Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire

Dans Nouveautés / Restyling

Rappelez-vous. C'était il y a 20 ans, avant la mode des monospaces et bien avant celle des SUV : quand on cherchait une voiture familiale, on se tournait forcément vers un break, une version étirée, allongée d'une berline, ce qui permettait d'offrir sensiblement le même comportement et les mêmes performances mais avec un coffre plus grand. Le vent du marketing a fortement soufflé depuis mais il reste cependant quelques-uns de ces irréductibles avec encore de nombreux talents à faire valoir, comme la Peugeot 308 SW à l'essai aujourd'hui dans sa version restylée en BlueHDI 180 ch.

Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire

En bref

À partir de 21 500 €

Nouveaux 1,5 BlueHDI 130 ch et EAT8

De 610 à 1 660 litres de volume de chargement

En septembre 2017, les deux meilleures ventes françaises de Peugeot ont été les 2008 et 3008, suivis, enfin, par la 308. Une démonstration par l'exemple du raz-de-marée opéré par les SUV sur le marché automobile dans son ensemble. Faut-il pour autant céder aux sirènes du marketing et de la mode et tirer une croix définitive sur les compactes, et surtout les compactes breaks ? Faut-il se tourner obligatoirement vers le 3008, voiture de l'année 2017, sans même accorder un coup d'œil à la 308 SW pourtant fraîchement restylée ? Sûrement pas.

D'accord, les modifications extérieures de ce restylage sont relativement subtiles. On remarque cependant aisément que le lion trône désormais fièrement en plein milieu de la calandre redessinée, et ce, quel que ce soit le niveau de finition, et que le pare-chocs avant a été remodelé pour intégrer des entrées d'air sur les côtés, ainsi que de nouveaux antibrouillards. Une évolution légère mais qui fait son petit effet, contrairement à l'intérieur où l'évolution se concentre dans un écran central de diagonale identique, à 9,7 pouces, mais à la qualité d'image et à la réactivité améliorée et intégrant désormais Android Auto, Apple CarPlay et une navigation 3D. Sans surprise, la 308 conserve son i-Cockpit et son petit volant, une combinaison qui continue de diviser les foules sur sa praticité. Pas d'instrumentation numérique à l'instar du 3008 donc, même en option.

Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire
Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire
Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire
Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire

Une planche de bord élégante, une bonne habitabilité et un coffre gigantesque.

Toutefois, les qualités originelles de la 308 SW demeurent, à savoir une excellente habitabilité, autant à l'avant qu'à l'arrière, et un volume de coffre remarquable allant de 610 à 1 660 litres, et son offre moteur, si elle voit disparaître l'entrée de gamme essence Puretech 82, s'enrichit du tout nouveau et très prometteur 1.5 BlueHDI de 130 ch et 300 Nm, le 1.6 BlueHDI de 120 ch et 300 Nm continuant provisoirement sa carrière. Mais ça n'est pas tout, puisque dans sa finition GT, celle de notre modèle d'essai équipé du 2.0 BlueHDI de 180 ch et 400 Nm, la boîte de vitesses automatique à six rapports, baptisée EAT6, cède la place à une unité entièrement nouvelle appelée EAT8 et offrant donc logiquement huit vitesses.

Essai vidéo – Peugeot 308 SW restylée (2017) : les breaks ont encore leur mot à dire

Question tarifs, la Peugeot 308 SW démarre dorénavant plus bas, à 21 500 €, le premier niveau de finition Access étant maintenant disponible aussi avec le 1.2 Puretech 110 en plus du 1.6 BlueHDI 100. Toutefois, sur le reste de la gamme, la tendance est comme souvent à la hausse, de 100 à 1 050 €.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Peugeot 308

85 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Peugeot 308 (2e Generation) Sw

Mars 2013

A titre d'exemple pour la version II (2) SW 2.0 BLUEHDI 180 S&S GT EAT8.

1,45 m1,80 m
4,58 m
  • 5 places
  • NC / NC

  • Auto. à 8 rapports
  • Diesel

Portfolio (41 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 308 (2e Generation) Sw

Commentaires (135)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Véhicule très sympa, à voir ce que donne la nouvelle boite auto qui remplace apparemment la catastrophique EAT6 (témoignage d'un propriétaire). Enfin dommage qu'il y ait ces paddle shift vieilles de 10 ans qui viennent encombrées la vue du conducteur...Sellerie sympa, console centrale vraiment épurée et de bonne présentation, mais ce petit volant je ne m'y fait pas, et les compteurs non plus. Mon choix c'était tourné vers la 308 jusqu'à que je l'essaye avec ce cockpit atypique qui ne me correspond pas dutout. Dommage.

Par

dommage qu'elle n'existe pas en version GTI cette SW

Par

Toujours un break sublime le plus beau du marché dans cette catégorie selon moi

Par

Toujours un break sublime le plus beau du marché dans cette catégorie selon moi

Par

En réponse à supRcc

dommage qu'elle n'existe pas en version GTI cette SW

Oui, +1, pour lutter contre la Leon Cupra ST.

Par

:bah: attention a ne pas confondre l horrible ETG et la très bonne EAT6 :bah:

Je possède une C5 avec le meme moteur que cette 308 et une EAT6. A la livraison la boite etait plutot mal réglée...un passage par le super SAV citroën, reprogramation de la boite pour favoriser le dynamisme et aujourd hui elle fonctionne super bien:bien:

Par

Toujours un très bon choix donc (d'un côté, l'inverse m'aurait étonné).

J'espère que la prochaine génération de 308 SW survivra au 3008, contrairement à la 207 SW qui a cédé sa place au SUV 2008.

Par

"Toutefois, les qualités originelles de la 308 SW demeurent, à savoir une excellente habitabilité, autant à l'avant qu'à l'arrière".

Alors autant à l'arrière, je reconnais bien volontiers que l'habitabilité, (très) moyenne en berline au regard de sa taille comparable à la Golf, est convenable pour les jambes, autant l'avant non modifié me laisse perplexe.

Pour rappel, la largeur intérieure maxi à l'avant d'une 308 II c'est 1,44m (pour 1,80m extérieur hors rétros).

Au hasard, sa cousine C4 II, bien inférieure en tout point, c'est 1,46m (pour 1,79m extérieur hors rétros).

Par

Je veux bien entendre que c'est une bonne auto mais que le " confort remarquable qui satisfera même les passagers les plus exigeants "

Franchement faut arrêtez un peu, vous avez comme référence, des voitures de courses ou des mini c'est juste une blague

Comment situe t'on la mercedes class E (suspension actives) ou la citroen C5 (avec suspension hydropneumatique) ? le confort est ... divin ? surhumain ? stratosphérique ?

La 308 c'est une auto ferme, pas inconfortable mais c'est pas vraiment son point fort, c'est acceptable diront nous. De toute façon pour être aussi dynamique, le confort ne peux pas être génial à ce niveau de gamme, c'est pas une critique de la 308 mais plutôt de l'essayeur

De toute façon quand on voit la critique des réglage "volant pas assez long et sièges trop haut" on est dans du journaliste auto classique, qui ne rêve que de conduire des voitures super sportives et être allongé en conduisant

Un jour les journaleux progresserons peut être ? les gens normaux avancent le sièges et n'ont rien à cirer du réglage en profondeur (en hauteur je dis pas, ça dépend du gabarit)

Par

En réponse à Max Puissant

"Toutefois, les qualités originelles de la 308 SW demeurent, à savoir une excellente habitabilité, autant à l'avant qu'à l'arrière".

Alors autant à l'arrière, je reconnais bien volontiers que l'habitabilité, (très) moyenne en berline au regard de sa taille comparable à la Golf, est convenable pour les jambes, autant l'avant non modifié me laisse perplexe.

Pour rappel, la largeur intérieure maxi à l'avant d'une 308 II c'est 1,44m (pour 1,80m extérieur hors rétros).

Au hasard, sa cousine C4 II, bien inférieure en tout point, c'est 1,46m (pour 1,79m extérieur hors rétros).

Tu trouves que l'habitabilité est moyenne à l'avant face à une Golf ? Il ne faut pas non plus abusé car il y a seulement 2cm d'écart aux coudes. Maintenant, cette différence de largeur se fait au bénéfice de la 308 en matière d'insonorisation. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire