sur le marché, c’est ce que nous allons voir.

Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure

EN BREF

Nouveau nom du GL

5,13 m de long

à partir de 88 000 €

 Depuis quelques mois, Mercedes a lancé un vaste plan pour renommer entièrement sa gamme de SUV. Le but avoué est de rendre la corrélation avec les berlines plus cohérente. Avouons-le tout de suite, cela n’a pas été clair tout de temps, d’où ce petit rappel.
Fini donc les GLA, GLK, Classe M ou GL. Aujourd’hui ; le GLA SUV sur base de Classe A, le GLC est celui de la C, le GLE celui de la Classe E et ainsi de suite, ce qui nous amène donc au GLS équivalent de la Classe S. Seule exception à cette règle, qui s’avère plutôt logique avec le temps, le Classe G. Mais lui est tellement à part….

Pour en revenir à notre GLS, il a donc pris la succession du GL et a changé de dénomination lors d’un restyling. Pour ce dernier, Mercedes est loin d’avoir révolutionné son modèle mais simplement revu l’avant et l’arrière afin d'avoir une unité avec le GLE par exemple. Rien d’extraordinaires donc mais la greffe a plutôt bien pris mais on reconnaît au premier coup d’œil, notamment de profil, le GL. L'autre point de ressemblance tient aussi dans les mensurations qui sont toujours hors du commun. Avec une longueur de 5,13 m, une largeur de 1,96 m, une hauteur de 1,86 m et un poids de 2,5 tonnes. Vous avez donc un bon gros bébé ! À titre de comparaison, c’est plus gros qu’un Audi Q7. Autant dire que même si vous bénissez l’inventeur des caméras présentes à l’avant, à l’arrière et sur les côtés du véhicule, vous transpirez à grosses gouttes chaque fois que vous devez réaliser une manœuvre pour stationner ou rentrer un parking. C’est digne d’une bonne séance de sport !!! Sans trop de surprise, vous aurez également compris que la ville n’est clairement pas son terrain de prédilection ou autant alors qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Dès que vous serez à bord, vous n’aurez qu’une envie, vous évadez. Une fois sorti des embouteillages, qui vous donneront l’impression d’être un géant face à des fourmis, vous prendrez le temps d’observer l’habitacle de votre GLS avec un peu plus d’attention. 

Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure
Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure

Vous constaterez ainsi qu’il peut accueillir jusqu’à 7 passagers. Si d’habitude les occupants du dernier rang sont punis, c’est nettement moins le cas ici avec une largeur et une garde au toit toute à fait intéressantes. Seul l’espace aux jambes plus réduit peut prêter à reproche mais pas de souci pour des personnes mesurant 1,70 m. Une limitation inconnue pour les occupants de la 2e rangée qui seront installés comme dans une limousine, donc royalement. Logique avec un empattement supérieur à 3 mètres.

Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure
Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure
Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure

L’impression de volume est également celle qui prédomine quand on ouvre le coffre ou plutôt la soute à bagages qui propose une capacité oscillant entre 295 litres (7 places) à 2 300 litres (2 places) en passant par 680 litres (5 places). De quoi transporter sans trop de souci votre famille et vos bagages ou même envisager un déménagement de luxe grâce à une longueur de chargement maximale de 2 124 mm et une charge utile de 815 kg.

 

Essai vidéo - Mercedes GLS : la démesure


Comme ce fut le cas sur la famille GLE, le restyling a porté également sur l’habitacle avec une planche de bord retravaillée. Les principaux changements portent sur l’écran 8 pouces qui n’est plus intégré mais déporté sur la partie haute et entouré par deux aérateurs. Même si la réalisation fait plus sérieuse qu’à bord des Classe A par exemple, elle n’est pas toutefois exemplaire et inférieure à celle d’une Classe S par exemple à l’image du plastique employé au niveau des réglages de la radio. L’écran, pour sa part, n’est toujours pas tactile et se commande par l’intermédiaire du pad ou de la molette.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Mercedes Gls

193 g/km - Malus : 6 500 €

Début de commercialisation du modèle :
Mercedes Gls

Novembre 2015

A titre d'exemple pour la version 350 D 4MATIC.

1,85 m1,93 m
5,13 m
  • 7 places
  • 295 l / 2300 l

  • Auto. à 9 rapports
  • Diesel

Portfolio (25 photos)

Mots clés :

Mercedes Gls

En savoir plus sur :
Mercedes Gls

Vidéos populaires

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mignonnet.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Pour en avoir croisé un dimanche soir immatriculé UK stationné à côté de ma bétaillère sur une aire de l'autoroute des anglais, je confirme l'impression d'être à côté d'un Hummer plus qu'un Q7 qui fait presque Playmobil dans un évier en comparaison (ça se remarque pas nécessairement tant que ça sur les clichés, mais la garde au sol et les proportions d'une kolossale finesse made in Merco font vraiment pachidermique en comparaison).

Après, on avait à bord deux vieux en sur-poids avec le clébard au fin fond de la soute et leurs bagages déposées en bordel au rang du milieu...ça donne une bonne image de la clientèle qui trouve l'utilité à ce genre de mastodontes

Par

Je vois ce genre d'engin plus au Qatar qu'en France en fait.

Par

Qu'il se veut moche ce SUV Mercedes.

L'arrière au style très asiatique est immonde et indigne à ce niveau de gamme :nanana:

Par

Pour le marché américain, rien à lui reprocher, après il a les défauts de ses qualités encombrement, poids, consommation ; si l'on veut du volume, des performances, des aptitudes tout terrain dans un confort de limousine il y forcément un prix à payer et des concessions à faire.

Par

je ne comprends pas bien pourquoi Merco ne met pas à niveau son bloc diesel 3l de seulement 258 cv... chez BMW et Audi ils grimpent facile à 300 cv voire 380 cv chez BmW ...du coup çà fait un peu "juste" pour déplacer cette enclume!

une simple toyota yaris de 100 cv pourra faire la course avec!

Par

En réponse à JF2

Pour le marché américain, rien à lui reprocher, après il a les défauts de ses qualités encombrement, poids, consommation ; si l'on veut du volume, des performances, des aptitudes tout terrain dans un confort de limousine il y forcément un prix à payer et des concessions à faire.

Aux places arrières on est quand même assez loin de la limousine et plus proche du monospace...

Par

Sa pèse combien se truc??

Par

En réponse à GrosMytho

je ne comprends pas bien pourquoi Merco ne met pas à niveau son bloc diesel 3l de seulement 258 cv... chez BMW et Audi ils grimpent facile à 300 cv voire 380 cv chez BmW ...du coup çà fait un peu "juste" pour déplacer cette enclume!

une simple toyota yaris de 100 cv pourra faire la course avec!

Déjà parce que la puissance sur ce genre de mastodonte on s'en fiche un peu, c'est plus le couple. Et avec 620Nm et 9 rapports, il y de quoi tracter un bateau.

Le Q7 sort au max 272ch et 600Nm de couple en diesel, donc on reste très proche.

Par

En réponse à cactus-fr

Aux places arrières on est quand même assez loin de la limousine et plus proche du monospace...

On voit que tu n'a jamais voyagé dedans!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire