Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité de la Ford Mondeo 4 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Fiabilité de la Ford Mondeo 4 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Novembre 2014 : commercialisation de la Mondeo en 4 portes, 5 portes et break SW.
  • Janvier 2019 : restylage (calandre, bouclier, feux) 
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Lancée en fin d'année 2014, cette quatrième génération de Mondeo s'était fait attendre plus que de raison, puisqu'on en avait entendu parler deux ans auparavant, et que sa version américaine (la Fusion) était sur les routes début 2013.

Elle débarque enfin quelques mois après le Mondial de Paris 2014, avec un style affûté, et un contenu technologique impressionnant. Freinage autonome, parking automatique, mais aussi, une première mondiale : des airbags dans les ceintures arrière. Un équipement qui a aujourd'hui manifestement disparu...

Mais la Mondeo est aussi une auto agréable à conduire, facile sur la route, avec une gamme de moteurs étendue, du 3 cylindres essence 1.0 Ecoboost 125 ch au diesel 2.0 TDCI bi-turbo 210 ch, en passant par de l'hybride ou du 2.0 essence de 240 ch. Tout le monde y trouve son compte.

Elle est confortable, très bien insonorisée (avec même de la réduction active de bruit sur le haut de gamme Vignale), et son habitabilité rend les voyages agréables.

C'est par contre une auto assez lourde, et donc gourmande, que ce soit en essence ou en diesel. Dommage.

Niveau fiabilité enfin, elle n'a pas à rougir de la comparaison avec les meilleures. Les soucis sont en effet assez rares. Un bon point.

Caradisiac a aimé

  • Le confort de roulement
  • L'insonorisation
  • Le choix de carrosserie
  • Une version hybride dès 2015
  • Le volume de coffre
  • Les possibilités d'équipement
  • La fiabilité

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les consommations, moyennes
  • Quelques détails de finition
  • Le poids encore élevé
  • La présentation (un peu) terne
  • Le coffre de la version hybride

Nos versions préférées

  • IV 2.0 HYBRID 187 TITANIUM BVA6 4P
  • IV SW 2.0 TDCI 180 VIGNALE POWERSHIFT

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le confort : la Mondeo est très confortable de suspension, rendant les voyages au long cours agréables
  • L'insonorisation : elle est poussée, et c'est bénéfique pour les oreilles. C'est mieux encore avec la réduction active du bruit dans les versions Vignale.
  • Le choix de carrosserie : que vous soyez fan des berlines à malle, ou à hayon, ou des breaks, la Mondeo peut vous satisfaire. La 4 portes est cependant rare en occasion.
  • La version hybride : en 2015, Ford commercialise la version 2.0 187 ch hybride, qui permet de faire baisser les consommations par rapport aux blocs essence, et dans de bonnes proportions, puisqu'on peut rester autour de 5,5/6 litres avec ce moteur.
  • Le volume de coffre : en version thermique, la Mondeo propose 541 litres, et c'est très bien pour la catégorie.
  • Les possibilités d'équipement : elle est très techno cette Mondeo, avec possibilité d'avoir le freinage automatique avec détection piétons, le parking automatique, le régulateur adaptatif, les feux LED adaptatifs, et même des ceintures arrière airbag, etc. Une belle dotation à l'époque.
  • La fiabilité : elle est en moyenne très élevée, peu de propriétaires sont embêtés, par des soucis non récurrents en plus. C'est rassurant.

Ce qui peut faire hésiter

  • La consommation : hors modèle hybride, les consommations moyennes sont un peu élevées.
  • Finition : quelques détails (plastiques de planche de bord, assemblages) sont un peu décevants, mais rien de rédhibitoire.
  • Le poids élevé : en plus de grêver la consommation, il se ressent en conduite dynamique et au freinage.
  • La présentation : elle peu être qualifiée d'une peu trop terne et sérieuse, mais c'est à l'appréciation de chacun.
  • Le coffre de la version hybride : il perd 1/3 de sa contenance, en passant de 541 litres à 383 litres. Ce qui devient peu. 

3. Budget

Achat / Cote :

Les Ford possèdent toutes un rapport prix/prestations redoutable. Et c'est le cas de cette Mondeo, qui affichait en neuf des prix attractifs, qui se retrouvent sur le marché de la seconde main. Le premier prix en essence est de 12 500 € pour environ 80 000 km. En diesel, c'est 10 400 €, mais pour 140 000 km environ. Il y a bien moins cher encore (à partir de 7 000 €, mais pour 240 000 km !). 

Consommation :

La Mondeo reste une berline lourde, malgré une légère perte de poids entre la 3e et la 4e génération. Cela se ressent sur les consommations. Si en diesel elles restent encore raisonnables, même si bien moins bonnes que pour une Volkswagen Passa ou une Peugeot 508, en essence c'est assez élevé. Il n'y a que la version hybride qui s'en sorte bien avec ce carburant, surtout en ville. 

Assurance :

La Mondeo est abordable en neuf, ce qui devrait réduire les primes d'assurance. Mais hélas, ses pièces assez chères rendent les réparations en cas d'accident assez coûteuses, ce qui fait que les primes d'assurance sont finalement dans la moyenne. C'est moins cher qu'une Passat, mais au niveau des berlines françaises. 

Prix des pièces :

Les grosses pièces sont dans la moyenne du marché (embrayage, distribution...) mais les éléments de filtrations sont parfois deux fois plus onéreux que pour les modèles français. Bien sûr, c'est sur des prix plus petits à la base, mais cela pèsera sur le prix des révisions basiques. La Modeo est donc un petit peu plus chère à ce chapitre.

Entretien :

Les échéances de révisions sont différentes selon les modèles et les normes euro de chaque moteur. Les essence sont tous les ans ou 20 000 km, sauf les Ecoboost à la norme Euro 6.2 depuis mai 2018 (2 ans et 30 000 km). Les diesels sont tous en échéance 2 ans ou 30 000 km, sauf le 1.6 TDCI en norme euro 5 (1 an ou 20 000 km). Les échéances de remplacement de la courroie de distribution sont en moyenne de 200 000 km ou 10 ans, avant restylage, sauf le 1.6 TDCI (180 000 km ou 9 ans). C'est 10 ans ou 240 000 km sur le moteur 1.0 Ecoboost. Et 240 000 km ou 10 ans aussi sur les diesels EcoBlue. Les échéances sont donc assez espacées, mais c'est moins bien que d'avoir une chaîne qui ne se remplace pas.

Avec des taux de main-d’œuvre pas trop élevés chez Ford (un peu plus de 90 € en moyenne nationale), les coûts d'entretien sont dans la moyenne.

4. Fiabilité

Description :

Ford est dans une très bonne passe en matière de fiabilité depuis quelques années, avec des modèles qui ne font pas parler d'eux, de la petite Ka+ jusqu'au gros Galaxy. Et la Mondeo, berline ou break, elle non plus, ne fait pas parler d'elle, autrement qu'en bien. Bien sûr, rien n'est jamais parfait, et quelques propriétaires subissent des aléas, mais rien qui soit récurrent, et rarement immobilisant. C'est un bon point  

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Rien à signaler à ce chapitre. 

Autres pannes ou faiblesses :

  • Pompe d'injection. Sur quelques modèles 2.0 TDCI 150/180, faiblesse de la pompe d'injection, à remplacer prématurément. Mais c'est rare.
  •  Boîtier du thermostat d'eau. Sur de rares exemplaires encore une fois, possibilité de fuite au niveau du boîtier du thermostat de liquide de refroidissement, sur 2.0 TDCI 150 essentiellement. À remplacer.
  • Boîte Powershift. Possible dureté dans le levier. Des réglages sont possibles.

Aspect extérieur :

  • Rien à signaler à ce chapitre 

Finition intérieure :

  • Bruits de mobilier. Dans certains exemplaires seulement, de façon aléatoire et rare, quelques bruits de mobilier se font entendre (craquements, vibrations).
  • Plastiques. Les plastiques noirs laqués se rayent vite et facilement. 

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Bugs électroniques. La Mondéo en est blindée, d'électronique, et elle peut dans certains cas jouer des tours. Souci de Bluetooth, bouton de radio inopérants, GPS lent, Active City Stop qui ne fonctionne pas, climatisation qui souffle le chaud et le froid. Des mises à jour ou reprogrammation éradiquent en général ces aléas. 

Rappel de rectification en concession :

  • Juillet 2016. Rappel pour contrôle et mise à jour des feux à LED adaptatifs.
  • Septembre 2018. Rappel d'une série de modèles fabriqués entre septembre 2014 et avril 2018, pour un risque de rupture de l'embrayage du compresseur de climatisation, qui peut se désolidariser et tomber sur la route (risque d'accident).
  • Septembre 2019. Rappel des modèles de février 2014 à février 2019, pour un risque de fuite de liquide de la batterie autour de la borne négative, pouvant provoquer des dégâts ou un incendie, par surchauffe par augmentation de la résistance.
  • Décembre 2019. Rappel des modèles Ecoboost fabriqués jusqu'en juin 2016, pour un risque de rupture du plateau de pression d'embrayage.
  • Septembre 2020. Rappel des modèles fabriqués jusqu'au 28 février 2017, pour un risque de mauvais gonflage ainsi que de projection de débris en cas de déploiement des airbags (en cause, la détérioration du propulseur au nitrate d'ammonium, face à une humidité et des températures excessives).

5. Meilleures versions

En Hybride essence élec : IV 2.0 HYBRID 187 TITANIUM BVA6 4P

En essence, on vous orientera bien vers la version hybride. En effet, ainsi motorisée, la Mondeo est la seule qui soit sobre. Autant, voire plus que les versions diesel. Et c'est surtout en ville que les comparatifs de consommation sont à son avantage. De plus, ce bloc est suffisamment performant, et son agrément n'est pas trop gâché par la boîte CVT, qui n'est bruyante que si on met vraiment le pied au plancher. Les propriétaires en sont en tout cas ravis.
Commercialisation : 2017
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 187
Emission de CO2 : 89 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : IV SW 2.0 TDCI 180 VIGNALE POWERSHIFT

En diesel, le 2.0 TDCI est très recommandable. Et sa version 180 ch est un bon compromis, face au 210 ch bi-turbo inutile, et au 150 ch qui ne démérite pas, mais un peu plus léger quand on roule chargé. La consommation moyenne n'est pas exceptionnelle, mais ne fait pas pousser des hauts cris non plus. Les atouts sont ailleurs : confort, insonorisation, équipement fourni, bonne sono si on a la surmonte Sony. Une redoutable voyageuse en tout cas, à prix corrects sur le marché. Et la fiabilité globale est bonne.
Commercialisation : 2015
Puissance fiscale : 10
Puissance réelle : 180
Emission de CO2 : 134 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

SPONSORISE

Avis Ford Mondeo 4

Avis Ford Mondeo 4IV HYBRID 187 VIGNALE BVA6 4P (2017)

Par ehcoboy le 02 Juillet 2021 à 08h41

Lire l'avis»

Essais Ford Mondeo 4

Forum Ford Mondeo 4

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'ai eu l'occasion de conduire plusieurs fois cette Mondeo et S Max, Ford étant partenaire de l'UEFA lors des tirages effectués à Monaco.

Le physique est un peu fade a mon goût mais c'est une bonne surprise a conduire en essence (2L je n'ai jamais essayé les versions avec le 3 cylindres). En diesel elle est un peu lourde du nez. En essence elle est nettement + vive qu'une Passat, un petit ton au dessous mais pas vraiment larguée face a une 508 tout en proposant une habitabilité et accès normaux aux places ar.

En Vignale, c'est exactement comme chez Renault avec ses Initiale Paris, le rapport qualité/ équipements/ prix est carrément excellent. Reste que dépenser 50.000 dans une Ford (ou une Renault d'ailleurs...) c'est compliqué et la décote sera tres forte

Par

J'ai possédé une Mondeo 3 de 2007 en 2.0 essence avec laquelle je n'ai jamais eu le moindre problème, le 2.0 duratech était increvable.

C'est donc tout naturellement que lorsqu'est venu le moment de la remplacer pour quelque chose de plus moderne je me suis tourné vers cette Mondeo 4. Étant anti-diesel j'ai cherché un modèle en 2.0 240ch en vain car à ce moment il n'y en avait aucune sur le marché (en octobre 2020), du coup j'en ai pris une en 1.5 ecoboost 160ch (4 cylindres) de 2017 avec 39000 km.

Je ne sais pas si c'est un manque de chance ou si ces moteurs sont merdiques mais arrivé à 43000 km segmentation HS !

Heureusement pour moi que le véhicule était sous garantie et j'ai pu bénéficier d'un remplacement du moteur en échange standard sous garantie.

A voir si d'autres ont connu les mêmes mésaventures avec ce moteur ?

Sinon mis à part ça, cette Mondeo 4 est vraiment une super voiture, confortable et silencieuse, et en rouge rubis elle est juste magnifique. Le petit 1.5 160ch est contre toute attente suffisant malgré le poids de la Mondeo ce n'est pas un veau, et je trouve que la conso en mixte de 8.5l est raisonnable au vue du gabarit de la Mondeo (4,87 m c'est pas une twingo !) Bien sûr si vous en trouvez une je conseille quand même plutôt la 240ch qui est clairement au dessus.

En bref mis à part mes soucis de moteur qui sont résolus, cette Mondeo c'est que du bonheur !

Par

En réponse à Mondeo68

J'ai possédé une Mondeo 3 de 2007 en 2.0 essence avec laquelle je n'ai jamais eu le moindre problème, le 2.0 duratech était increvable.

C'est donc tout naturellement que lorsqu'est venu le moment de la remplacer pour quelque chose de plus moderne je me suis tourné vers cette Mondeo 4. Étant anti-diesel j'ai cherché un modèle en 2.0 240ch en vain car à ce moment il n'y en avait aucune sur le marché (en octobre 2020), du coup j'en ai pris une en 1.5 ecoboost 160ch (4 cylindres) de 2017 avec 39000 km.

Je ne sais pas si c'est un manque de chance ou si ces moteurs sont merdiques mais arrivé à 43000 km segmentation HS !

Heureusement pour moi que le véhicule était sous garantie et j'ai pu bénéficier d'un remplacement du moteur en échange standard sous garantie.

A voir si d'autres ont connu les mêmes mésaventures avec ce moteur ?

Sinon mis à part ça, cette Mondeo 4 est vraiment une super voiture, confortable et silencieuse, et en rouge rubis elle est juste magnifique. Le petit 1.5 160ch est contre toute attente suffisant malgré le poids de la Mondeo ce n'est pas un veau, et je trouve que la conso en mixte de 8.5l est raisonnable au vue du gabarit de la Mondeo (4,87 m c'est pas une twingo !) Bien sûr si vous en trouvez une je conseille quand même plutôt la 240ch qui est clairement au dessus.

En bref mis à part mes soucis de moteur qui sont résolus, cette Mondeo c'est que du bonheur !

Merci pour votre retour d'expérience.

Par

En réponse à Mondeo68

J'ai possédé une Mondeo 3 de 2007 en 2.0 essence avec laquelle je n'ai jamais eu le moindre problème, le 2.0 duratech était increvable.

C'est donc tout naturellement que lorsqu'est venu le moment de la remplacer pour quelque chose de plus moderne je me suis tourné vers cette Mondeo 4. Étant anti-diesel j'ai cherché un modèle en 2.0 240ch en vain car à ce moment il n'y en avait aucune sur le marché (en octobre 2020), du coup j'en ai pris une en 1.5 ecoboost 160ch (4 cylindres) de 2017 avec 39000 km.

Je ne sais pas si c'est un manque de chance ou si ces moteurs sont merdiques mais arrivé à 43000 km segmentation HS !

Heureusement pour moi que le véhicule était sous garantie et j'ai pu bénéficier d'un remplacement du moteur en échange standard sous garantie.

A voir si d'autres ont connu les mêmes mésaventures avec ce moteur ?

Sinon mis à part ça, cette Mondeo 4 est vraiment une super voiture, confortable et silencieuse, et en rouge rubis elle est juste magnifique. Le petit 1.5 160ch est contre toute attente suffisant malgré le poids de la Mondeo ce n'est pas un veau, et je trouve que la conso en mixte de 8.5l est raisonnable au vue du gabarit de la Mondeo (4,87 m c'est pas une twingo !) Bien sûr si vous en trouvez une je conseille quand même plutôt la 240ch qui est clairement au dessus.

En bref mis à part mes soucis de moteur qui sont résolus, cette Mondeo c'est que du bonheur !

Le 2.0 était développé en lien avec Mazda, ça doit expliquer certaines choses :biggrin:

On le retrouve donc en Duratec chez Ford, en MZR chez Mazda. Je crois qu'il a également été collé chez Volvo.

Par

Il y a des voitures qui se bonifient avec le temps, fiabilité et une ligne assez intemporelle qui ne souffre pas trop des réalisations les plus récentes.

Par

En réponse à king crimson

Le 2.0 était développé en lien avec Mazda, ça doit expliquer certaines choses :biggrin:

On le retrouve donc en Duratec chez Ford, en MZR chez Mazda. Je crois qu'il a également été collé chez Volvo.

C'est un 2l Ford, étant donné que Mazda et Volvo ont appartenu à Ford pendant une bonne dizaine d'années et les mécaniques étaient des Ford pour les 2 groupes cité sauf pour le 5 cylindres de la Focus RS qui lui est un Volvo.

Par

En réponse à Fordthemust

C'est un 2l Ford, étant donné que Mazda et Volvo ont appartenu à Ford pendant une bonne dizaine d'années et les mécaniques étaient des Ford pour les 2 groupes cité sauf pour le 5 cylindres de la Focus RS qui lui est un Volvo.

C'est l'inverse: les moteurs de la lignée L chez Mazda (MZR) ont été repris par Ford qui les a renommés Duratec.

Par

En réponse à king crimson

C'est l'inverse: les moteurs de la lignée L chez Mazda (MZR) ont été repris par Ford qui les a renommés Duratec.

J'avais exploré la question, car je voulais savoir si l'origine du 2.0 de ma MX5 était Ford, sachant que mon frangin a une Focus CC 2.0 Duratec.

Par

J'ai personnellement cette mondeo hybride depuis plus d'un an (occaz).

Eu un soucis de jauge et pompe à essence, changé en garantie.

Le reste RAS, je confirme le confort et la bonne insonorisation. Et l'équipement pléthorique en titanium business est très agréable.

Avec 75% d'E85 accepté et donc un coût d'usage ridicule c'est un combo parfait.

Par

En réponse à kikou2419

J'ai personnellement cette mondeo hybride depuis plus d'un an (occaz).

Eu un soucis de jauge et pompe à essence, changé en garantie.

Le reste RAS, je confirme le confort et la bonne insonorisation. Et l'équipement pléthorique en titanium business est très agréable.

Avec 75% d'E85 accepté et donc un coût d'usage ridicule c'est un combo parfait.

Le souci de la pompe à essence est peut-être lié à l'E85 : tu ne l'avais pas changée préventivement en vue de cet usage ?

Curieux d'ailleurs que Ford l'ait prise en garantie vu l'usage à l'ethanol, qui utilise la pompe à essence de manière un peu plus intensive. :jap:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire