Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sondage - Votre prochaine auto aura-t-elle une boîte automatique ?

Dans Economie / Politique / Marché

Le marché français connaît de nombreux chamboulements : le nombre de locations s'envole, les ventes de voitures diesels chutent, les baroudeurs ne cessent de gagner du terrain… Autre évolution notable : la boîte automatique fait de plus en plus d'adeptes. Comme pour le diesel ou les SUV, on souhaite donc en savoir davantage sur vos projets en matière de BVA !

Sondage - Votre prochaine auto aura-t-elle une boîte automatique ?

Les ventes explosent

Les ventes ne cessent de progresser. Si ce n'est pas déjà fait, quel que soit le type (boîte séquentielle, double embrayage, variation continue ou automatique) serez-vous le prochain à vous laisser tenter par l'absence de pédale d'embrayage ? En 2016, la boîte automatique a représenté un quart des immatriculations dans l'Hexagone, soit une hausse de 26 % en un an ! En 2004, la part de marché de la BVA n'était que de 8 % ! Évidemment, nous restons très loin des goûts des Américains, où 96 % des autos livrées en 2015 n'avaient pas de pédale de gauche. Les constructeurs sont d'ailleurs parfois dépassés par le succès : les délais de livraison pour le nouveau 3008 1.2 Puretech 130 ch EAT6 avaient explosé, atteignant près de six mois.

Les énormes progrès en agrément

Il n'y a pas de miracle : si les boîtes automatiques séduisent davantage, c'est qu'elles ont fait de gros progrès. Les dernières représentantes de l'époque où chaque passage de vitesse imposait un moment de flottement puis une désagréable secousse sont en train de disparaître. Par exemple, jusqu'à présent proposé avec la mauvaise boîte pilotée ETG, le Citroën C4 Cactus vient enfin de recevoir la bonne boîte automatique EAT. Même une petite Twingo couple ses deux blocs essences avec l'EDC. Pour reprendre une formule bien connue, essayer l'automatique, c'est l'adopter, même si pour certains c'est faire une impasse sur une partie du plaisir de conduite. Si l'expérience ne s'est pas mal terminée avec par exemple des ennuis mécaniques, rares sont les clients qui feront le chemin inverse. De plus, la crainte à la revente tend à disparaître. Les boîtes automatiques ne sont plus des repoussoirs en seconde main. D'ailleurs, ce pourrait être l'inverse et devenir un atout sur le marché de l'occasion.

Le haut de gamme ne laisse plus vraiment le choix

Parfois, l'offre impose la demande. Si les ventes de voitures diesels ont fortement baissé, c'est avant tout parce que les citadines sont de moins en moins proposées avec des blocs fonctionnant au gazole. Et bien de la même manière, la BVA est désormais imposée chez les constructeurs haut de gamme. Parmi les nombreux exemples, citons celui du Mercedes GLC, 100 % automatique. Du côté du rival Audi Q5, seul le 2.0 TDI 150 ch est couplé à une boîte mécanique. Et la tendance ne concerne pas que les firmes premium. Pour le Renault Espace, l'unique bloc essence (désormais un TCe 225 ch) et le dCi 160 ch sont couplés d'office à une EDC.

Le low-cost s'y met

Dix ans après le lancement de la Logan, Dacia a proposé sa première boîte sans embrayage, l'Easy-R. Raisonnant low-cost aussi sur ce point, le constructeur a développé une boîte pilotée proposée à un prix canon, 600 €. Mais l'agrément de conduite est fort discutable, avec une montée des rapports très lente. Heureusement, Dacia est vite monté en gamme en récupérant carrément la boîte double-embrayage EDC pour le Duster. La marque nous l'a d'ailleurs confirmé par téléphone : c'était une demande de la clientèle. Le supplément est de 1 300 €, ce qui n'est pas vraiment low-cost mais reste mesuré pour ce type de boîte. En revanche, Dacia nous a indiqué qu'il n'était pas possible d'envisager l'EDC sur une Sandero, le surcoût étant trop élevé.

Une réforme dans les auto-écoles

Depuis cette année, tous les Français peuvent passer le permis de conduire sur une boîte automatique. C'était auparavant possible uniquement pour des raisons médicales. La réforme a plusieurs avantages. Déjà, elle permet aux plus stressés de se libérer d'un poids. Ensuite, la formation est plus rapide puisque le nombre d'heures minimal est de 13, au lieu de 20. Enfin, le coût est réduit vu qu'il y a moins de temps d'apprentissage. Évidemment, avec une telle formation, on ne peut conduire que des automatiques. Mais il est possible de faire des heures supplémentaires pour apprendre la boîte manuelle, sans repasser à la fin un examen.

Maintenant c'est à vous de voter et de réagir !

Commentaires (110)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je roule en automatique depuis bientôt 3 ans avec une double embrayage Powershift et de mon côté jamais je ne retournerai à la boîte manuelle !

Inconvénients, l'entretien et des pannes vite onéreuses.

Le plaisir de conduite se transforme en confort de conduite je dirais par contre.

Je reste attaché au fait qu'une bonne sportive doit être manuelle.

Par

Boîte auto à convertisseur de couple depuis 2013 et pour rien au monde je ne reviendrai à une BM qui pour moi est devenue totalement archaïque en terme de confort et agrément de conduite.

BM à réserver uniquement aux sportives sur circuit ou pour une voiture purement plaisir mais sûrement pas en daily.

Par

Je trouve que l'agrement est largement superieur avec une bonne boite automatique et les performances et la consommation sont optimisés. On peut adopter une conduite plus douce et fluide et c'est une evolution normale pour les voitures.

Bien sur sur certaines​ sportives on a un malin plaisir a jouer avec une boite manuelle mais sur un Suv ou une grosse berline la boite auto est plus appreciable je trouve (ça va plus avec la philosophie de l'engin).

Apres il faut bien differencier les boites auto car il y en a des excellentes et tres fiables et d'autres moins bonnes. Perso j'ai conduis une ZF de BM qui etait top et une Aisin EAT6 de Peugeot qui etait pas mal non plus (qui sont des boites auto à convertisseur de couple). Jamais conduis de double embrayage mais en etant passager dans une A6 avec Stronic les rapports s'enchainent à la volé (mais un peu moins fiable apparemment).

Donc oui si je peux, je prends Bva :bien:

Par

si j'avais des trajets maison-boulot difficiles avec feux rouges, bouchons, stops et autres joyeusetés, j'opterais clairement pour une boite auto.

mais mes 2x45km journaliers se faisant 5% en ville, 50% sur autoroute et 45% sur départementale fluide et sans gêne (1 seul feu rouge et un rond-point), et à des heures où ça roule bien (40-45 minutes de trajet), j'utilise très peu les freins et les changements de vitesse sont rares.

dès lors, le surcoût de la boite auto n'était vraiment pas justifié.

pire encore puisque je suis un habitué de l'éco-conduite (dans le sens, rouler le plus vite possible tout en essayant de réduire le plus possible ma conso), et qu'avec une boite manuelle, j'arrive finalement à toujours mieux optimiser ma consommation.

donc, la boite auto, c'est comme le diésel: faut vraiment analyser ses trajets et son mode de conduite pour savoir si c'est vraiment intéressant. bon après, sur certains véhicules, l'agrément est également supérieur à la boite manuelle.

mais de manière générale, la boite auto, ça reste un supplément tarifaire non négligeable, notamment si la boite casse...

enfin, avec l'avènement inéluctable d ela voiture autonome, la boite automatique s'imposera d'elle-même, et la boite manuelle restera l'apanage de quelques irréductibles, ou économes comme moi.

Par

En réponse à Ygnition

Boîte auto à convertisseur de couple depuis 2013 et pour rien au monde je ne reviendrai à une BM qui pour moi est devenue totalement archaïque en terme de confort et agrément de conduite.

BM à réserver uniquement aux sportives sur circuit ou pour une voiture purement plaisir mais sûrement pas en daily.

ben, si tu fais quotidiennement 50km d'autoroute fluide à 130, t'as pas besoin de boite auto.

si tu fais au contraire quotidiennement 50km de ville et/ou de périph bouchonné, c'est plus qu'utile.

donc, on ne peut pas généraliser: la boite automatique est loin d'être la meilleure solution, si on prend en compte notamment le rapport prestation/prix, globalement favorable à la boite manuelle.

quant à ceux qui ne savent pas utiliser une boite manuelle, ça, c'est un autre débat...

Par

j'ajouterai que l'avenir étant à la voiture électrique, la problématique ne sera vite plus qu'un lointain souvenir...

Par

L'agrément est au rendez-vous alors pourquoi perdre son temps à passer les vitesses ?

Pour ceux qui roulent beaucoup et tous les jours c'est éviter une fatigue inutile.

Un autre avantage pas des moindres pour les jeunes permis cela permet de se concentrer uniquement sur la circulation.

Par

Boite manuelle 6 vitesses :love:

Par

Il est vrai que la boite manuelle garde un certain plaisir parfois, mais our rien au monde je ne reviendrais à une boite manuelle sur ma voiture de tous les jours.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire