Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Etats-Unis : des mannequins aux places arrière pour les crash-tests

Dans Pratique / Sécurité

Etats-Unis : des mannequins aux places arrière pour les crash-tests

C'est une grande nouveauté à venir pour les crash-tests aux Etats-Unis : la présence de mannequin à l'avant mais aussi à l'arrière. La démocratisation du covoiturage et des services à la mobilité comme Uber a incité la NHTSA, autorité américaine gérant ces crash-tests, de se pencher sur la sécurité pour les passagers arrière. On aurait presque envie de dire qu'il était temps.

Etonnamment, les organismes de sécurité routière ne se sont jamais vraiment trop penchés sur la sécurité des passagers arrière, avec des tests fréquents et réguliers impliquant des mannequins. C'est une chose qui va pourtant arriver aux Etats-Unis puisque la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), qui s'occupe justement de la gestion des crash-tests, va intégrer les fameux "dummies" sur les places arrière.

 

La réforme des homologations de sécurité aux Etats-Unis, qui amènera de nouveaux crash-tests à partir de 2019, prévoit donc l'ajout des essais pour les passagers arrière. Nous aurions bien envie de dire qu'il serait temps, et il a fallu attendre que les nouveaux genres de service à la mobilité, comme la démocratisation de l'autopartage ou les VTC comme Uber poussent les autorités outre-Atlantique à se décider et à prendre cette donnée importante en compte.

 

En Europe, en revanche, il n'est pas vraiment prévu de poster des mannequins sur les places arrière lors des crash-tests.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonne idée :jap:

En Inde ils vont mettre des mannequins sur le toit pour les crash tests...chacun son style

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.verygreentrip.com/wp-content/uploads/2014/01/effet-.jpg&imgrefurl=http://www.verygreentrip.com/les-bus-en-inde-comment-ca-marche/&h=450&w=800&tbnid=xHz4vn_Nop3gkM:&tbnh=90&tbnw=160&docid=FUZNUFgwFEgVbM&client=firefox-b&usg=__lfq80ZpkWnSElOsQG3vXQQuAJws=&sa=X&ved=0ahUKEwj2ruaA7vfMAhXBcBoKHUi2DE0Q9QEIKDAD

Par

Il serait temps que l'europe et les état unis s'entendent pour effectuer les mêmes tests et qu'ils soient autant voir plus poussé que les tests fait par la NHTSA qui à l'air d'être beaucoup plus sévère que l'euroNcap. Et qu'en passant elle soit obligatoire pour tout les véhicules, quel qu'il soit, histoire que les véhicules de sport, camion, moto ou voiture sans permis ne soit pas oublié d'en l'effort de la sécurité (car c'est bien elle qui fait baisser le nombre de mortalité et non pas les radars automatiques).

Bien entendu, chaque type de véhicule aurait ses propres critères de notation.

Par

J'aimerais surtout savoir, pourquoi l'Europe ne veut pas mettre de mannequin à l'arrière... Peur de mettre en avant le fait que les marques n'y apportent pas trop d'attention... On se rend bien compte de ou sont les prios !

Par

En réponse à clefdedouze

Il serait temps que l'europe et les état unis s'entendent pour effectuer les mêmes tests et qu'ils soient autant voir plus poussé que les tests fait par la NHTSA qui à l'air d'être beaucoup plus sévère que l'euroNcap. Et qu'en passant elle soit obligatoire pour tout les véhicules, quel qu'il soit, histoire que les véhicules de sport, camion, moto ou voiture sans permis ne soit pas oublié d'en l'effort de la sécurité (car c'est bien elle qui fait baisser le nombre de mortalité et non pas les radars automatiques).

Bien entendu, chaque type de véhicule aurait ses propres critères de notation.

Idem pour VO! Si la caisse que tu envisages est reçu au crash test t'as le droit de l'acheter sinon son proprio repart avec :wink:

Par

L'euroncap n'a rien d'un organisme d'homologation. Ils décident ce qu'ils veulent faire comme test et aujourd'hui, il mettent des mannequins enfants à l'arrière dans 2 type de sièges pour simuler différents ages.

Et personnellement, j'ai quand même l'impression que l'utilisation des places arrière d'une voiture reste majoritairement le transport d'enfant que le covoiturage et autres UBER.

Par

En réponse à sarcasman

L'euroncap n'a rien d'un organisme d'homologation. Ils décident ce qu'ils veulent faire comme test et aujourd'hui, il mettent des mannequins enfants à l'arrière dans 2 type de sièges pour simuler différents ages.

Et personnellement, j'ai quand même l'impression que l'utilisation des places arrière d'une voiture reste majoritairement le transport d'enfant que le covoiturage et autres UBER.

"personnellement, j'ai quand même l'impression que l'utilisation des places arrière d'une voiture reste majoritairement le transport d'enfant que le covoiturage et autres UBER."

Le covoiturage se développe a une vitesse exponentielle.

Chaque jour des milliers de personnes utilisent ce moyen de transport sur de longues distances (80km et plus)

Les prix sont extrêmement avantageux pour les passagers. :miam:

Par exemple un Paris Bordeaux c'est entre 30 et 40 euros par passagers. (Soit moins cher que le péage: 54,40 euros)

Pour l'exemple en TGV c'est jusqu'à 120 euros sans réservation. (Bon il est vrai qu'il va 2 fois plus vite mais le covoiturage peut déposer plus près de la destination finale qu'un train)

De plus, beaucoup de jeunes de 18/22ans qui n'ont pas le permis prennent le covoiturage comme moi je prenais ma mobylette a 15ans...Ils savent qu'ils peuvent toujours trouver quelqu'un a n'importe quel heure et pour aller n'importe ou en France.

Pour les retraités c'est également une manière sécurisante de se déplacer. (Bien qu'ils sont moins a l'aise avec l'électronique, ce qui va changer au fur et a mesure que ceux qui sont plus a l'aise vont arriver au statut de sénior.) :bah:

Je pense que d'ici 2020/25, 20/25% des gens feront du covoiturage sur des longues distances. :oui:

Par

En réponse à mekinsy

"personnellement, j'ai quand même l'impression que l'utilisation des places arrière d'une voiture reste majoritairement le transport d'enfant que le covoiturage et autres UBER."

Le covoiturage se développe a une vitesse exponentielle.

Chaque jour des milliers de personnes utilisent ce moyen de transport sur de longues distances (80km et plus)

Les prix sont extrêmement avantageux pour les passagers. :miam:

Par exemple un Paris Bordeaux c'est entre 30 et 40 euros par passagers. (Soit moins cher que le péage: 54,40 euros)

Pour l'exemple en TGV c'est jusqu'à 120 euros sans réservation. (Bon il est vrai qu'il va 2 fois plus vite mais le covoiturage peut déposer plus près de la destination finale qu'un train)

De plus, beaucoup de jeunes de 18/22ans qui n'ont pas le permis prennent le covoiturage comme moi je prenais ma mobylette a 15ans...Ils savent qu'ils peuvent toujours trouver quelqu'un a n'importe quel heure et pour aller n'importe ou en France.

Pour les retraités c'est également une manière sécurisante de se déplacer. (Bien qu'ils sont moins a l'aise avec l'électronique, ce qui va changer au fur et a mesure que ceux qui sont plus a l'aise vont arriver au statut de sénior.) :bah:

Je pense que d'ici 2020/25, 20/25% des gens feront du covoiturage sur des longues distances. :oui:

moi, je dirai : ils prendront les ouibus et isilines :)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire