Publi info

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Représentant un tiers des ventes de véhicules neufs, le segment SUV explose. Avec leur hauteur et leur volume imposants, ces 4x4 urbains sont perçus comme plus protecteurs pour les conducteurs. Mais comment réagissent-ils donc à la montagne ? Nous sommes allés en tester 8 d’entre eux dans les Alpes françaises.

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

"Jamais plus belle voiture ne sera aussi performante pour partir à l’aventure"… Voilà en résumé ce qu’écrit chaque constructeur pour présenter ces modèles SUV urbains, compacts ou familiaux. L’aventure… Le mot fait scintiller les yeux des urbains. Jongler avec sa pédale de freins sur le bitume dans les bouchons, c’est bien, mais risquer quelques dérapages sur neige, c’est encore mieux pour qui veut tester sa monture motorisée !  

Nous voici donc partis en cet hiver pour essayer huit véhicules à l’Alpe d’Huez. Perchée à 1 860 mètres d’altitude, sa célèbre route à la renommée internationale fait trembler les guiboles des cyclistes du Tour de France : 13,8 kilomètres de montées, une pente de 7,9 %, un dénivelé de 1 090 mètres et surtout 21 virages à faire tourner les guidons… et cette fois, les volants. Pour ajouter à la difficulté, une conduite sur circuit de glace avec des dévers et des virages en épingle est également au programme.

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

La neige est tombée pendant la nuit et le thermomètre au petit matin indique -11°C. Neige fraîche et verglas, les conditions sont réunies pour juger des performances des véhicules suivants :

  • Alfa Romeo Stelvio
  • Fiat Panda 4x4
  • Fiat 500X 4x4
  • Honda CR-V hybride
  • Mercedes GLA 45AMG
  • Mitsubishi Outlander PHEV
  • Peugeot 2008
  • Peugeot 3008

 

Mercedes GLA

Côté recherche hédoniste, autant débuter par le haut du panier : un GLA 45AMG 4MATIC au tarif « grinçant » de 78 225 €. Avec ses 381 chevaux, le mode sport enclenché et l’ESP déconnecté, la conduite sur circuit de glace annonce des sueurs froides, voire givrées !

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

On ne dépassera pourtant pas les 30 km/h. Et pour cause, afficher au compteur 20 km/h sur glace revient à rouler à 80 km/h sur l’asphalte. Le taux d’adhérence est seulement d’environ 20 % (5 à 10 % si la glace est vive !) contre 80 à 90 % sur l’asphalte.

Nous voici sur la piste. Accélérer sur la ligne droite ; mettre « le museau à la corde » comme dit Aurore, la pilote qui m’accompagne ; ne pas rentrer trop vite dans le virage ; mettre un coup de pied sec sur le frein ; soulager immédiatement la pédale pour un freinage dégressif ; mettre un coup de volant vif ; patienter… patienter… patienter avant de débraquer doucement. De là vient la difficulté : accepter qu’entre la manœuvre et la dérive, il se passe de longues secondes. De très longues secondes pour notre cerveau reptilien, qui naturellement envoie l’information que la voiture ne répond pas et qu’il faut donc braquer encore plus. Résultat : l’arrière passe devant et voilà le premier joli tête-à-queue !

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

C’est plutôt drôle, mais aussi énervant. Il faut lutter contre ses réflexes, être bien plus alerte et surtout, horriblement patient. Conduire sur glace, c’est l’école de la précision, c’est prendre le temps de décomposer chaque mouvement.

Reste que le GLA est épatant : avec ses 4 roues motrices et sa technologie 4MATIC, le couple moteur est augmenté sur les roues en cas de perte d’adhérence. La boîte de vitesses automatique à 7 rapports est performante. À l’intérieur du SUV compact, l’habitacle est indéniablement haut de gamme : un volant en alcantara, une planche de bord en similicuir surpiqué de rouge, des encadrements chromés.

Sur route, c’est un pur plaisir que d’entendre ronronner ce moteur 4 cylindres turbocompressé. L’AMG est réactive, possède une reprise exceptionnelle et sa nervosité en fait une véritable sportive.

 

Alfa Romeo Stelvio

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

Passation de clefs et essai du Stelvio à l’intérieur plus bourgeois que sportif (console en cuir et bois, toit ouvrant panoramique, sièges électriques), même si l’on a les palettes de changement de vitesses au volant. Ce SUV signé Alfa Romeo tire son patronyme d’un col alpin légendaire entre l’Italie et la Suisse réputé pour ses 75 virages en lacets. Honore-t-il donc son nom sur les 21 virages de l’Alpe d’Huez ?

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

Le soleil tape déjà depuis quelques heures et la neige fraîche s’est transformée en tapis de neige humide. Les risques de glisse sont démultipliés. En pleine montée, une Volvo patine : seule l’huile de coude de trois personnes la fait repartir. Avec ses 280 chevaux, le Stelvio 2.0 T AT8 Executive (à partir de 39 900 €) grimpe avec aisance, tourne sans ballant, freine en douceur. Sur circuit, on sent la sécurité. L’ESP est bien opérationnel, les roues arrière rattrapent et permettent de repartir, mais son poids conséquent entraîne tout de même le mastodonte. Impossible par contre de débrancher l’ESP pour qui veut s’amuser un peu avec son véhicule.

 

Mitsubishi Outlander et Honda CR-V hybrides

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

Deux constructeurs ont joué l’audace en proposant des hybrides : Mitsubishi avec le Outlander PHEV (modèle essayé à 50 167 €) et Honda avec le CR-V (à partir de 34 600 €), les deux plus lourds du groupe. 

Problème sur le Outlander, il est équipé de pneus « 4 saisons », pas du tout adaptés aux conditions rencontrées. Leur bande de roulement est une bande été et l’on atteint très rapidement leurs limites. Dans les virages en dévers, on perd l’adhérence, emportés par l’inertie de la voiture. Quelques frayeurs plus tard, je bénis l’ESP de prendre admirablement le relais !

Dommage, le Outlander respire pourtant la sécurité. Le SUV hybride rechargeable le plus vendu au monde en 2017 est équipé d’un moteur essence de 2,4 L et de deux moteurs électriques avec une autonomie de 54 km. Avec ses 4 roues motrices, la conduite est fluide et la transition entre les différents modes de conduite totalement imperceptible. Il en existe trois : le « tout électrique » (animé par les moteurs avant et arrière), le « hybride série » (animé par les moteurs avant et arrière mais le moteur thermique est activé pour recharger la batterie en conduite), le « hybride parallèle » (le moteur thermique entraîne les roues avant, le moteur électrique avant l’assiste et le moteur électrique arrière entraîne les roues arrière). Tout cela semble bien compliqué mais le système PHEV choisit automatiquement le mode à adopter en fonction de la route. Pas besoin donc de s’arracher les cuticules pour déterminer le plus approprié. Sur ces routes escarpées, on ressent cette bulle de silence si agréable des véhicules électriques.

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

Ce n’est absolument pas le cas du CR-V par contre. Dans les côtes, le moteur souffre, crache. On est bien loin du tout silencieux véhicule vert ! Là aussi, deux moteurs électriques et un thermique équipent ce SUV, lancé en ce mois de février 2019. À l’intérieur, le confort est indéniable, l’habitacle est élégant, spacieux, et le coffre d’un diamètre très satisfaisant. Pour rejoindre le village de Villars Reculas, la conduite est agréable (sauf en montée), les freinages précis… malgré les lacets verglacés et étroits, les montagnes de rochers qui empiètent sur la chaussée et le vide de l’autre côté.

Le Outlander comme le CR-V possèdent des palettes de régénération au volant. Mais leur aspect ludique que l’on apprécie grandement en ville disparaît totalement en montagne. Impossible de penser sécurité et recharge de l’autonomie en même temps. Security first… 

 

Peugeot 2008 et 3008

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

Sur cette question, la marque au lion nous a parfois donné froid dans le dos avec sa 3008 Allure PureTech 180 S&S (à partir de 36 250 €). Sur asphalte, le SUV est irréprochable. Sur neige mouillée, l’arrière chasse énormément… à seulement 30 km/h. En montée, il a même été compliqué de repartir… En cause : un véhicule à traction et sans 4 roues motrices. La 2008 GT Line BlueHDi 120 S&S (à partir de 25 300 €) est bien plus dynamique, réactive. Aucun problème de reprise, ou de patinage sur neige. Le Grip Control lui confère une certaine polyvalence en agissant sur les roues avant avec le mode « neige ». En revanche, pour les deux modèles, la position du volant est un vrai souci : soit, il cache le compteur ; soit il vient coller aux genoux.

 

Fiat Panda et 500X

Reportage : 8 SUV testés sur neige et sur glace

La bonne surprise vient de la marque italienne Fiat. Alors que la 500X 4x4 Club (à partir de 26 990 €) remplit sans broncher sa fonction de crossover, c’est la Panda 4x4 Cross (à partir de 18 290 €) qui détonne par son adaptabilité. Retour à la boîte mécanique (6 vitesses), aux clefs de contact, aux sièges qui ne chauffent pas, à un habitacle sommaire… Pour autant, celle qui fête ses 36 ans d’existence a su garder la forme. En véritable exploratrice, la quatre roues motrices affronte avec son système ESC les montées escarpées et enneigées du chemin de la "ville"… une bourgade d’à peine 10 maisons perdue au milieu d’une dense forêt et de cascades de stalactites. Au cœur de cet environnement, on se prend vite pour une gazelle des sables, dans un désert immaculé cette fois…

La Panda propose un blocage différentiel électronique (ELD) qui freine la roue arrière en perte d’adhérence via la centrale ABS. Robuste et fiable, elle semble dans son élément à la montagne et rivalise sans rougir avec les tout-terrain plus encombrants et aux tarifs atteignant les cimes. Sur glace, la petite rustique assure. Certes son moteur de seulement 90 chevaux rugit, mais avec l’électrique qui prend à présent le relais, elle ne perd pas le nord… Amusante, efficace en conditions difficiles et avec un design au caractère bien trempé, elle remporte le titre de vraie mini-baroudeuse qui n’hésite pas à prendre la clef des champs !

 

Notre classement pour une conduite sur neige/glace 

 

1re - Mercedes GLA 45AMG 4MATIC : une sportive pour s’amuser en sécurité

Les + : dynamique, habitacle racé, gabarit compact pour un SUV, amortissement ferme, 4MATIC opérationnel sur glace

Les - : pas de place à l’arrière

 

2e - Alfa Romeo Stelvio 2.0 T AT8 Executive : chic et (trop de) sécurité

Les + : transmission intégrale Q4, excellente motricité, habitacle cossu

Les - : ESP non déconnectable, gabarit imposant

 

3e - Fiat Panda 4x4 Cross : la plus baroudeuse

Les + : moteur bicylindres Twinair hargneux, empâtement court, garde au sol élevée, pneus étroits

Les - : moteur bruyant, équipement en nouvelle technologie très sommaire

 

4e - Fiat 500X 4x4 Club : rassurante

Les + : confortable, bonne agilité sur glace, bonnes 4 roues motrices

Les - : direction un peu trop légère, 4 cylindres bruyant

 

5e - Honda CR-V hybride : une familiale bruyante mais sécurisante

Les + : récupération de l’énergie au freinage et à la décélération, bon amortissement, habitacle spacieux

Les - : gabarit trop imposant sur glace et sous-virage, moteur bruyant en montée

 

6e - Mitsubishi Outlander PHEV : un mastodonte qui s’en sort très bien

Les + : ESP opérationnel, habitacle spacieux

Les - : lourd, design dépassé

 

7e - Peugeot 2008 GT Line BlueHDi 120 S&S : une puissante qui vire (un peu)

Les + : dynamique, Grip Control

Les - : pas de 4 roues motrices, volant gênant à la conduite

 

8e - Peugeot 3008 Allure PureTech 180 S&S : en ville oui, à la montagne non !

Les + : 4 cylindres

Les - : pas de 4 roues motrices, traction, volant gênant à la conduite, Grip Control affolé

 

 

 

Rouler sur neige et glace

À faire

  • Imaginer une corde fictive entre l’accélérateur et le volant
  • Bien se caler les fesses dans le fond du siège
  • Mettre les deux mains sur le volant, à 9h15 afin de pouvoir réagir avec équilibre
  • Freiner jusqu’à la corde
  • Mettre un quart à un demi-volant en entrée de virage
  • Freiner fort puis soulager doucement pour casser la vitesse et garder du pouvoir directionnel
  • Avoir sa jambe gauche semi-fléchie à 120° pour avoir un bon ressenti, pousser dessus en phase de freinage et ainsi soulager le frein avec le pied droit
  • Remettre le plus vite possible ses pneus droits après la corde pour replacer de la motricité
  • Toujours regarder sa sortie pour que les mains suivent le mouvement du regard

À ne pas faire

  • Rester semelle sur le frein car on transfère la charge et on sous-vire
  • Bloquer les roues pour éviter toutes contraintes latérales
  • Donner des coups de volant qui provoquent un transfert de charges sur le véhicule

Portfolio (17 photos)

En savoir plus sur : 4X4 - SUV - Crossover

4X4 - SUV - Crossover

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (168)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il y a apparemment encore pas mal de chose à revoir chez Peugeot :ouin:

Par

Merci pour cet essai mais il faudrait savoir quels sont le type de pneus utilisés sur chacun des véhicules? Le Outlander est en pneus 4 saisons ok. Mais le GLA pneus été ou hiver? et les 3008/2008? Pour que ce soit pertinent il faudrait comparer tous les véhicules avec le même type de pneus...

Par

Dommage qu'il n'y ait pas de vidéo pour mieux expliquer la partie " A faire", et les différentes explications (coup de frein sec, coup de volant, etc).

Par

"En revanche, pour les deux modèles, la position du volant est un vrai souci : soit, il cache le compteur ; soit il vient coller aux genoux."

Aucun rapport avec la tenue sur neige. En plus c est juste du parti pris de la essayeur qui visiblement ne sais pas régler son siège. Breff ridicule

Par

"En revanche, pour les deux modèles, la position du volant est un vrai souci : soit, il cache le compteur ; soit il vient coller aux genoux."

Aucun rapport avec la tenue sur neige. En plus c est juste du parti pris de la essayeur qui visiblement ne sais pas régler son siège. Breff ridicule

Par

pas de Subaru essayée ?

Par

le truc qui sers a rien Lol un putaclic..rouler sur la Neigeu oui mais..pour qui PAS POUR MOI JE DESTESTE la Neige

Par

Je ne vois aucun intérêt à ce test.

Les conditions d'essai ne sont pas les mêmes, on ne sait rien ou presque des pneus.

Chacun sait que les pneus sont le point le plus important sur la neige, et chacun sait qu'il ne sert à rien d'avoir 380ch sous le capot d'une compacte maquillée pour rouler dans la neige.

Ensuite, que le volant des Peugeot soit gênant, ce n'est pas le sujet, y'a assez d'essais pour ça.

En bref : j'ai rien appris.

La question, c'est quel voiture (SUV ou pas d'ailleurs) est la plus adaptée pour monter un col enneigé. Je ne sais toujours pas.

Par

Le meilleur de la production actuelle de suv (4x4) en TT

Jeep Wrangler

Jeep grand Cherokee

Toyota land cruiser

Mercedes G

Suzuki jimny

Range Rover

Après plutôt que ces suv en carton présentés ici prenez un break à transmission intégrale.

Par

Les CVT ont souffert lol

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire