Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mazda rappelle 3 000 véhicules dans l’Hexagone

Les marques japonaises ne craignent pas d’ordonner des opérations techniques sur des véhicules qui ne sont plus soumis au cadre légal français. Démonstration avec ce triple rappel.

Mazda rappelle 3 000 véhicules dans l’Hexagone

C’est un nouveau chapitre du feuilleton Takata que vient d’ouvrir Mazda. Rappelons que cette entreprise japonaise, l’un des principaux fournisseurs d’airbags au monde au début des années 200, a fourni des dispositifs défaillants à la plupart des constructeurs durant plus d’une décennie. Des millions de véhicules sont concernés à travers le monde.

Le problème qui concerne aujourd’hui Mazda touche le module d’airbag. Cette pièce, qui contient le coussin, peut se dégrader au fil des années, notamment en cas d’exposition prolongée à l’humidité. En cas de déploiement de l’airbag, des fragments métalliques peuvent ainsi être projetés et blesser les occupants du véhicule.

Afin de remplacer les modules défectueux, Mazda France procède actuellement aux rappels des CX-7 produits entre les 1er janvier 2007 et 12 juin 2009, des CX-9 assemblés entre les 25 juin 2008 et 9 août 2012 et des RX-8 construits entre les 26 juillet 2003 et 1er juillet 2010. Pour chacun de ces véhicules est attribué un code rappel interne. Il s’agit, respectivement, de AJ046D, AJ046E et AJ046F.

Dans notre pays sont concernés 334 CX-7, dotés des moteurs 2.3 MZR-DISI Turbo de 258 et 206 ch, 12 CX-9 motorisés par le 3.7 MZR 277 ch et 2 564 RX-8 équipés des blocs Renesis de 192 et 231 ch.

Si le constructeur n’a pas encore pris contact avec vous, vous pouvez vérifier, sur le site Mazda.fr/propriétaires/campagne-rappel/, si votre auto est concernée par l’une de ses opérations.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Mazda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire