Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Présentation vidéo - Volkswagen Polo (2017) : on a cherché à percer ses secrets

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La Volkswagen Polo a plus de 40 ans de carrière et de succès derrière elle. Celle que l'on a surnommée un temps "la fourmi" pour sa petite taille et sa frugalité s'est faite, génération après génération, de plus en plus grande et bourgeoise. Mais quels sont donc les secrets de la dernière génération ?

Présentation vidéo - Volkswagen Polo (2017) : on a cherché à percer ses secrets

1975. Année de sortie de la première génération de Volkswagen Polo. Eh oui, plus de 40 ans que la citadine du constructeur de "voitures du peuple" laisse son empreinte sur les routes d'Europe. Plus de 14 millions d'exemplaires vendus. Une preuve irréfutable de son succès.

 

 

Mais d'une voiture simple, 3 portes seulement, de 3,51 m à l'origine, la Polo est devenu au fil du temps une petite bourgeoise. Elle a grandi à chaque génération, s'est alourdie d'équipements de confort et de sécurité, a adopté les technologies des grandes sœurs Golf et Passat. C'est le sens de l'histoire et les concurrentes ont toutes suivi la même pente. Sur le marché français, la Polo affronte l'indétrônable trio de citadines tricolores, la Renault Clio, la Peugeot 208 et la Citroën C3. Au niveau européen, c'est l'Opel Corsa et surtout, la Ford Fiesta qui sont ses plus féroces compétitrices. D'ailleurs, avec la sortie de cette toute nouvelle génération, la sixième, Volkswagen compte bien reprendre la première place sur le podium des citadines les plus vendues en Europe, occupée par la Clio, devant la Fiesta aujourd'hui.

 

La face avant fait très Golf, avec la barette de calandre qui rentre dans le phare.
La face avant fait très Golf, avec la barette de calandre qui rentre dans le phare.
e profil est plus étiré, avec une longueur de 8 cm en plus et une hauteur de 1 cm en moins.
e profil est plus étiré, avec une longueur de 8 cm en plus et une hauteur de 1 cm en moins.
L'arrière est plus spécifique à la Polo, mais reste classique.
L'arrière est plus spécifique à la Polo, mais reste classique.

 

Pour ce faire, elle arrive avec de solides arguments. Ceux qui suivent Caradisiac ont déjà pu les découvrir lors de la révélation de la voiture il y a quelques semaines, avec aux commandes Alexandre Bataille.

Mais nous avons eu l'opportunité de revoir la Polo plus au calme, en studio, au sein même de l'usine Volkswagen de Wolfsburg, en Allemagne. L'occasion de l'ausculter plus précisément, d'aller chercher les détails, d'essayer de percer ses secrets, les meilleurs comme les plus inavouables. Nous avons donc cherché, mais nous ne sommes pas revenus avec grand chose.

 

Des secrets ? Pas vraiment cachés...

Il faut dire que ses atouts, la Polo ne les cache pas, et n'a aucun intérêt à le faire, comme nous le confirme Frank Barwasser, responsable des ventes et du marketing pour la ligne "petites voitures" de Volkswagen. Lorsqu'il nous parle des secrets de la Polo et qu'on lui rétorque que, de ce qu'il nous dit, rien n'est caché, il répond : "Bien sûr nous avons quelques secrets sur cette voiture mais vous avez probablement découvert déjà beaucoup d’entre eux." avant de préciser "c’est notre façon de vous présenter notre nouvelle voiture : nous montrons tous nos secrets et tous les avantages de cette nouveauté". Un discours évidemment très marketing.

 

La planche d ebord change du tout au tout. Personnalisable avec des bandeaux couleur carrosserie, bien finie, et bardée d'équipement, dont l'instrumentation 100 % numérique en option.
La planche d ebord change du tout au tout. Personnalisable avec des bandeaux couleur carrosserie, bien finie, et bardée d'équipement, dont l'instrumentation 100 % numérique en option.

Premier exemple avec le style. Par essence, rien de secret. Mais pour réussir à plaire, il en faut bien un quelque part. Celui de la Polo serait-il de ressembler à sa grande sœur la Golf ? Qui reste indétrônable en Europe au niveau des ventes ? Oui, ce peut être la recette. Cette sixième génération de Polo lui ressemble beaucoup, surtout vue de l'avant et des côtés, avec le liseré de calandre qui rentre dans les feux et des lignes de caisse marquées et tendues. Un peu moins vu de l'arrière, où la citadine a un peu plus de personnalité propre, mais où les feux s'inspirent de ceux de l'Audi Q2.

Pourtant, la Golf n'est pas une reine de beauté. Son secret est plutôt de ne déplaire à personne. Ce sera à n'en pas douter le cas pour la petite sœur. Elle n'est ni flamboyante, ni émotionnelle, juste classique et élégante. Et cela fonctionne.

 

Le secret de l'habitabilité ? Une nouvelle plateforme

Autre exemple, la nouvelle Polo est très habitable, et ça se voit. Le secret de cette habitabilité est une toute nouvelle plateforme, baptisée MQB A0, et qui est aussi déjà utilisée pour la Seat Ibiza, elle aussi du coup très habitable. Eh bien cette plateforme permet un empattement agrandi de 53 mm. Du coup, l'espace aux jambes est amélioré à l'arrière, là où c'était un point faible de l'ancienne génération. La longueur totale de la voiture est aussi en hausse de 8 cm à 4,05 m. Avec cela, le volume de coffre gagne près de 70 litres (351 litres) et égale presque le record de la catégorie détenue par l'Ibiza justement (355 litres). C'est pour vous donner une idée le même volume qu'une Golf de 4e génération. La garde au toit est également très bonne à l'arrière, tout comme l'espace aux épaules, grâce à une largeur en hausse de 7 cm (1,75 m).

L'habitabilité arrière est excellente, mais le tunnel de transmission imposant.
L'habitabilité arrière est excellente, mais le tunnel de transmission imposant.
Le volume de coffre de 351 litres est presque record, mais l'option Beats Audio en mange 30 litres comme ici.
Le volume de coffre de 351 litres est presque record, mais l'option Beats Audio en mange 30 litres comme ici.

 

Par contre, nous avons débusqué quelques petits secrets tout de même. Comme le fait qu'à l'arrière les vitres électriques, même descendues à fond, laissent encore apparaître un bon 10 cm de vitre. C'est beaucoup. Et que cocher l'option sono haut de gamme Beats Audio fait fondre le gros volume de coffre d'une trentaine de litres, à cause d'un caisson de basse pas intégré dans l'emplacement de la roue de secours, mais sur le côté. Du coup, plus possible de placer le plancher de coffre en position basse et de disposer du volume maxi. Bon à savoir... Par contre ce même plancher tient tout seul en position relevée grâce à deux ergots au niveau des reposoirs de plage arrière. Sympa. Enfin le passager qui s'installera en place centrale sera gêné par un incompréhensible autant qu'énorme tunnel de transmission. En fait, c'est parce que la plateforme sera aussi utilisée pour un futur petit SUV, plus petit encore que le Q2 d'Audi, qui aura éventuellement besoin de cet espace pour sa transmission. Mais c'est un peu dommage pour la Polo.

Nous avons également constaté qu'avec les plus petits moteurs, la citadine dernière génération fait l'impasse sur les disques de frein à l'arrière. Ce sont des tambours. Comme sur la Clio. Nous avions pesté pour la française, nous pestons contre la Polo. 

 

Au final, quelques petits secrets, oui, inavouables pour certains, pas bien méchants dans l'ensemble, et compensé par le reste, car ce n'est pas fini.

 

Une Polo très techno

Présentation vidéo - Volkswagen Polo (2017) : on a cherché à percer ses secrets

La Polo est également la plus techno des citadines du marché. En effet, elle importe des catégories supérieures des équipements considérés comme rares il y a quelques années, même sur des berlines ! Par exemple, elle est selon VW la première citadine du monde à disposer d'une instrumentation 100 % numérique, l'Active Info Display, déjà vu sur la Golf restylée ou les Audi A4 ou TT avant elle... Pas tout à fait vrai, car la Fiat 500 disposait déjà d'une instrumentation numérique, la Polo propose juste une plus grande surface et un plus grand nombre de fonctions affichables.

Quoi qu'il en soit, ce deuxième écran dédié au conducteur est donc entièrement configurable dans son affichage (navigation, navigation + compteurs, compteurs seuls, ordinateur de bord, affichage des radios, etc.). Mais la Polo dispose aussi en haut de gamme d'un grand écran central tactile de 8 pouces, qui pilote le multimédia (quand on pense qu'au lancement la Polo 5 ne pouvait même pas disposer du Bluetooth !).

Par ailleurs, elle dispose de toutes les alertes disponibles aujourd'hui, et des aides à la conduite des grandes (alertes de franchissement de ligne, de véhicule dans l'angle mort, de trafic arrière en cas de manœuvre, de somnolence, régulateur de vitesse adaptatif). Le démarrage sans clé fait son apparition aussi.

Ajoutez à cela des possibilités de personnalisation de l'habitacle (11 selleries, 13 bandeaux colorés de planche de bord, 2 teintes d'habitacle, 12 modèles de jante), et avec le tout, ce sera peut-être le secret de la réussite de cette nouvelle Polo.

 

 

Portfolio (31 photos)

En savoir plus sur : Volkswagen Polo 6

Commentaires (96)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La recette VW est toujours la même alors on finit par la connaitre : surtout ne rien changer donc juste un peu plus grande, optiques un peu différentes, un peu plus de gadgets à l'intérieur et c'est reparti pour 5 ans. Allez, à la prochaine en 2022..

Par

Et les secrets sur les prix ? Vous les avez ou non ? :cool: :cool: :cool:

Par

Ressemble malheureusement trop à la golf ... Et ce look 3/4 avant est un mélange de Sskoda Rapid et mégane ... One st d'accord que niveau technologie et offre moteur y'a rien à dire même si tous ces gadgets sont pour moi inutiles. Même de 3/4 Arrière elle ressemble trop à la Mégane... Les plastiques laqués font très Renault ... Clio aussi ... Bref pas pour moi.

Par

C'est toujouras assez drole de voir comment les journalistes arrivent à créer un article "volumineux" en s'attardant sur des détails totalement insignifiants

Ici on nous parle de ses formidables petits ergots qui permetent de maintenir le plancher de coffre en position inclinée (pour faciliter le chargement ou le déchargement du compartiment inferieur)

Et bien figurez vous qu'il ne s'agit en aucun cas d'une nouveauté ou d'un secret de fabrication

Ces memes ergots existent deja sur la generation actuelle de Polo...

Donc on pourrait retirer quelques lignes a cet article

Par

Une très belle évolution en habitabilité et présentation intérieure. Un succès assuré, malgré un tarif qui risque de faire mal dans les finitions hautes, mais elle semble avoir vraiment tout d'une grande, dès lors pourquoi pas ?

Par

En réponse à syl203579

C'est toujouras assez drole de voir comment les journalistes arrivent à créer un article "volumineux" en s'attardant sur des détails totalement insignifiants

Ici on nous parle de ses formidables petits ergots qui permetent de maintenir le plancher de coffre en position inclinée (pour faciliter le chargement ou le déchargement du compartiment inferieur)

Et bien figurez vous qu'il ne s'agit en aucun cas d'une nouveauté ou d'un secret de fabrication

Ces memes ergots existent deja sur la generation actuelle de Polo...

Donc on pourrait retirer quelques lignes a cet article

Ou rajouter quelques lignes pour expliquer qu'en fait, ce secret existait déjà dans la précédente ?

Tous ces secrets à découvrir, ça me rappelle une émission de télé réalité...

Par

Panneaux laqués donc on en revient aux plastiques durs, eux qui étaient les précurseurs du revêtement souple voir moussé, c'est un retour en arrière, non? Pour moi cela fait trop jouet et n'apporte rien de plus, si ce n'est une belle économie au passage et merci les reflets occasionnés par ces plaques, ils ont fait un tour au japon ou on laque quasi tout, pour l'intérieur d'une maison cela donne plus d'éclats, mais dans un habitacle entouré de vitrages, j'ai quelques doutes sur l'éblouissement provoqué par ce nouvel habillage derrière le volant, surtout que maintenant l'on autorise plus les vitres fumées.

Par

Plutôt sympa en finition R line.(le orange...mmh..:bah:) Par contre même volant que l'actuelle et on repasse en frein tambour ar ce sont des économie qui passe mal pour moi...Je ne sais pas ce que donne les 3cyl turbo essence VW mais j'ai peur d'être déçu par rapport au très bon TSI 1.2 90 ou 110ch. Il reste le 1.5 TSI 150ch mais à quel prix ?

Dans l'ensemble une belle évolution : intérieur vraiment sympa, plus spacieuse, compteur numérique, coffre digne du segment supérieur finalement elle pourrai presque rivaliser avec la golf.

Par

"Au niveau européen, c'est l'Opel Corsa et surtout, la Ford Fiesta qui sont ses plus féroces compétitrices"

Non pas l opel corsa , la ford fiesta et la clio oui ...

Sinon niveau mondial la polo est leader et de très très loin ...

Vw polo :lover:

Par

Le secret de la Polo ?

Une recette éprouvée et perfectionnée année après année en 40ans. Des évolutions en douceur pour ne jamais froisser la clientèle ni rebuter complètement. Aucun réel défaut.

Voilà le secret de la Polo, de VW, des allemands.

Le seul gros défaut restera les prix élitistes de VW... Mais quand on voit les chiffres des ventes, peut-on encore qualifier ça de défaut ?

Mais pour ma part, je m'orienterais sur la cousine ibère, plus mignonne et moins chère, à choisir une polyvalente VAG, ou alors j'irais voir ailleurs que VAG.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire