Publi info

Vos 33 avis Chevrolet Aveo

13,8/20

(33 avis)

Avis Chevrolet Aveo

Ordre de tri

 

Aveo (2011)

Par  le 25 Mars 2015 à 15h55

Client Daewoo puis Chevrolet depuis juin 2003, j'ai acheté cette Aveo 1 en avril 2011 (modèle LS - essence - 84 ch). Elle totalise aujourd'hui presque 50 000 kms et tout est encore d'origine. Je ne suis pas dépaysé en ce sens où elle succède à une Kalos SE Pack de 83 ch qui ne m'a laissé que d'excellents souvenirs. Notre Aveo prend le même itinéraire si je puis dire, puisque aucune panne, aucun dysfonctionnement, ni aucun désagrément ne sont venus perturber jusqu'à présent une sérénité d'usage appréciable. Sa consommation : 1ère voiture du ménage (nous avons aussi une Kia Picanto), l'Aveo nous sert cumulativement pour les grands trajets de vacances et pour quelques escapades urbaines, lorsque le nombre de passagers ou le volume de matériels à transporter l'exige.Dans le 1er cas de figure, sa consommation moyenne s'établit à 6,8 l sans la clim' en fonction (coffre chargé, 2 ou 3 personnes à bord - 80% de route et 20% d'autoute)Dans le second, c'est à peine plus : 7,1 l = config : 70% ville et 30% autoroute et voies rapides périurbaines (toujours sans la clim).Ses aptitudes routières et citadines : malgré tout ce que je lis ici ou là, cette Aveo EST une citadine polyvalente à condition bien sûr de la prendre pour ce qu'elle et non pour une Mercedes AMG-GTs qui fait parler la poudre. A partir de là, son confort, la douceur de ses commandes, sa maniabilité et son insonorisation font mouche. Si les espaces de rangement ne sont pas bien nombreux à l'avant, les passagers arrière disposent tout de même d'une poche aumônière au dos de chaque siège. Et justement, ces mêmes passagers pourront apprécier outre le confort de la banquette, l'espace habitable et le fait de pouvoir étendre leurs jambes. Par ailleurs, si à l'épreuve de la route l'Aveo se défend très bien, l'étagement long de sa boîte de vitesses la pénalise en montée, surtout si l'auto est chargée. Là, ses 84 chevaux sont plutôt flemmards, beaucoup plus que les 83 de ma kalos. En contrepartie, les longs parcours s'effectuent sans fatigue, grâce aux sièges moelleux et à son étonnant silence de fonctionnement.En ville, l'Aveo virevolte et se joue des bouchons, se gare presque dans un trou de souris grâce à une direction légère, une visibilité correcte et un rayon de braquage appréciable.Qualité de finition: voiture low cost par définition, l'Aveo ne le montre toutefois pas. Du tableau de bord élégant jusqu'aux sièges arborant des motifs à la fois valorisants et discrets avec rappel sur les contreportes, l'habitacle flatte l'oeil. Ceintures réglables en hauteur, porte-lunettes côté conducteur, catadioptre fixé sur les portières avant, isolation phonique complète sous le capot moteur, tels sont les petits détails judicieux et raffinés qui complètent sa panoplie. Cependant, un peu de couleur(s) n'aurait pas nui. Tableau de bord noir, sièges sombres, ça fait sérieux certes, mais austère aussi.Equipement de série : pour 8000 € (remise constructeur et reprise incluses), voilà une petite polyvalente qui ne mégote ni sur les équipements de sécurité (airbags frontaux et latéraux), ni sur l'agrément (vitres avant et rétros électriques, climatisation, radio CD/MP3, volant et siège conducteur réglable en hauteur ...)Originalité du design : là on entre dans la partie subjective de l'avis. Si l'Aveo 1 n'est, au niveau du design, qu'une évolution moderne de la Kalos, force est de reconnaître que son mufle typé Chevrolet assorti à sa ligne élégante lui confère une identité "américaine" qui ne se démode pas. Le fond noir des blocs optiques avant et les quelques touches stylistiques arrière produisent leur petit effet, même 7 ans après (conçue en 2008). Enfin, question budget d'entretien, il se situe dans la moyenne basse. Pourquoi ? Et bien parce que l'Aveo est une auto solide, sans souci et faite pour durer, qui ne vous fâchera pas avec votre chef d'atelier. De surcroît la distribution se fait par chaîne. Par conséquent, l'Aveo ne nécessite qu'une révision annuelle ou tous les 15 000 kms et puis c'est tout.Une petite mise en garde toutefois : si vous en dénichez une, assurez-vous que son historique d'entretien ne présente aucune lacune. En effet, comme pour beaucoup de voitures low cost, les entretiens périodiques ont peut-être été négligés ou confiés à des "apprentis-sorciers" soit par souci d'économie(s), soit par négligence. "Voiture pas chère, on s'en fout un peu"
Lire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE