Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Renault : le diesel va petit à petit disparaître de sa gamme

Dans Economie / Politique / Marché

Renault : le diesel va petit à petit disparaître de sa gamme

Le diesel va quasiment disparaître de la gamme du Losange. En cause ? Les normes anti-pollution de plus en plus strictes et de plus en plus onéreuses. Selon Renault, le gazole devrait se faire rare chez les citadines et compactes d'ici quelques années.

Ce n'est pas une découverte : le diesel est sur le déclin. Les statistiques des immatriculations le prouvent. En France, sa part dans les ventes de voitures neuves était de 73 % en 2012, elle a chuté à 53 % au premier semestre 2016.

Les raisons de ce désamour sont multiples. Il y a tout d'abord un regain d’intérêt pour l'essence, avec l'émergence d'une nouvelle génération de blocs turbo plus sobres. Ensuite, les Français prennent conscience que le seuil de rentabilité du diesel est de plus en plus élevé, d'autant que le gouvernement souhaite aligner les prix du gazole et du sans-plomb d'ici 2020. Enfin, il ne faut évidemment pas oublier que le scandale Volkswagen et toutes ses conséquences (dont les mauvais résultats des tests de la Commission Royal) ont nui à l'image du diesel.

C'est dans ce contexte qu'intervient cette surprenante déclaration de Thierry Bolloré, le directeur délégué à la compétitivité de Renault, rapportée par Reuters. Lors d'un meeting interne cet été, celui-ci aurait confié ses doutes sur l'avenir des modèles roulant au gazole. Il s'attend carrément à voir disparaître progressivement l'offre diesel au sein de la gamme de Renault en Europe d'ici cinq ans.

Plus de Clio diesel après 2020 ?

Les constructeurs n'ont jamais caché que les ventes du diesel allaient baisser au cours des prochaines années, avec à court et moyen terme un rééquilibrage des carburants. Mais visiblement, Renault semble aller plus loin. D'ici 2020, le gazole pourrait être marginal dans ses immatriculations.

Thierry Bolloré aurait notamment expliqué que la mise aux normes des moteurs diesels va être de plus en plus onéreuse… et donc être moins rentable pour le constructeur et le client. On a déjà pu constater les effets des normes en France. L'Euro 6 a fait disparaître quasiment toutes les petites citadines diesels de type Twingo.

Il devrait y avoir un effet domino. Sur le segment au-dessus, celui de la Clio, les ventes de modèles fonctionnant au gazole baissent régulièrement et certains constructeurs font déjà l'impasse sur le diesel, comme Nissan avec la Micra. Pour le Losange, le diesel pourrait disparaître de cette catégorie d'ici 2020. Chez les compactes, sa part devrait aussi baisser.

Si Renault est si catégorique, c'est parce qu'il réalise plus de ¾ de ses ventes avec des citadines et compactes. C'est donc pour cela qu'il pense que le diesel va s'effondrer chez lui d'ici quelques années. Ce carburant restera majoritaire dans les catégories supérieures, notamment les routières et grands SUV, à plus faible diffusion pour le français.

Mots clés :

Renault

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Merci Ford et ses EcoBoost :bien:

Par

Enfin une bonne idée chez cette sous-marque, bravo R'no.

Par

Cet article, construit sur la base de ce que quelqu'un "aurait" déclaré, me semble un peu basé sur du vent.

Du vent relativement plausible, mais du vent quand même.

Par

" Si Renault est si catégorique, c'est parce qu'il réalise plus de ¾ de ses ventes avec des citadines et compactes "

pour autant....c'est pas parce que l'on est incapable de vendre autre chose qu'il faille en tirer une généralité pour les autres constructeurs.

Quelle seraient les besoins supplémentaires en hydrocarbure si soudain le parc roulant ne devait plus rouler qu'à l'essence.... juste énorme.

On peut penser à un +30% facile....

autant d'extraction supplémentaire, et d'acheminement aussi.....

Par

En réponse à LittlePaulie

Enfin une bonne idée chez cette sous-marque, bravo R'no.

ProvoKateur va, t' as vu les chiffres et la pilule vagnériennne à - 19 % enKore dégustée en août ..??!!

http://bestsellingcarsblog.com/2016/09/france-august-2016-dacia-and-mercedes-lift-market-up-7/

Par

Renault est loin d'être une sous marque , petit joueur .

Par

enfin une bonne nouvelle ... encore faut il que le gouvernement fasse un bonus/malus différent entre mazout et essence histoire que ce soit un peu plus intelligent.

Par

Si ils veulent ce débarrassés du diesel dans leurs gammes des citadines et compactes, ils vont devoir se retroussé les manches et sortir des essences du niveau de la concurrence.

A l'heure actuelle ils sont justes au niveau des coréens et japonais et pour une fois ce n'est pas gage d'avance technologique.

Par

Quant je parle des moteurs essence japonais je n'inclus pas Mazda dans le lot.

Par

je vais retrouver le lien vers l’étude d'un institut spécialisé sur le marché auto européen, mais elle explique en substance que moins de 20% des véhicules neufs vendus en europe seront diesel en 2020. Donc en 4 ans , baisse de 30% (apres une baisse de 20% en 4ans entre 2012 et 2016). Ca prouve au passage que les diesels , même entourés de 25 systèmes de dépollution, restent trop polluants; La combustion du diesel génère une pollution intrinsèque supérieure à la combustion d'une essence quelconque. Au passage, il faut aussi bien rappeler à tout le monde que le CO2 n'est pas un gaz polluant. Il sert de marqueur pour la quantité de produits brulés, mais il n'est pas un polluant. Les polluants sont les NOx (surtout NO2) , dangereux pour le système respiratoire humain (favorise les allergies, l'asthme et les pathologies (cancer) respiratoires) et biensur les particules (dont le transport est emetteur pour 25% seulement) qui sont cancérigènes CERTAIN (organisation mondiale santé) et dont les filtres sont... (comme tous les filtres !) d’efficacité limitée voir douteuse, en condition réelle.

En conclusion, enfin, on va faire disparaître le gazole des véhicules légers. Merci aux politiques européens d'avoir finalement réagit, certes toujours tard, et d'avoir battu en brèche les sur puissants lobby automobile , notamment allemands , financés et guidés par des fabricants de "voitures du peuple"...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire