Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nouveau contrôle technique : 6 Français sur 10 sont contre

Nouveau contrôle technique : 6 Français sur 10 sont contre

Plus que quelques jours avant l'entrée en vigueur du nouveau contrôle technique. Un sondage montre que la mesure est connue mais pas soutenue.

En ce moment, les centres de contrôle technique tournent à plein régime. Ils ont du mal à répondre à la demande, de nombreux Français souhaitant faire examiner leur véhicule avant l'entrée en vigueur du nouveau protocole.

Après le 20 mai, le contrôle sera plus sévère, avec davantage de points de vérification et surtout l'instauration d'une catégorie de défauts dits "critiques" : avec eux, le contrôle technique ne sera valable que jusqu'à la fin de la journée. Ceux qui rouleront sans avoir fait les réparations risqueront une amende de 135 € dès le lendemain.

Le but de cette évolution : inciter les automobilistes à mieux entretenir leur véhicule… et sortir de la circulation des autos qui représentent un danger pour leur conducteur et les autres usagers de la route. L'intention est louable. Mais les Français ne soutiennent pas la mesure.

Dans son troisième baromètre sur la prévention routière, l'assureur Allianz a interrogé un panel de 2010 adultes (titulaires du permis de conduire, représentatifs de la population française) sur les nouvelles réglementations. En ce qui concerne le contrôle technique, 57 % des sondés disent assez bien voire très bien connaître la mesure. Un bon chiffre, d'autant que le sondage a été mené il y a quelques semaines. On ne doute pas que la proportion serait plus forte ces jours.

Côté notoriété, ça va. Mais pour la popularité, sans grande surprise, ça coince. Une majorité de personnes questionnées rejette la mesure. 35 % y sont "plutôt défavorables" et 27 % "très défavorables", soit 62 % d'opinions négatives. Seulement 7 % des sondés se disent "très favorables". 

L'étude a aussi porté sur d'autres mesures. Dans la veine de ce que l'on a vu avec de précédents sondages, la réduction de la limitation de vitesse sur les départementales est largement rejetée, avec 76 % d'opinions négatives. 77 % des sondés sont aussi contre des péages à l'entrée des villes. Mais 63 % sont pour des restrictions de circulation concernant les véhicules polluants dans les agglomérations.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire