Comme la Citroën C5 berline, le break Tourer semble plaire. A soigner sa ligne, n’a t-il pas trop perdu en sens pratique par rapport à son prédécesseur? Que vaut ce très lourd break avec ses deux motorisations à essence de base 1.8i et 2.0i ? Quelle suspension choisir, l’oléopneumatique Hydractive 3 Plus ou celle conventionnelle à ressorts/amortisseurs ? Autant de questions défrichées par cet essai.

Essai - Citroën C5 Tourer : break futile ou utile ?

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Citroen C5

110 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Citroen C5 (2e Generation) Tourer

Mars 2008

L’essai de la nouvelle C5 en berline nous avait plutôt convaincu avec ses différents moteurs Diesel (en particulier avec le HDi 173), malgré une masse à mouvoir inconsidérée qui pénalise les performances, et plus grave en ces temps de chasse au C02 et de pérole cher, la consommation. Afin de remuer le couteau dans la plaie à propos du poids de la C5, et à plus forte raison avec la carrosserie break (+ 39 kg minimum), nous nous devions d’essayer ses moteurs les moins fournis en couple, les 1.8 et 2 litres à essence. Le premier dans une fintion basique qui nous a permis de constater que la belle qualité de fabrication et le louable effort de présentation intérieure (à l’exception de l’ergonomie de la console centrale) ne sont pas réservés aux versions huppées. Petit bémol à propos des odeurs de plastique et de colles qui ne sont pas ici masquées par les effluves du cuir…
Essai - Citroën C5 Tourer : break futile ou utile ?
La C5 Tourer n’a vraiment plus les allures de déménageur du précédent, il est à ranger dorénavant parmi les breaks « lifestyle ». Le style est plus fluide, presque sportif, avec trois centimètres et des poussières de moins en hauteur, et une largeur nettement accrue (+ 8 cm). La seule côte à la baisse est la longueur, d’un centimètre. Il reste toutefois au sommet de la catégorie des breaks familiaux avec 4,83 m de long, en compagnie du break Ford Mondeo, et se situe ainsi plus près des Audi A6 Avant, BMW Série 5 Touring ou Mercedes Classe E que des breaks familiaux des constructeurs Premium allemands. Les concessions au style extérieur se paye en volume de coffre. Il ne faut pas s’attendre à une capacité de chargement aussi généreuse que le précédent (563 à 1.658 litres), ni même comparable à celui de la Renault Laguna Estate. Avec 505 à 1 490 litres, elle est quand-même supérieure à celui de la Peugeot 407 SW (448 à 1.365 litres). Comme la C5 berline a abandonné le 5e ouvrant à hayon qui prévalait sur les familiales de la marque depuis des lustres, on peut penser que bon nombre des fidèles de la marque pour qui un accès aisé au coffre figure parmi les priorités passeront au Tourer, s’il ne s’orientent pas vers la concurrence.