Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Opel Astra : retour sur son élection de voiture de l'année 2016 - En direct du salon de Genève (vidéo)

Publié dans Nouveautés > Autres actu nouveautés

par

La veille de l'ouverture à la presse du salon de Genève est élue la "voiture de l'année", "car of the year" en anglais dans le texte. Ceux qui suivent Caradisiac savent donc depuis lundi dernier que pour 2016, c'est l'Opel Astra qui a obtenu le titre. Nous voulions cependant revenir sur les raisons de ce sacre.

Opel Astra : retour sur son élection de voiture de l'année 2016 - En direct du salon de Genève (vidéo)

Parmi les 7 voitures finalistes de l'élection de la voiture de l'année 2016 (aucune française n'étant arrivée jusque là, pour mémoire), le choix de l'Opel Astra apparaissait comme le plus probable. Dès le 4 janvier 2016, notre chroniqueur Michel Holtz, que l'on surnomme depuis Michel Nostradamus, le devinait et faisait déjà la démonstration qu'il ne pouvait en être autrement. Et le 29 février, journée de révélation de résultat, la veille de l'ouverture du salon de Genève à la presse, qui donc sort vainqueur de l'élection ? L'Opel Astra, sans surprise.

 

 

Il est évidemment des raisons objectives qui motivent ce choix de la presse européenne. Ce n'est pas un choix par dépit. Ce n'est pas un vote opéré pour enfin qu'une Opel gagne, puisque déjà en 2009 l'Insignia était sacrée, puis l'Ampera en 2012. Non, l'Astra a des qualités.

Premièrement, elle a fait d'énormes progrès par rapport à sa devancière. Cette dernière était une enclume, de loin la plus lourde de sa catégorie. La nouvelle, sans devenir une ballerine, a affiné sa taille et rentre dans le rang en maigrissant jusqu'à 200 kg sur certaines versions. Ce qui lui assure des performances bien meilleures à puissance égale que l'ancienne, et une efficience enfin retrouvée en termes de consommation et de rejets de CO2.

Opel Astra : retour sur son élection de voiture de l'année 2016 - En direct du salon de Genève (vidéo)

Ensuite, elle est particulièrement bien équipée. Et reste pour le moment la seule parmi les compactes, même si l'on inclut les premium, à proposer un eclairage matriciel à LED, un système vu habituellement sur les très haut de gamme, du style Audi A8, A6 ou A4 et autres Mercedes Classe S... Elle se dote également, en série ou en packs d'options des toutes dernières technologies d'aides à la conduite : alertes de véhicule dans l'angle mort, alerte de franchissement de ligne, caméra de lecture des panneaux, parking automatique, freinage automatique d'urgence. Elle est connectée avec le système Opel OnStar, qui permet d'appeler les secours automatiquement en cas d'accident ou de profiter d'une connexion internet à bord en wifi via une connexion 4G/LTE. Bref, elle fait le plein d'équipement très dans l'air du temps.

Le tout pour des tarifs à faire pâlir d'envie la concurrence. En effet le rapport prix équipement est canon. Même Ford en frissonne. Une Opel Astra équipée comme une Volkswagen Golf coûte entre 4 000 et 5 000 € moins cher ! Ce qui laisse à réfléchir, n'est-ce pas ?

Le tout avec des prestations routières, qui si elles ne sont pas les meilleures dans tous les domaines, sont convaincantes.

 

Des raison aussi subjectives

Mais il n'y a pas que des raisons objectives à son élection. Comme le soulignait Michel Nostradamus, elle représentait le choix le plus logique parmi les 7 finalistes. En effet, parmi elles, on avait déjà la présence de 3 voitures premium, qui sont traditionnellement écartées lors du vote. Oui, la voiture de l'année (même s'il y a des contre-exemples) est une voiture populaire. Ce qui explique que L'audi A4, la Jaguar XE et la BMW Série 7, pourtant méritantes également, n'aient pas eu les faveurs du vote. Pareil pour le Volvo XC90, qui affiche des tarifs élitistes. La Skoda Superb ? La maison-mère Volkswagen reste engluée dans un scandale aux émissions polluantes, ça aurait fait mauvais genre de lui remettre un trophée, même si objectivement elle méritait tout autant que l'Astra. Quant au roadster Mazda Mx-5, son côté retour au source, nostalgie, et de toute façon voiture égoïste ne fait pas non plus recette à cette élection. 

 

Voilà notre analyse explicative concernant ce résultat. Et nous terminerons en souhaitant à l'Astra une bonne carrière commerciale. Elle le mérite objectivement selon nous. Et ce titre de voiture de l'année devrait contribuer à l'y aider, c'est souvent le cas, même si les contre-exemples, encore une fois, existent (Ford Scorpio, Nissan Leaf, ou plus tôt dans l'Histoire, Lancia Delta ou Rover SD1...).

Opel Astra : retour sur son élection de voiture de l'année 2016 - En direct du salon de Genève (vidéo)

Portfolio (8 photos)

Inscription à la newsletter
Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte

Lire les commentaires

Par

Donc, c'est l'élection de la voiture la plus politiquement correcte, sauf toute les fois où ce n'est pas le cas.

Du coup ça relativise le titre de cette Astra, de celle qu'elle remplace et de celle qui lui succèdera... sauf si là aussi il s'agit d'exception...

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Au vu de ses formes, ce sera une parfaite voiture de gonzesses, tout dans les rondeurs.:redface:

Par

quelqu un sait il pourquoi ni la meg 4 ni la talisman ne figuraient dans la liste ?

Par

En réponse à lagrossebleue

quelqu un sait il pourquoi ni la meg 4 ni la talisman ne figuraient dans la liste ?

La Talisman y était mais pas la Mégane 4 parce qu’elle n'était pas sortie :bah:

Par

Une voiture insignifiante de banalité - comme malheureusement Opel les fait récemment. Vision de journalistes Européens défaitistes, heureusement que le World Car Award fait encore place à l'interet pour la chose automobile avec le MX5, le GLC et l'A4 dans le Top 3!

Par

En réponse à jmr51000

La Talisman y était mais pas la Mégane 4 parce qu’elle n'était pas sortie :bah:

De memoire, la voiture doit etre commercialisée et produite à un certain nombre d'exemplaire au moment de la selection initiale

Par

Aucunes Françaises retenue d'autant plus difficile a admettre. Opel a mille fois mérité le titre car très bonne voiture offrant beaucoup et qu'aucunes Françaises n'arrivent pas à s'aligner ........ a méditer pour le futur car la France n'a rien a prouver aux autres .Ce forum doit resté avec des commentaires objectifs

Par

GM-SAIC/ Borg Warner

http://gmauthority.com/blog/wp-content/uploads/2014/09/Chevy-Cruze-Dual-Clutch-DCT-Transmission.jpg

Dual clutch DCT-7 chevrolet Cruze / Buick Verano / Astra K

Pour Opel Europe cette boite DCT-7 sera produite dès 2016 conjointement par des pièces Dualtronic System des usines Borg Warner en allemagne et un assemblage final des boites DCT chez Opel dans ses deux sites de production de boites de vitesses en Europe :

Usine de Vienne-Aspern(Autriche) et l'usine de szengotthard en hongrie , les équipes en usine sont formés à l' assemblage de la boite DCT-7 même si la fabrication d' une boite DCT est très automatisée par la robotisation , il faut obligatoirement formé des équipes de techniciens de production .

Il y a deux configurations sur cette nouvelle boite DCT-7 à bain d' huile :

une configuration pour DCT-7 à 380Nm couple maxi concerne les motorisations entre 300-380Nm couple max

une autre configuration avec pignons renforcés+disque d' embrayage renforcé pour DCT-7 ,500Nm couple maxi sur motorisations entre 400-500Nm couple max

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte