Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vos 3 avis Bmw Serie 7 E32

15,9/20

(3 avis)

Avis Bmw Serie 7 E32

Ordre de tri

Serie 7 E32 (E32) 740IA (1992)

Par  le 07 Décembre 2016 à 23h13

Bonjour Pour mes 45 ans, je me suis offert l'automobile dont je rêvais depuis très longtemps : une E32 740 V8 !!!Je ne saurais vous dire combien ma vie a été bouleversée... j'ai le sourire figé sur le visage même la nuit.Elle est rabaissée et assise sur des amortisseurs racing. Son train arrière est légèrement en "alpine".Lorsque je mets le contact et que je tourne la clef, on entend les "gamelles" qui se remplissent et d'un coup un bourdonnement sourd d'infrabasse surgit des échappements Eisemann après le fracas de la mise en route du bloc V8 qui a failli faire faire une crise cardiaque à tout ce qui marche vole ou rampe dans les 150m alentours ! Même moi je dois me préparer psychologiquement quelques minutes avant pour pas perdre connaissance à cause du trop d'adrénaline.Je laisse chauffer le sublime bloc Sport qui redescend en régime petit à petit. Je dessers le frein à main et enclenche délicatement le levier sur position d, elle change alors de son et là, du coup, je rentre dans une autre dimension... Je glisse le bouton sur S pour activer la conduite "chasse" et je lâche le pied du frein en prenant garde de ne surtout pas faire ripper l'autre pied.Ses pneus avant passent au ras des ailes quand je tourne le volant et j'entends comme les billes de direction et les petits moteurs électriques qui semblent faire le check-up tel un avion !!!Je regarde à droite et à gauche mais ça c'est parce que je suis poli, j'effleure la pédale d'accélérateur et elle commence à donner de la voix. J'accélère de 3mm et verrouille la cheville pour qu'elle reste sur la même puissance et retarder au maximum les changements automatiques de vitesse. Je reste sous les 70km/h sur les premiers 400m puis déverrouille la cheville et appuie doucement de manière croissante et la je passe dans une symphonie exceptionnelle de 70 à 120km/h sans la brusquée, elle est contente et moi aussi. Elle chante c'est incroyable !Je lâche le pied. On prend le dernier rond-point avant la rocade et un inconscient me fait un "intérieur" pas très réglo suivi d'un second idiot qui reste bloqué derrière moi. Je rentre sur la 4 voies et j'appuie ferme le moteur rugit dans un vacarme à damner un Moine et monte dans les aigus, je suis littéralement scotché dans mon fauteuil, le malotru devant moi a juste le temps de se ranger et là je dépose tout le monde en refermant mon toit légèrement ouvert pour éviter la dépressurisation !Plus personne dans mes rétros, les cadors du rond-point doivent se demander ce qu'il vient de leur arriveret mon vaisseau trace vers une autre dimension dans un confort digne d'un salon VIP.C'est vraiment la grosse classe. Plutôt discrète, un son à retourner les esgourdes et une patate d'un autre monde ! E32 740 V8 en bel état, 258 000km testée à sa sortie sur 2 millions de km, l'arme absolue pour cinq ou six mille boules !!!Lire la suite de l'avis»

 

Serie 7 E32 (1990)

Par  le 01 Novembre 2016 à 11h29

Je possède une 735iL depuis maintenant suffisamment longtemps pour vous donner mon ressenti.Cette génération est la deuxième génération de série 7, elle remplace l’e23 au ‘’nez de requin’’ et sera remplacée par l’e38, que l’on retrouve dans de nombreux films, même l’agent 007 en profitera.Une e32, c’est donc une auto produite entre 1986 et 1994, mais ne vous fiez pas à son âge, car vous allez le voir, même plus d’un quart de siècle après, cette voiture est dans le coup dans de nombreux domainesExtérieur : c’est gros. 4.91m pour le châssis normal, 5.03m en version longue ‘’Lang’’, d’où le L présent dans la dénomination 735iL. C’est aussi une voiture large : 1.84m. Mais la ligne, plutôt fluide et fine cache bien ces dimensions généreuses. Comme d’habitude sur les BMW des ces années-là, les éléments de carrosserie sont assemblés avec soin, les jours sont réguliers et la peinture offre une belle profondeur et tient bien dans le temps. Pour ne rien gâcher, l’auto est équipée de protections sur les portières, efficaces et discrètes. A noter que vous trouverez sur les e32 V8 et V12 des calandres larges, alors que les versions 6 cylindres ont une calandre plus petite, mais pas moins élégante. Intérieur :Alors là, on est sur de la grande qualité. Pas de rossignol sur ma L de 251 000km, pas de craquelures, ni de boursouflure. Le cuir est quasiment neuf. Les velours sont moins résistants, mais tiennent tout de même bien la distance. L’instrumentation est claire, et si vous avez la chance d’avoir un modèle avec le gros ordinateur de bord, vous serez surpris par ses fonctionnalités nombreuses pour une auto de cette âge (autonomie restante, température extérieure, chronomètre, heure d’arrivée estimée…) . L’ergonomie est très bonne, les rangements nombreux, le coffre imense (500L !) bref, vous comprendrez que c’est une auto vraiment faite pour rouler loin …et viteAu volant Vite ? Oui, l’e32 est une voiture rapide. Même avec le 3.0l de 6 cylindres de 188cv, c’est une voiture véloce, bien aidée par une aérodynamique de très bon niveau (Cx de 0.30 seulement !). Ses trains roulants suivent la cadence, même si la voiture n’est pas non plus conçue pour être utilisée pour faire une spéciale de rallye…Ceci dit, d’EDC III, c'est-à-dire les suspensions pilotées de l’époque –en option- permettent de pousser plus loin les limites de la voiture, car ces suspensions sont surprenantes d’efficacité. En mode sport, les mouvements de caisse sont bien maîtrisés, la tenue de cap imperturbable et la voiture est assez vive bien que très lourde (dans une fourchette de 1700/1800kg). En mode confort, on a l’impression de voler au-dessus de la chaussée : pas surprenant car le système est hydraulique, avec des sphères un peu comme sur les Citroën. C’est au demeurant fiable et parfaitement jouissif à l’usage, le confort étant vraiment remarquable (les femmes enceintes apprécieront). J’ai connu une casse de durit de liquide hydraulique mais les pièces existent toujours en neuf pour un prix tout à fait raisonnable et n’importe quel garagiste pourra intervenir là-dessus. Autre avantage de ce système : la hauteur de caisse est constante même si vous chargez le coffre comme pour un départ en vacances.Le moteur 3.5 est à son aise dans ce grand paquebot. Il n’offre pas une puissance démoniaque, mais avec ses 211cv, il permet d’avoir une voiture nerveuse et sécurisante, pour moi c’est le meilleur compromis pour un usage quotidien : conso raisonnable, d’environ 11L/100km en mixte, pour un gros 6 en ligne chargé de pousser une limousine de 1800kg, c’est tout à fait respectable. Il offre une très belle sonorité, discrète certes, mais audible quand même pour le plus grand plaisir des oreilles. Je le préfère aux V8, pas spécialement sobres et à leurs défauts de jeunesse…La boîte automatique est une ZF 4HP22EH, offrant un mode sport, économique, un blocage possible sur un rapport désiré (utile sur neige, par exemple en démarrant en 3ème). Vous pourrez aussi empêcher la boîte de passer au rapport supérieur de votre choix. C’est une auto d’un autre âge, mais elle est assez rapide en mode sport tout en restant très douce. Pour moi, elle fait aussi bien qu’une Steptronic que j’ai eu aussi, la fiabilité en plus. En économique, elle passe les rapports à moins de 1800 tours, en profitant au maximum du couple confortable qu’offre le bon vieux ‘’senior six’’Enfin, l’e32 est équipée d’un ABS, parfois d’airbags ce qui ne gâche rien. Si vous le pouvez, essayez de dénicher un modèle avec pont autobloquant qui est aussi génial à utiliser quand on cherche à hausser le rythme que sécurisant en conduite paisible.Vie à bord :Cette série 7 est une autoroutière-née bien sûr, les bruits d’air sont absents, tout simplement. La voiture passe les 200km/h sans difficulté et reste stable, précise au niveau de la direction. En ce sens, l’option Servotronic est un vrai plus. Elle adapte la force à donner dans la rotation du volant en fonction de la vitesse. Pas mal dans une voiture quasi trentenaire !Enfin, les passagers peuvent profiter d’un vaste espace aux jambes, à l’arrière y compris. Sur les versions L, l’espace est royal, et la garde au toit importante. J’y case mon mètre quatre-vingts sans aucun souci. Il existait une option double vitrage, qui insonorise mieux de l’extérieur, mais la différence avec le vitrage standard n’est pas immense. ConsommationSur 3.5, tablez sur une petite douzaine de litres aux 100km et sur 20-25 L en conduite très énervée. Attention piège à permis !Sachez que l’e32 est parfois dotée selon la version d’un réservoir de carburant de 100L : ainsi vous vous serez parfois amené à faire le plein en 2 fois à certaines stations car vous dépasserez le plafond autorisé par la pompe. Ça fait mal au début, mais on s’y fait, c’est une question d’habitude ( ;) )Si vous le pouvez, sachez que ce moteur supporte sans aucun problème l’e85 moyennant une adaptation rapide et peu coûteuse surtout sur les e32, car elles sont équipées de l’injection Bosch Motronic. Deux de mes BMW avec le même type de moteur sont équipées e85, je n’ai jamais eu le moindre problème. Elles roulent presque tous les jours. Fiabilité/entretienLes e32 sont des auto bien construites, les matériaux tiennent très bien dans le temps, mis à part certaines selleries velours. Quelques soucis de combiné d’instrument (pixels qui s’éteignent parfois, kilométrage bloqué à 299 000 environ…) mais les pannes électroniques immobilisantes sont très rares et l’électronique est très fiable.C’est une BMW qui résiste bien à la corrosion en général. Inspectez le pourtour du toit ouvrant, du pare-brise et des dessous de portières, et les bas de caisse dissimulés sous les caches plastiques surtout si le kilométrage de l’auto convoitée est élevé. Le 6 en ligne 3.5, tout comme le 3.0 sont vraiment solides. Ces 2 versions du M30 sont finalement les dernières, ainsi les défauts de culasse fragile sont rares du fait d’une meilleure qualité de fonderie sur les dernières années de production. En revanche, et c’est prévu dans la procédure de maintenance, il vous faudra procéder à un réglage des culbuteurs de temps en temps car ce moteur n’est pas doté de poussoirs hydrauliques. Si votre moteur fait un bruit de machine à coudre, un jeu est à prévoir. C’est une opération facile, que vous pourrez même faire vous-même avec un peu d’expérience grâce à des tutos très bien réalisés sur la Toile. Prévoyez une bonne heure pour le faire, 2 si vous débutez. Au passage, resserrez les deux écrous de la rampe de lubrification à chaque jeu des culbuteurs.Bonne nouvelle : ce moteur est équipé d’une chaîne de distribution qui n’a pas pour réputation de casser comme sur certains moteurs BMW modernes. Mon moteur a aujourd’hui 252000km et tourne comme une horloge, n’ayez pas peur des forts kilométrages. Vous pourrez penser à vous alarmer à 400 000/ 500 000, mais avant, pas de stress ! En revanche, le système de refroidissement doit être en bon état (changez la pompe à eau tous les 40 000km pour être tranquille), ainsi que le visco tous les 10 ans dans le cas d’une auto qui sert régulièrement. Toutes les pièces sont dispo à de très rares exception près chez BMW à des prix parfois très BMW, sachez-le. Pour les consommables comme les filtres divers, vous pourrez vous approvisionner sur Osc** ou ailleurs.Pour la boîte, je vidange ma BVA tous les 40 000km avec remplacement de la crépine histoire de la préserver au maximum. En ce sens, proscrivez les grands coups de kick-down à froid !Vidange : suivre les indications des diodes du tableau de bord. Utilisez une bonne huile 15W50, c’est la préconisation de BMW sous nos latitudes. Je vous recommande vivement la M*tul 300V, qui préserve vraiment bien les moteurs à des kilométrages importants, y compris en utilisation intensive.Vidange de pont : tous les 30 000 pour palier tout risque de pont vide lorsque celui-ci se met à suinter. En somme, si vous recherchez une voiture confortable, performante, avec du caractère et vraiment fiable, la 735 est faite pour vous ! L’offre est vaste donc ne vous précipitez pas sur la première venue, surtout que la fiabilité de cette grande BMW a poussé certains propriétaires peu scrupuleux à un peu trop espacer les opérations de maintenance avec les risques matériel et financier que cela suppose.Bonne chasse ! NB: la notation en étoiles est établie sur les critères actuelsLire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

SPONSORISE

Derniers avis Grande Berline

Forum Bmw Serie 7 E32