Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Véhicules électriques : plus de bornes pour faire des kilomètres

Publié dans Ecologie / Electrique > Politiques environnementales

par

Véhicules électriques : plus de bornes pour faire des kilomètres

Le véhicule électrique est un engin abouti en mesure de remplir toutes les missions et les fonctions d’une voiture à moteur thermique. Le temps des engins lunaires aux performances de la marche à pieds est déjà loin. Cependant, pour que le courant passe encore un peu plus avec le marché, il faudrait permettre à ses automobiles d’allonger leur rayon d’action. Alors, pour qu’elles fassent plus de kilomètres, nos dirigeants veulent multiplier les bornes en prenant une batterie de mesures.

Il y avait en 2015 un peu plus de 10.000 points de recharge pour les véhicules électriques ouverts au public. Or, la loi sur la transition énergétique vise l'installation de 7 millions de bornes d'ici 2030. Il va donc falloir s’y mettre pour atteindre l’objectif. Une conjoncture prise en compte par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal. Cette dernière a annoncé l’installation de nouveaux points de charge. Une rallonge qui devrait brancher tous les convertis à l’électrique et allumer une lumière dans l’esprit des autres qui voudraient se mettre au courant.

Pour saisir l’envergure du projet, il convient de rappeler le dispositif général. Ces nouveaux points de charge seront financés dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE), via un programme baptisé Advenir (Aide au développement des véhicules électriques grâce à de nouvelles infrastructures de recharge) porté par l'association pour le développement de la mobilité électrique Avere-France. L'électricien EDF s'est associé au programme Advenir et le soutiendra à hauteur de 9,75 millions d'euros pour aider les entreprises et les particuliers à financer les bornes

Par ailleurs, ce nouveau dispositif vient compléter les autres soutiens à la mobilité électrique comme le crédit d'impôt transition énergétique de 30% pour les particuliers, l'appui aux collectivités territoriales grâce au programme d'investissements d'avenir qui a, jusqu'à présent, apporté 51 millions d'euros d'aide à 57 projets et 17.000 points de charge tout comme l'exonération pour les installateurs de la redevance sur le domaine public pour des projets reconnus de dimension nationale. Trois opérateurs nationaux - Bolloré, EDF et la Compagnie nationale du Rhône - bénéficient de cette exonération pour un total de plus de 16.000 points de charges dont 270 en charge rapide.

Ceci dit, quelle est la nouveauté ? Il s’agit de l'installation de plus de 12.000 bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides dans les immeubles collectifs et les entreprises. Trois types de points de charge seront éligibles : les bornes partagées sur les parkings des entreprises et personnes publiques, accessibles aux salariés et aux flottes ; les bornes partagées accessibles au public sur des espaces privés (parkings de magasins et services publics ou parkings en ouvrage) ; les bornes privées en habitat collectif détenues et gérées par les particuliers, les bailleurs sociaux, les syndics ou les propriétaires privés.

 

Inscription à la newsletter

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

voilà qui pourrait sauver EDF et faire bcp de bien aux VE

Par

"Le véhicule électrique est un engin abouti en mesure de remplir toutes les missions et les fonctions d’une voiture à moteur thermique."

Faux.

Et tant qu'on essaiera de faire croire ça aux gens (qu'un VE peut se substituer totalement à un VT) et à leur faire payer ce rêve au prix fort (à l'achat ou par des contrats de loc de batteries léonins), ça ne marchera pas.

Si demain on vend enfin aux gens du VE pour ce que c'est vraiment (auto d'appoint ou pour citadins n'effectuant que de petits trajets) au prix qui va avec, là ça marcherait. Et du coup avec la démocratisation baisse des prix des batteries les plus hi-tech, et d'ici quelques années des VE enfin capables de faire 300 km d'autoroute à 110-120 d'une seule traite juste après avoir déjà fait 100 km de trajet boulot.

Comme le faisait n'importe quelle voiture thermique d'entrée de gamme d'il y a 40 ans... :bah:

Par

En réponse à le tamanoir

"Le véhicule électrique est un engin abouti en mesure de remplir toutes les missions et les fonctions d’une voiture à moteur thermique."

Faux.

Et tant qu'on essaiera de faire croire ça aux gens (qu'un VE peut se substituer totalement à un VT) et à leur faire payer ce rêve au prix fort (à l'achat ou par des contrats de loc de batteries léonins), ça ne marchera pas.

Si demain on vend enfin aux gens du VE pour ce que c'est vraiment (auto d'appoint ou pour citadins n'effectuant que de petits trajets) au prix qui va avec, là ça marcherait. Et du coup avec la démocratisation baisse des prix des batteries les plus hi-tech, et d'ici quelques années des VE enfin capables de faire 300 km d'autoroute à 110-120 d'une seule traite juste après avoir déjà fait 100 km de trajet boulot.

Comme le faisait n'importe quelle voiture thermique d'entrée de gamme d'il y a 40 ans... :bah:

Sauf que dans un pays ou :

- le kilométrage moyen est de 12 à 13 000 km an ;

- ou les grandes villes sont submergés de voitures parcourant majoritairement moins de 100km A/R pour aller travailler ;

- le tout à une vitesse moyenne de 30km/h, avec de nombreux bonchons ;

Il n'est pas faux de dire que le VE peut se substituer au VT. POUR LA GRANDE MAJORITÉ DES CITOYENS.

Par

Le véhicule électrique sera fonctionnel pour tous le jours ou les batteries seront capable de tenir 400 kms et que l'on pourra trouver des bornes de recharges sans être obligé d'aller sur une application internet, c'est a dire sans avoir a chercher .

Par

En réponse à ab2o12

Sauf que dans un pays ou :

- le kilométrage moyen est de 12 à 13 000 km an ;

- ou les grandes villes sont submergés de voitures parcourant majoritairement moins de 100km A/R pour aller travailler ;

- le tout à une vitesse moyenne de 30km/h, avec de nombreux bonchons ;

Il n'est pas faux de dire que le VE peut se substituer au VT. POUR LA GRANDE MAJORITÉ DES CITOYENS.

En effet, le VE pourrait facilement se substituer au VT pour les petits trajets quotidiens d'un grand nombre de personnes, et dans les villes ça ne serait pas un mal.

Mais ce n'est déjà plus pareil que "toutes les missions et fonction d'un VT". :redface:

Et si pouvoir recharger facilement un VE est un premier pas, le vrai problème à résoudre serait surtout de pouvoir recharger un VE aussi vite qu'on ravitaille un VT en carburant: Les limitations du VE deviendraient alors quasiment anecdotiques. :bah:

Par

En réponse à jmarcel01

Le véhicule électrique sera fonctionnel pour tous le jours ou les batteries seront capable de tenir 400 kms et que l'on pourra trouver des bornes de recharges sans être obligé d'aller sur une application internet, c'est a dire sans avoir a chercher .

c'est possible techniquement

il te suffit de posséder environ 100000€

Par

En réponse à le tamanoir

En effet, le VE pourrait facilement se substituer au VT pour les petits trajets quotidiens d'un grand nombre de personnes, et dans les villes ça ne serait pas un mal.

Mais ce n'est déjà plus pareil que "toutes les missions et fonction d'un VT". :redface:

Et si pouvoir recharger facilement un VE est un premier pas, le vrai problème à résoudre serait surtout de pouvoir recharger un VE aussi vite qu'on ravitaille un VT en carburant: Les limitations du VE deviendraient alors quasiment anecdotiques. :bah:

Disons que tu fais le plein de carburant de ta voiture, 40 litres

La pompe débite disons 40 litres par minutes

Disons que le rendement énergétique de la voiture est de 25%, autrement dit, en 1 minute, c'est donc 10 litres utile (pour faire avancer la voiture)

Disons aussi que le rendement énergétique de la voiture électrique est de 100% (cadeau!)

Les résistances au roulement et de l'air sont les même pour une voiture thermique que pour une voiture électrique. Cette dernière devra donc consommer une quantité d'énergie équivalente à 10 litres de carburant

10 litres de carburant, c'est environ 100kWh. La VE devra donc transférer 100kWh en 1 minute, soit une puissance de 6000kW !!!

Quelques super ultra mega giga chargeurs, OK, no soucis

Des dizaines de milliers de ces super chargeurs, avec statistiquement une possibilité de voir beaucoup de ces chargeurs fonctionner en même temps, c'est la certitude de faire sauter le réseau

Par

En réponse à wizzfr

Disons que tu fais le plein de carburant de ta voiture, 40 litres

La pompe débite disons 40 litres par minutes

Disons que le rendement énergétique de la voiture est de 25%, autrement dit, en 1 minute, c'est donc 10 litres utile (pour faire avancer la voiture)

Disons aussi que le rendement énergétique de la voiture électrique est de 100% (cadeau!)

Les résistances au roulement et de l'air sont les même pour une voiture thermique que pour une voiture électrique. Cette dernière devra donc consommer une quantité d'énergie équivalente à 10 litres de carburant

10 litres de carburant, c'est environ 100kWh. La VE devra donc transférer 100kWh en 1 minute, soit une puissance de 6000kW !!!

Quelques super ultra mega giga chargeurs, OK, no soucis

Des dizaines de milliers de ces super chargeurs, avec statistiquement une possibilité de voir beaucoup de ces chargeurs fonctionner en même temps, c'est la certitude de faire sauter le réseau

Il ne faut pas rêver : il est impossible de recharger un VE aussi vite que faire le plein d'VT. Mais ce qui sera possible, c'est de faire 250 km en deux heures, une pause ( café, petite sieste ou autre chose...) pendant laquelle en 15 ou 30 minutes vous rechargez votre VE, et c'est reparti pour 200 km. Ou une recharge pendant votre nuit à l’hôtel. Depuis une dizaine d'années, je ne fais plus 1000 km dans la journée : je pars tranquillement vers 14h00, fais 500 km , passe la nuit à l’hôtel après un petit repas, et repars le lendemain matin, frais et dispo, pour les 500 derniers km. Je ne prends pas les autoroutes et les 100 euros économisés du péage et de la surconsommation quand on roule à 130 km/h me payent mon restaurant et l’hôtel. Avec un VE capable de faire 300 km, je peux continuer à faire mes voyages de cette façon.

Par

En réponse à soub56

Il ne faut pas rêver : il est impossible de recharger un VE aussi vite que faire le plein d'VT. Mais ce qui sera possible, c'est de faire 250 km en deux heures, une pause ( café, petite sieste ou autre chose...) pendant laquelle en 15 ou 30 minutes vous rechargez votre VE, et c'est reparti pour 200 km. Ou une recharge pendant votre nuit à l’hôtel. Depuis une dizaine d'années, je ne fais plus 1000 km dans la journée : je pars tranquillement vers 14h00, fais 500 km , passe la nuit à l’hôtel après un petit repas, et repars le lendemain matin, frais et dispo, pour les 500 derniers km. Je ne prends pas les autoroutes et les 100 euros économisés du péage et de la surconsommation quand on roule à 130 km/h me payent mon restaurant et l’hôtel. Avec un VE capable de faire 300 km, je peux continuer à faire mes voyages de cette façon.

....absolument !!!

Lorsqu'on habite à Los Angeles, en Alaska ou à Manhattan, on n'adopte pas le même mode de vie

Lorsqu'on habite dans le Larzac ou à Paris, on n'adopte pas le même mode de vie

Lorsqu'on vit en 2 roues o en 4 roues, on ne vit pas de la même manière. "chéri, on met où les valises, les chaussures, les chapeaux, la tente, le barbecue et la bouteille de gaz...."

Alors il en est de même. Avec une voiture électrique, pour ceux qui le peuvent, pour ceux qui le veulent, changez aussi un peu votre mode de vie. "et si j'ai envie d'aller voir mémé, qui habite à l'autre bout du pays, 1000km à faire dans l'après midi...."

Par

Pour rouler en Zoé, le plein c'est pas un problème, l'auto le fait la nuit quand je dors, et c'est là l'enjeu. Avoir la possibilité de charger sur les parkings, que ce soit dans les parkings publics, ou privés d'entreprises ou de copropriétés quand l'auto est à l’arrêt pour ne pas être obligé d'attendre devant une borne. On voir rarement des gens poireauter devant le chargeur de leur téléphone portable pour attendre la recharge, là c'est pareil. Ensuite pour les longs trajets, il y a la solution d'avoir en seconde auto un thermique (qui est passé chez moi de 15000 Km par an à 2500 depuis que j'ai la Zoé) ou de louer une voiture. La recharge rapide est intéressante pour les moyens trajets, lorsque nous allons dans la famille à 240 km de la maison, nous prenons la Zoé, car nous faisons une charge de 30mn au bout de 120 km environ, et une seconde de 20 mn pour arriver dans la famille et ensuite l'auto recharge la nuit chez eux. nous avons pratiquement 1H de trajet en plus en électrique, mais on fait l'aller retours pour 4€ de courant (les recharges sur bornes publiques Auchan sont gratuites). La contrainte est supportable. Si nous prenons le thermique, c'est environ 40 € de carburant. On l'utilise quant on est à la bourre. Ce qui est bien, c'est d'avoir le choix, et le problème ne se pose que moins de 10 fois par an. Pour faire Paris Montpellier, bien sur, on prend le thermique. Donc dans le cas d'un ménage avec deux Autos, avoir une électrique, c'est pas idiot, d'autant plus que le plaisir de conduite en électrique est réel (nervosité, silence, automatisme des vitesses, programmation de la clim ou du chauffage) . Bref, ça nous convient, et la multiplication des bornes ne peux être que bénéfique, notamment sur le lieu de travail. Bien sur, pour une famille ou un célibataire qui n'a qu'une seule auto et qui peut être amené a faire de grandes virées le week-end, c'est pas forcément une bonne option, bornes ou pas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire