Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Avis Bmw Serie 3

Bmw Serie 3 (E30) 325I 4P - 1988

 

Par

le 28/03/2011 à 17:59

Avis général

Je possède depuis 1999 une 325i modele deux portes, mais les prestations sont les mêmes avec une quatre portes. Il s'agit d'un achat "passion", que je réserve pour les sorties loisirs (week ends, vacances, prenant les transport en commun la semaine) mais sa fiabilité la rend tout à fait utilisable au quotidien, sous réserve de prévoir un budget essence conséquent, par rapport aux standards actuels.

 

Sécurité : la tenue de route sur le sec est excellente et équilibrée, même en y allant très fort (j'ai une monte 205X16 mais avec la monte d'origine en 14 pouces, dont les pneus deviennent introuvables, c'était déjà très bien) supérieure à mon ex 205GTI 1l9, et encore plus stable en ligne droite ce qui est une très bonne surprise pour une propulsion ! sous la pluie le train arrière "baladeur" traditionnel des BWM de cette époque vous incite à la prudence, mais rien de catastrophique si vous savez rester raisonnable, d'autant que les dérives ne sont jamais brutales à moins de commettre un vrai exces d'optimisme.

Ceci dit, il s'agit d'une propulsion, même de bon niveau (pour l'époque) cela réclame un minimum de notions de pilotage si on veut la mener sportivement ; la direction assistée de série est agréable et le freinage (ABS de série), habituel point faible de la marque, est puissant et endurant sur ce modèle. Niveau sécurité passive, à l'époque la résistance de cette carrosserie était bien connue...point d'airbags et autre équipements de ce genre : ceci est logique vu son age...seul point noir : l'éclairage, efficace en feux de route (on a aussi de série des anti brouillard avant et arriere) est indigne en feux de croisement.

Budget : cela dépend fortement de l'achat : à fuir les modeles "tunés" ou à l'historique inconnu ; ceci posé, il faut démentir une légende : le prix des pièces est comparable avec une française, ce qui est par contre onéreux est la main d'oeuvre dans le réseau : si vous réussissez à trouver un "indépendant " qualifié (impératif!!) l'entretien avec pièces d'origine, sauf gros ennui mécanique, sera tout à fait abordable et ce moteur peut faire allègrement plus de 200.000km (voir joint de culasse plus bas) si bien entretenu : ne lésinez pas sur la qualité de l'huile et l'intervalle des diverses vidanges en respectant les indications fournies par les diodes au tableau de bord. Et bien entendu, laissez chauffer la mécanique une bonne dizaine de km avant de tirer dessus...

Confort : c'est le point faible à mon sens ; l'insonorisation est bonne mais suffisament "à l'ancienne" pour laisser bien percevoir les vocalises du 6 en ligne (une véritable drogue meme avec l'échappement d'origine!), mais la raideur des suspensions combinées à la dureté excessive des sièges par aillerus bien dessinés (pour ma part, trop sensible du dos, j'ai du finalement mettre un siege conducteur d'une autre maque, plus "tolérant"), rendent le confort pénible à basse vitesse (la voiture trépide sur les petites irrégularités) cela s'amémliore grandement au fur et à mesure que le rythme s'accélère, mais on est loin du compromis idéal confort/efficacité qu'offrait ses rivale 309GTI16 et 205GTI, par exemple. A cette époque la climatisation était hélas en option ce qui se révèle pénible l'été, à notre époque où cet équipement est devenu un standard. Sinon, le véhicule est bien équipé : glaces électriques, fermetures centralisées, rangements de bonne contenance (mais il n'y a pas de vide poches au dos des sièges arrière). La position de conduite et l'ergonomie (out comme la qualité de finition, au summum de BMW dans les années 80) sont encore uner éférence de nos jours ; l'habitabilité est assez moyenne mais c'est la "signature" des BMW de l'époque...ne comptez pas trop sur les places arrière, ce n'est pas une familiale : voir la série 5 pour cela!

 

Conduite : le point fort ! à part les réserves relatives au confort, et si on sait la mener correctement, bien installé dans un "poste de pilotage" où toutes les commandes tombent idéalement sous la main, c'est une formidable machine à rouler et à se faire plaisir, tant en efficacité (certains "TDI" sur autoroute en sont parfois surpris...) qu'en sensations, le poids mesuré et un "gros" moteur , "plein" quel que soit le régime, à la fois souple et puissant, font qu'il faudrait au moins 30 à 50.000 euros pour ressentir l'équivalent e nsensations actuellement. La boite est d'un maniement précis et rapide mais son étagement est perfectible (1 et 2 trop courtes, "trou" au passage de la 3eme, rien de dramatique mais si possible, prendre une version avec boite "sport" bien plus agréable) ; la 325i E30 est à l'aise partout : ville, route, autoroute...et sa facilité à engloutir n'importe quelle cote ne cesse de me surprendre.

 

Aspects pratiques : le coffre est d'assez grande contenance (400 litres) on regrettera juste l'absence de sièges arriere rabattables en série et un seuil de chargement assez haut ce qui peut être pénible en cas d'objets lourds (défaut corrigé sur la génération suivante avec une découpe de capot descendant jusqu'au pare-chocs) comme déjà dit les rangements sont nombreux et , détail amusant on a au plafond le fameux "check control" qui donne une petite touche aéronautique bien sympathique

 

Equipements de série : rien à redire pour l'époque, il ne manque plus qu'uen climatisaiton de série

 

Qualité de finition : pour connaitre des BMW plsu récentes, je peux dire que les BMW des années 80 étaient l'apogée niveau matériaux intérieurs (la mienne n'a pas bougé) ; niveau carrosserie très peu de corrosion mais cela dépend évidemment de l'entretien et de l'endroit où dort la belle...cela reste comparable à un véhicule actuel je pense

 

Fiabilité : excellente, je ne suis tombé qu'une seule fois en panne (capteur moteur) par contre il faut garder à l'esprit que ce long 6 cylindres doit être surveillé niveau refroidissement : aux alentours des 100.000km le joint de culasse, le viscocoupleur du ventilateur devront être bien surveillés, et il faut bien entendu veiller au remplacement de la courroie de distribution dans les temsp préconiser ; veiller aussi à l'étanchéité des circuits (arrivé d'air, collecteur etc) le caoutchouc avec le temps pouvant occasionner des prises d'air génératrices de petits dysfonctionnements)

 

Ecologie : notion un peu absurde pour un tel véhicule vu son ancienneté ; il n'était pas catalysé d'origine mais au contrôle technique (il y a une injection intégrale Bosch Motronic) les taux de Co et Co2 sont bas si votre véhicule est bien réglé et entretenu) ; de toute façons, ce genre de véhicule "loisir" roulant peu, en une année on doit certainement moins pouller que certains diesel ou essence actuels utilisés quotidiennement sur des petites trajets répétitifs...la consommation varie de 9 (impossible de descendre en dessous meme pied leger) à 11 litres (meme en tirant dessus) de SP98 (ne RIEN mettre d'autre : SP95 INTERDIT!) je vois déjà les commentaires "c'est énorme" ; non ce n'est pas énorme pour une véhicule de 1988, 2l5 de cylindrée, 171cv capable de 220 en pointe, il faut saovoir ce que l'on veut et BMW a toujours fait des moteurs à bon rendement, et le pire que j'ai obtenue ne conduite "inavouable" est 13 litres...pour la ville je ne peux dire vu que je n'y roule que rarement, en raison de l'usage "loisir"

 

Originalité du design : ce n'est pas une ligne très originale mais sa sobriété la rend indémodable : on ne se rend vraiment compte de son age que garée près d'une BMW plus récente, sinon vue toute seule elle ne se démode pas et a une "gueule" que n'ont plus beaucoup de véhicules actuels aseptisés par l'aérodynamisme et l'écologie...Par contre, les modèles avec gros pare choc plastique (phase 2, celle que j'ai) s'accommodent mal esthétiquement des petits montes d'origine en 14 pouces (prefèrer du 15 ou du 16) contrairement à la premiere série à pare chocs métal, plus fine : affaire de gout personnel!

 

Conclusion : devient difficile à trouver en bon état, il faut être patient mais si vous êtes passionnés de belle mécanique et de voitures de caractère performantes et pas "écologiquement-sécuritairement correctes" utilisables au quotidien, vous ne regretterez pas votre achat...c'était le haut de gamme série 3 avant l'arrivé de la M3 à son époque ! que pourriez vous avoir de neuf pour ce prix de nos jours ? rien, tout simplement. Le slogan "plaisir de conduite" cher à BMW trouve toute sa justification dans un tel véhicule. Bonne route!

 

A aimé

  • la ligne
  • le moteur 6 cylindres parfait pour sa cylindrée
  • mélodieux à souhait
  • les commandes et l'ergonomie impeccable
  • le comportement
  • l'efficacité globale
  • le plaisir de conduite
  • la fiabilité si bien entretenue
  • la finition intérieure

N'a pas aimé

  • la raideur générale
  • l'absence de climatisation
  • l'éclairage indigne
  • la tenue de route sur le mouillé
  • l'habitabilité arrière

Détail de la note

  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7

Sécurité

  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7

Budget

  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Aspects pratiques

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Equipements de série

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Qualité de la finition

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Fiabilité

  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5

Ecologie

  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7

Originalité du design

Rechercher un avis

SPONSORISE

Derniers avis Grande Berline

Forum Bmw Serie 3 E30