Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Haut de gamme automobile : le luxe a toujours la cote

Dans Voitures d'exception / Luxe

C’est la crise ! Pas pour tout le monde. Pas pour les marques d’automobiles haut de gamme. Celles-ci font toujours de gros bénéfices et semblent vendre très facilement leurs autos. Aujourd’hui, nous faisons le point sur l’automobile haut de gamme, les nouveautés qui vont arriver, la position des constructeurs français parmi l’élite automobile.

Haut de gamme automobile : le luxe a toujours la cote

Le haut de gamme automobile est l’affaire des constructeurs allemands. Alors que le luxe est souvent l’apanage des marques françaises de parfums, de vins et spiritueux, d’habillement, les marques automobiles françaises sont à la peine dans le domaine du luxe.

Les marques allemandes avancent masquées

Mais il faut tout d’abord différencier deux secteurs dans le haut de gamme automobile. Le "premium", représenté la plupart du temps par les constructeurs germaniques que sont Audi, BMW et Mercedes. Et le luxe automobile où les constructeurs anglais sont les plus nombreux avec Aston Martin, Bentley, Jaguar et Rolls-Royce, les marques italiennes suivent avec Ferrari, Lamborghini et Maserati, le seul constructeur allemand étant Porsche… Mais ce n’est qu’un leurre, car dans ce domaine aussi, c’est l’Allemagne qui est aux commandes. Ainsi la marque Bentley est propriété de Volkswagen, Lamborghini est dirigée par Audi et Rolls-Royce appartient à BMW.

Haut de gamme automobile : le luxe a toujours la cote

Les marques françaises à la peine

Chez nous, Peugeot et Renault essayent de jouer dans le haut de gamme en proposant quelques modèles luxueux. Les finitions les plus hautes des Peugeot 3008 et 508, Renault Talisman, Espace et Koleos, essayent de tirer leur épingle du jeu. Face à une Audi A6 ou à la nouvelle A8, nos berlines sont un peu sous-motorisées, même si de beaux progrès ont été réalisés depuis de nombreuses années, dans le domaine de la qualité perçue, des performances, les autos françaises sont souvent moins "performantes".

Bugatti, constructeur franco-allemand

En ce qui concerne le domaine des voitures très haut de gamme, les français manquent à l’appel. On note néanmoins la présence de Bugatti, marque française produisant en France, en Alsace, l’exceptionnel coupé Chiron. Mais cette marque est aussi la propriété du Groupe Volkswagen. Dans le domaine du très haut de gamme, on conjugue le luxe avec la sportivité et les autos de cette catégorie, qu’elles soient ornées d’un cheval cabré, d’un trident, d’un Jaguar, sont toutes capables de performances élevées. Les autos françaises dont le compartiment moteur ne reçoit que des quatre cylindres ont perdu d’avance.

Haut de gamme automobile : le luxe a toujours la cote

Des petites autos françaises dynamiques

Malgré un marché de la voiture luxueuse en progression, les marques se sont décidées, il y a quelques années, à placer dans leur catalogue des modèles plus petits, plus attractifs en matière de tarif. Ainsi, la marque aux anneaux a commercialisé l’A1 et le SUV Q2. Une A1 dont la petite Citroën DS3 est concurrente et dont la prochaine déclinaison à cinq portes DS3 Crossback viendra chatouiller le Q2. Porsche quant à lui a créé aussi de plus petits modèles avec le Boxster et le SUV Macan que la marque française Alpine a en ligne de mire. L’A110 s’occupera bientôt du Boxster, tandis qu’un futur SUV qui pourrait arriver dans deux ans se bataillera avec le Macan.

Haut de gamme automobile : le luxe a toujours la cote

En savoir plus sur : Grande Berline

Grande Berline
Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"nos berlines sont un peu sous-motorisées" pas qu'un peu :biggrin:

Par

C'est la crise :ange:

Par

Le prémium et le luxe ont de beaux jours devant eux

En effet, le capitalisme faisant que les riches s'enrichissent au détriment des classes moyennes et des plus pauvres, c'est mathématique, et celoa restera comme ça encore longtemps.

C'est pas une critique, juste une constatation logique. Apres tout on a rien trouvé de mieux que le capitalisme jusqu'a maintenant :bien:

Par

Qu'au comptoir on mette Alpine et Porsche en comparaison frontale, on est en France, je comprends, mais écrit par un Blogger auto ?

Si encore Porsche relancait des Club Sport, alors peut-être. Sinon c'est juste élever une marque débutante pour lui offrir une crédibilité sur un marché HDG. Avec Lotus ce serait un chouia plus pertinent au jeu de la comparaison, non ?

Pas de trace de MPM dans l'article, rhoo !

Par

Marx va se retourner dans sa tombe!, plus que jamais la valeur ajoutée rempli les poches de minorités de + en + minoritaires et de + en + riches...

.c'est la societe du 20%/80% , c'est ce que disait une éminence grise (Zbigniew Brzezinski,) à l'avenir: "Les leaders réunis à San Francisco (Mikhaïl Gorbatchev, George Bush, Margaret Thatcher, Vaclav Havel, Bill Gates, Ted Turner, etc..) sont arrivés à la conclusion que l’arrivée de la dénommée Société 20/80 est inévitable, celle dans laquelle le travail de 20% de la population mondiale sera suffisant pour soutenir la totalité de l’appareil économique de la planète. 80% de la population restante ainsi s’avérera superflu, ne disposera pas de travail ni d’occasions d’aucun type et nourrira une frustration croissante."

Par

Pas vraiment d'accord avec cet article qui mélange allègrement Prémium et luxe ce qui n'est pas du tout la même chose.

Le vrai luxe en terme tarifaire démarre en gros à 100 K€ pour atteindre souvent beaucoup plus et là on est dans le très hdg avec tout le prestige lié ( et souvent l'exclusivité liée à la faible diffusion) tandis que le prémium bien moins cher offre de belles prestations et une certaine reconnaissance liée à la marque mais n'est pas dans la même catégorie.

Par

En réponse à goldskin

Pas vraiment d'accord avec cet article qui mélange allègrement Prémium et luxe ce qui n'est pas du tout la même chose.

Le vrai luxe en terme tarifaire démarre en gros à 100 K€ pour atteindre souvent beaucoup plus et là on est dans le très hdg avec tout le prestige lié ( et souvent l'exclusivité liée à la faible diffusion) tandis que le prémium bien moins cher offre de belles prestations et une certaine reconnaissance liée à la marque mais n'est pas dans la même catégorie.

Il y a deux catégories,a t'il souligner dans l'article,as tu lis l'article au moins.

Par

Dans un monde qui a décidé de décupler le nombre de très pauvres

pour augmenter la part des très riches, en éliminant les classes moyennes,

il est tout à fait logique que le très grand luxe se porte bien.

Par

En réponse à nous75

Dans un monde qui a décidé de décupler le nombre de très pauvres

pour augmenter la part des très riches, en éliminant les classes moyennes,

il est tout à fait logique que le très grand luxe se porte bien.

Et ça tombe bien : les Duesenberg, Bugatti, Delahaye, Cord et autres Alfa, Lamborghini, Aston restent plus jolies que les Ford T ou les Peel P50 (sympathiques )

Par

Bien sûr que le luxe n'a jamais aussi bien marché .

C'est le but faire croire aux sans dents que c'est la crises de façon à mes essorés toujours plus pour que quelques privilégiés vivent comme 1000 à eux seuls!.

La voilà la réalité .

Comme dit le proverbe .

Il faut des pauvres pour qu'il y est des riches !.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire