Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiche technique Opel Mokka 2 II MOTEUR ELECTRIQUE 136 GS LINE

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus (Norme WLTP) :

0g/km - Bonus : -5000 €

Caractéristiques détaillées 
1,53 m1,80 m
4,15 m
  •  5 places
  •  350 l / 1 205 l

  •  5 portes
  •  Automatique à 1 rapports
  •  Electrique

Généralités

 
Finition GS LINE
Date de commercialisation 01/10/2020
Date de fin de commercialisation --
Durée de la garantie 0 mois ou 0 km
Intervalles de révision en km NC
Intervalles de révision maxi NC
Durée de garantie de la batterie (en mois) NC
Durée de garantie de la batterie (en kilomètres) NC

Dimensions

 

Caractéristiques moteur

 

Recharge

 

Performances / Consommation

 

Châssis et trains roulants

 
Equipements de série  Options 

Toutes les fiches techniques

SPONSORISE

Avis Opel Mokka 2

Mokka 2 II 1.2 TURBO 130 GS LINE (2021)

Par max13410 le 27/03/2022

Au moment de changer de véhicule, j'ai eu l'occasion de faire un tour chez Opel. Initialement parti sur une Astra, j'ai finalement signé pour un Mokka II.Voilà un véhicule qui change, surtout chez Opel ! Pas très long, pas très haut, c'est un véhicule dont le style est bien différent de celui d'un 2008 ou d'un Captur. Et, quitte à insister sur le style, j'ai fini par le commander en finition GS Line. Au menu, peinture extérieure bicolore blanc/noir, capot noir et jantes de 17 pouces à la monte généreuse. C'est une voiture qui fait tourner les têtes, beaucoup de gens sont surpris quand ils apprennent que c'est une Opel, et je les comprends.L'habitacle est à l'image du style extérieur. Console centrale orientée vers le conducteur, harmonie noir/rouge pas dégueu, quelques touches de plastiques laqués et des sièges avant au bon maintien latéral. Les assemblages sont du genre sérieux et la qualité de fabrication plutôt bonne. Quid du vieillissement ? On verra ce que ça donne sur le long terme. Pour les maniaques en revanche, vous serez ravis de savoir que le plastique laqué, si apprécié aujourd'hui, se trouve sur la console centrale et qu'il est bien difficile de ne pas laisser de nombreuses traces de doigts. L'équipement, comme souvent chez Opel, est du genre complet puisqu'en série ou option on a les phares à leds, le passage feux de croisement/feux de route automatique, le lecteur de panneaux, l'aide au maintien dans la voie, le régulateur adaptatif, le freinage automatique d'urgence, les 4 vitres électriques séquentielles, la climatisation automatique, l'allumage automatique des phares et essuie-glaces, les antibrouillards avant et l'écran central de 10 pouces avec Androïd Auto. A propos de ce dernier, ce n'est certes pas le système le plus réactif au monde, mais il fait le job. Petite pingrerie plus ou moins assumée, il n'y a qu'un seul port USB. Il faudra donc choisir entre la musique sur une clé USB ou votre téléphone pour le guidage, problème que j'ai résolu en achetant un HUB apparemment déconseillé par certains. Avec le temps, je me suis habitué à utiliser d'autres fonctions bien pratiques comme la commande vocale, utile pour paramétrer votre destination, appeler quelqu'un, lui envoyer un SMS ou lire un message.Toujours au niveau équipement, le PurePanel : comprendre que vous avez 2 écrans en face de vous, l'un pour le compteur, paramétrable, et l'autre pour les fonctions audio et GPS. Un peu too much, on s'amuse 5 min pour les différents paramétrages du compteur et puis on n'y touche plus, sauf à vouloir avoir l'affichage GPS en face de soi, ce que je trouve un peu redondant avec l'écran central, mais il faut croire que c'est dans l'air du temps... L'ergonomie sur cette voiture est plutôt bonne, toutes les commandes tombent sous la main et on a eu la bonne idée de garder des commandes de ventilation physiques dont Peugeot devrait fortement s'inspirer. Au niveau des rangements, on est sur du très correct : immense boite à gant, bacs de portières plutôt généreux, rangement central pratique, je regrette juste que les deux porte-cannettes soient si mal placés, entre les deux sièges avant et pile devant l'accoudoir.Aux places avant, on se sent plutôt bien, avec une visibilité très correcte vers l'avant ou sur les côtés. Pour les manœuvres, la caméra de recul avec vision à 180° est d'une aide précieuse, il est juste dommage que la caméra soit située juste au-dessus de la plaque d'immatriculation et donc particulièrement exposée aux salissures par mauvais temps. A l'arrière, les dimensions extérieures contenues se payent au niveau de l'habitabilité, guère meilleure qu'une 208 ou Corsa équivalente. L'espace aux jambes n'est pas ce qu'on fait de plus généreux, tout comme le coffre, faisant officiellement 350 litres mais que je trouve beaucoup plus petit que celui de mon ex-Sandero II.Maintenant qu'on a compris que cette caisse était tout sauf pratique, passons à son point fort : la conduite. J'étais un peu sceptique sur l'intérêt d'un PureTech 130. Pourtant c'est un moteur qui lui va à merveille. Suffisamment nerveux pour s'insérer sans difficulté, se lancer sur l'autoroute ou doubler, il procure une réel tonus à la voiture. Assez discret à allure stabilisée, il a aussi le bénéfice de se montrer assez frugal puisque je tourne actuellement à une moyenne de 5,8 à 6,1 sans forcément être toujours dans l'éco-conduite. Pour une fois, la boite 6 n'est pas exagérément longue et le guidage est assez bon.Un petit mot sur le mode Sport. Pour être honnête, quand le concessionnaire me l'a présenté, j'étais parti du principe que c'était le genre de truc inutile dont on pourrait volontiers se passer et je l'ai essayé à quelques reprises. Pour les dépassements, voilà qui facilite grandement la manœuvre parce que la réponse à l'accélération est diminuée et le couple franchement plus généreux, en montagne la réactivité du moteur et la direction qui se durcie légèrement procurent un agrément de conduite assez bon, d'autant que l'amortissement plutôt ferme garanti aussi une prise de roulis maîtrisée. Point négatif, et pas des moindres, la consommation a tendance a exploser avec le mode Sport, qui devra donc être utilisé avec parcimonie si vous tenez à votre portefeuille...Un mot aussi sur le confort. On trouve assez rapidement une bonne position de conduite et, entre la douceur des commandes et les sièges plutôt bien faits, les voyages se passent sans encombre, d'autant que l'insonorisation fait parti des points forts de la voiture, y compris à haute vitesse. Reste le cas de suspensions, je l'ai dit plutôt fermes, ce qui est génial sur route et autoroute, un peu moins en ville où les aspérités de la route sont fidèlement retransmises à l'habitacle.On termine sur la partie qui – pour l'instant – ne fâche pas : la fiabilité. Mon Mokka a un peu plus de 11 000 km aujourd'hui, il n'y a rien à signaler mais c'est heureux vu le kilométrage... En ce qui concerne l'entretien, je le ferai faire chez Opel, ayant un garage plutôt sérieux dans le village où je suis installé. Au moment de conclure, je dirais 2 choses :vous n'achèterez jamais le Mokka pour sa polyvalence ;on tient là un exemple assez sympa de ce que peut être l'achat coup de cœur aujourd'hui, une voiture qui ne correspond à aucun besoin particulier mais qu'on achète juste parce qu'on trouve qu'elle a une belle gueule, et vu ce qu'on annonce dans le futur concernant l'automobile, j'ai l'impression que ce genre de luxe va devenir rare...

Forum Opel Mokka 2