Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister

Dans Nouveautés / Restyling

Même si Volkswagen surfe en ce moment sur la mode des SUV, le constructeur allemand n’en oublie pas pour autant les autres segments, comme l’a prouvé récemment le renouvellement de la nouvelle Polo. Il s’attaque aujourd’hui à celui des monospaces compacts avec le restylage de la Golf Sportsvan. Premier essai au volant de l’inédit 1.5 TSI 130 ch.

Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister

 EN BREF

Version restylée

Nouveaux équipements et

moteurs

à partir de 21 990 €

 Comme le dit le proverbe : le malheur des uns fait le bonheur des autres. En clair, si le segment des SUV affiche une santé et une progression insolentes, cela se fait au détriment des autres catégories et celle des monospaces a pris cette vague en pleine figure. Le résultat fait mal puisque tous les modèles perdent des parts de marché. Les Renault Scénic et Citroën C4 Picasso trustent toujours les premières places du segment mais ils se vendent deux fois moins bien qu’un Peugeot 3008 par exemple. La Golf Sportsvan est loin, très loin avec tout juste 4 000 exemplaires écoulés sur les 10 premiers mois de l’année, nettement en dessous des 39 000 monospaces de Renault.

 

Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister

Pour essayer de réduire cet écart, Volkswagen a décidé de restyler son modèle apparu en 2014. Comme souvent chez le constructeur basé à Wolfsburg, les évolutions sont particulièrement légères et portent uniquement sur la partie avant de la voiture. Elle adopte ainsi de nouveaux projecteurs, une calandre redessinée et un bouclier inédit. Rien de plus, si ce n’est des feux arrière qui adoptent la technologie LED. Pas de quoi révolutionner le style de cette Sportsvan.

Une planche de bord qualitative mais triste
Une planche de bord qualitative mais triste

Vous trouvez que les modifications extérieures sont très discrètes, eh bien pas la peine de vous attarder sur l’habitacle, strictement identique. La touche de fun et d’originalité de la Polo et du T-Roc n’a malheureusement pas atteint cette Golf Sportsvan. Elle présente une planche de bord particulièrement triste et austère, même si elle s’avère très sérieuse en matière de qualité des matériaux et d’assemblage. Seule fantaisie : le système multimédia « Discovery Pro » avec écran 9,2 pouces (en option) pouvant être dirigé par le geste. Déception en revanche avec l’indisponibilité de bénéficier de l'instrumentation 100 % numérique Active Info Display. Au final, cette Sportsvan se positionne à l’opposé d’un Renault Scénic, au design intérieur beaucoup plus original mais à la qualité inférieure.

Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister
Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister

 

 

 

 

 

 

Un bon volume de chargement et de la place à l'arrière, pas de doute, la Golf Sportsvan aime les familles.

Heureusement, elle conserve ses qualités familiales avec des aspects pratiques très bien conçus. Les occupants arrière apprécieront ainsi l’habitabilité généreuse, que ce soit au niveau de l’espace aux jambes ou de la garde au toit. Grâce à la banquette arrière coulissante sur 18 cm, on peut avantager soit le coffre, soit les places arrière. Le volume de chargement est également dans la bonne moyenne de la catégorie avec une capacité oscillant entre 500 et 1 520 litres. Tout cela est complété par de très nombreux et vastes rangements répartis dans l’habitacle. Seule fausse note, l'impossibilité de rabattre la banquette depuis le coffre.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Volkswagen Golf Sportsvan

105 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Volkswagen Golf Sportsvan

Mars 2014

A titre d'exemple pour la version (2) 1.5 TSI 130 CONFORTLINE.

1,61 m1,80 m
4,35 m
  • 5 places
  • 590 l / 1520 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Essence

Portfolio (24 photos)

En savoir plus sur : Volkswagen Golf Sportsvan

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Alors ça y est, l'ACT arrive sur le 130ch ?

1.5L pour 130ch, comme quoi le downsizing n'est définitivement pas la solution. On est au niveau de BMW et du 18i.

C'est définitivement une piste à suivre cette désactivation de cylindre.

Par

En réponse à Moukeaf

Alors ça y est, l'ACT arrive sur le 130ch ?

1.5L pour 130ch, comme quoi le downsizing n'est définitivement pas la solution. On est au niveau de BMW et du 18i.

C'est définitivement une piste à suivre cette désactivation de cylindre.

Ca fait juste 30 ans que les yannkee font ca sur leurs V8, et le gain est tres relatif.

Par

Le marché des monospaces s’écroule bouffé par les SUV...

C'est pas celui là qui inversera la donne.

Par

La Sportvent? Il va falloir bosser un peu l'anglais Mr Pagès.

Par

En réponse à nous75

Ca fait juste 30 ans que les yannkee font ca sur leurs V8, et le gain est tres relatif.

Bah en attendant, sur la Leon, je faisais du 6L/100 avec un TSI 150 essence. C'est à dire moins que mon collègue et son TSI 90. C'est à dire moins que le Puretech 130, le TCe 130 et probablement que les concurrents 150ch essence.

Le tout sans toucher à l'agrément du moteur.

Par

En réponse à nous75

Le marché des monospaces s’écroule bouffé par les SUV...

C'est pas celui là qui inversera la donne.

Quand on voit sa ligne...ou comment faire encore plus insipide que le Touran... Le T-Roc a vraiment un boulevard devant lui...

Alors là les anti-SUV vont parler de coffre, de place aux jambes arrières bla bla bla, mais ils roulent en quoi eux? En up! ?

Pour le volume et l'habilité, voire le Tiguan ou le Tiguan Allspace...

Par

Wowowo vous bousculez pas pour commenter les gars, c'est la folie ici on n'arrive même plus à suivre !

Par

En réponse à Greenevans

Quand on voit sa ligne...ou comment faire encore plus insipide que le Touran... Le T-Roc a vraiment un boulevard devant lui...

Alors là les anti-SUV vont parler de coffre, de place aux jambes arrières bla bla bla, mais ils roulent en quoi eux? En up! ?

Pour le volume et l'habilité, voire le Tiguan ou le Tiguan Allspace...

"Alors là les anti-SUV vont parler de coffre, de place aux jambes arrières bla bla bla, mais ils roulent en quoi eux? En up! ?"

T'en fait pas en terme d'espace à bord et d'aspect pratiques

les monosapces sont encore tres largement les SUV....

.

Seul le style justifie le succes de la plupart des SUV.

Par

les monospace sont encore tres largement DEVANT les SUV....

Desolé...

Par

bon comme corbillard

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire