Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
 
S'inscrire

Porsche 911 R : radicale - En direct du salon de Genève

Publié dans Nouveautés > Nouvelles versions

par

Jusqu'ici, la plus radicale des 911 était la GT3 RS. Ce n'est plus le cas. Car à Genève, Porsche présente cette année la 911 "R". Aussi puissante et plus légère, elle ravira les puristes en n'étant disponible qu'en boîte manuelle.

Porsche 911 R : radicale - En direct du salon de Genève

R pour "Racing", ou bien, si vous préférez, pour "radicale" ! Porsche présente à Genève, presque comme une tradition, une version extrême d'un modèle de sa gamme. On se souvient de la présentation des modèles GT3 RS ou 918 hybride, également présentés au salon helvétique.

 

Parlons justement de la GT3 RS, dont la 911 R reprend le six cylindres à plat de 4.0 et 500 ch, pour 460 Nm de couple. Elle prête aussi à la R ses ailes et son capot en carbone, ses faces avant et arrière, son châssis... Mais là où la R fait fort, c'est en ajoutant un toit en magnesium, en supprimant la banquette arrière, la climatisation, le système audio et en abandonnant la boîte pilotée PDK pour une boîte manuelle "sport" à 6 rapports. Au final, elle gagne donc encore 50 kg sur la balance, soit 1 370 kg à vide. Ce qui en fait la plus légère des 911 actuelles.

Vous aurez aussi remarqué qu'elle perd au passage le gros aileron fixe, remplacé par un élément rétractable et que la sortie d'échappement est centrale, double, et en titane, un matériau encore une fois des plus léger. Sur la carrosserie, les doubles bandes rouges ou vertes et le monogramme Porsche sont autant de références à la compétition.

Porsche 911 R : radicale - En direct du salon de Genève

A bord, le volant et le levier de vitesses sont spécifiques à cette version. Les sièges bacquets sont en carbone et reprennent un motif "pied de poule" qui rappelle la toute première 911, et une plaque numérotée est là pour vous rappeler que vous êtes à bord d'une série limitée à 991 exemplaires (c'est le code de la génération actuelle de 911). Enfin, comme sur toutes les Porsche radicales, les poignées de porte sont réalisées en forme de boucles.

 

Porsche 911 R : radicale - En direct du salon de Genève

Les performances sont évidemment ébouriffantes. Cependant, la boîte manuelle moins rapide que la PDK fait régresser le 0 à 100 km/h, avalé en 3,8 secondes contre 3,2 avec le launch control de la PDK sur la GT3 RS. Par contre, la V-max grimpe à 323 km/h contre 310. On perd donc un peu (en fait beaucoup, 0,6 seconde, à ce niveau, c'est énorme) en efficacité à l'accélération mais on se rattrappe sur autobahn...

Le châssis identique à la GT3 RS reprend les 4 roues directrices et une option qui permet de lever le 30 mm l'avant de la voiture pour passer les dos-d'âne. Le freinage est assuré par un ensemble carbone céramique de 410 mm de diamètre à l'avant et 390 mm à l'arrière. Autant dire qu'on prend plus de G au freinage qu'à l'accélération.

Le prix est celui de l'exclusivité, soit 189 544 € hors options, c'est 5 000 € de plus que la GT3 RS. Les commandes sont d'ores et déjà ouvertes, ce qui vous fera une belle jambe sachant que la rumeur dit qu'elles sont déjà toutes vendues.

 

L'instant Caradisiac : retour aux sources

La 911 R est une Porsche de puristes. Le moteur atmosphérique, la boîte manuelle, le poids en baisse, le dépouillement de l'habitacle (enfin c'est relatif), l'absence de launch control, etc., en font une pure et dure. Un retour en arrière, vers des racines pas si lointaines, vers la compétition, mais adaptée à la route. Bref, elle possède tous les ingrédients pour en faire un futur collector.

Porsche 911 R : radicale - En direct du salon de Genève

Portfolio (15 photos)

Inscription à la newsletter
Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Heureusement que des marques comme Porsche sont encore capable de nous sortir ce genre de jouet , un atmo de 500 ch avec une BVM avec la 911 la plus légère du moment , c'est quand même chouette pour les puristes , bon 200000 € avec une ou deux options ça reste élitiste , mais ça va ce vendre facile alors ....

Bref si j'avais les €€€ ça serait cette version que je choisirai chez Porsche en ce moment .

Par

Porsche ne vend plus des voitures à rouler mais des voitures à spéculer. Déjà toutes vendues, déjà toutes promises à une spéculation folle répétitive sur plusieurs proprios. Quelle tristesse cette logique de volumes limités systématique.

Cf. 997 GT3RS 4.0 et plus récemment la 991 GT3RS qui a atteint des sommets avant même de savoir si elle bénéficiera de la même aura que la 4.0 :blague:

Et là la 911R déjà soldout avant que le vulgus pecum puisse la voir et craquer son (ses) PEL pour le rêve de sa vie. Qu'est ce qui les empêche d'en faire plus ? Rien, ils ne perdent pas d'argent dessus.

Monde de merde :biggrin:

Par

FriK, fraK ..froK..!!

Par

En réponse à MasterLudo

Porsche ne vend plus des voitures à rouler mais des voitures à spéculer. Déjà toutes vendues, déjà toutes promises à une spéculation folle répétitive sur plusieurs proprios. Quelle tristesse cette logique de volumes limités systématique.

Cf. 997 GT3RS 4.0 et plus récemment la 991 GT3RS qui a atteint des sommets avant même de savoir si elle bénéficiera de la même aura que la 4.0 :blague:

Et là la 911R déjà soldout avant que le vulgus pecum puisse la voir et craquer son (ses) PEL pour le rêve de sa vie. Qu'est ce qui les empêche d'en faire plus ? Rien, ils ne perdent pas d'argent dessus.

Monde de merde :biggrin:

Il faut relativiser, oui cette spéculation est triste et ils auraient pu en produire plus mais dans ce cas l'engouement serait moins fort, pour cette 911R.

Il y a certain cas comme pour l'Aventador SV, où de toutes façon, ils n'en auraient pas vendu beaucoup plus que le nombre de model prévu. Donc autant créer l'envie..

Ensuite il y a les cas ou les coût de production sont trop élevés et ils ne peuvent pas se permettre d'avoir des stock ou pire, des invendus(bugatti). Ils négocient avec les fournisseurs un nombre précis dès le début, en fonction de la demande, pour reduire les coûts. Chaque cas est vraiment différents, on ne peut pas généraliser.

Par

Je trouve vraiment dommage de ne pas voir Porsche ressortir une version Sport Classic sur la base de la 991 qui serait ( selon moi ) encore plus interessante que sur la 997 ! :bien:

Par

Quels c..s, pourquoi avoir viré la banquette?? Sinon la GT3 RS a déjà le toit magnésium.

Par

A 200 000€ avec des sièges en tissu, ça fait cher la bande rouge.

Par

Quand on voit le niveau de certains commentaires ici, on se dit qu'il y en a qui devraient retourner troller sur la présentation de la up !...

Par

En réponse à bonobo de compet

Commentaire supprimé.

Ce que je vois, c'est que c'est sans doute un bon investissement, une série limitée à laisser dans un garage pendant 30 ans pour la revendre ensuite 10 fois le prix, ça n'est pas ce que j'appellerais une voiture de sport. De plus la découpe des bandes est vraiment foireuse, pour le prix ça fait mal au slip.

Par

Une petite question : sur un 0 à 100, la voiture reste bien en première ? Donc, on se fout de la boite ?

Déjà dans les années 80, les supercars faisaient presque toutes le 0 à 100 en première.

... c'était peut être à cause de cela qu'elles étaient intraduisibles en ville !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire