;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus


Essai - Citroën C5 Tourer : break futile ou utile ?

François Chapus

Publié dans Nouveautés > Nouvelles versionsAugmenter la policeDiminuer la police

par

Comme la Citroën C5 berline, le break Tourer semble plaire. A soigner sa ligne, n’a t-il pas trop perdu en sens pratique par rapport à son prédécesseur? Que vaut ce très lourd break avec ses deux motorisations à essence de base 1.8i et 2.0i ? Quelle suspension choisir, l’oléopneumatique Hydractive 3 Plus ou celle conventionnelle à ressorts/amortisseurs ? Autant de questions défrichées par cet essai.

Sommaire de l'essai

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Citroen C5 (2e Generation) Tourer

111 g/km Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Citroen C5 (2e Generation) Tourer

Mars 2008

L’essai de la nouvelle C5 en berline nous avait plutôt convaincu avec ses différents moteurs Diesel (en particulier avec le HDi 173), malgré une masse à mouvoir inconsidérée qui pénalise les performances, et plus grave en ces temps de chasse au C02 et de pérole cher, la consommation. Afin de remuer le couteau dans la plaie à propos du poids de la C5, et à plus forte raison avec la carrosserie break (+ 39 kg minimum), nous nous devions d’essayer ses moteurs les moins fournis en couple, les 1.8 et 2 litres à essence. Le premier dans une fintion basique qui nous a permis de constater que la belle qualité de fabrication et le louable effort de présentation intérieure (à l’exception de l’ergonomie de la console centrale) ne sont pas réservés aux versions huppées. Petit bémol à propos des odeurs de plastique et de colles qui ne sont pas ici masquées par les effluves du cuir…
Essai - Citroën C5 Tourer : break futile ou utile ?
La C5 Tourer n’a vraiment plus les allures de déménageur du précédent, il est à ranger dorénavant parmi les breaks « lifestyle ». Le style est plus fluide, presque sportif, avec trois centimètres et des poussières de moins en hauteur, et une largeur nettement accrue (+ 8 cm). La seule côte à la baisse est la longueur, d’un centimètre. Il reste toutefois au sommet de la catégorie des breaks familiaux avec 4,83 m de long, en compagnie du break Ford Mondeo, et se situe ainsi plus près des Audi A6 Avant, BMW Série 5 Touring ou Mercedes Classe E que des breaks familiaux des constructeurs Premium allemands. Les concessions au style extérieur se paye en volume de coffre. Il ne faut pas s’attendre à une capacité de chargement aussi généreuse que le précédent (563 à 1.658 litres), ni même comparable à celui de la Renault Laguna Estate. Avec 505 à 1 490 litres, elle est quand-même supérieure à celui de la Peugeot 407 SW (448 à 1.365 litres). Comme la C5 berline a abandonné le 5e ouvrant à hayon qui prévalait sur les familiales de la marque depuis des lustres, on peut penser que bon nombre des fidèles de la marque pour qui un accès aisé au coffre figure parmi les priorités passeront au Tourer, s’il ne s’orientent pas vers la concurrence.

Pour en savoir plus sur Citroen C5 (2e Generation) Tourer

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 05 Août 2008 à 14h39

    deux trois petites fautes relevées en passant rapidement ;) :                                                                                                                                                                       bien qu'indignes d'une auto aussi aboutiE                                                                                                                                                                  Poids très élevé : rapport perfomances/ consommation médiocres        => médiocre, sans "S"                                                                                                                                                                                                                     EtenduE de la garantie passable                                                                                                                                                                                                                                                                                                    tin c'est un bordel monstre pour passer à la ligne... (enfin c'est malheureusement pas nouveau...)                                                                               

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 15h05

    enfin une voiture francaise qui ne fait plus office de boulet de la catégorie ... pas mal du tout cette c5  :bien: mais je prefère encore la mondeo sw :love:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 16h14

    Oui moi z'aussi j'ai relevé qq fautes, mais C pas bien grave au regard de celles des anaphabètes qui gravitent ds les réactions. Je la trouve pas mal du tout mais pas encore vu en vrai, alors que la berline a du mal à cacher ses dimensions disons ... pachidermiques. J'ai eu une 406 2,0 L 16V de 2000 (31 sec au 1000 m DA), on a fait plusieurs fois avec un seul plein plus de 1000 bornes pr aller ds le centre ou ds les Landes ---> 6,5 L/100. Ce serait rigoureusement impossible auj avec une C5 ou une 407, qui st du reste devenues des veaux, mais je viens de les faire avec ma 320i de 10/2007 (170ch, un régal, et seult 63 L de réservoir). Qt au CO2, les 272 ch d'une 330i en produisent moins que leurs 4 cyl .... La mienne : 146 gr ! No comment.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 16h22

    magnifique auto - j'ai essayé la version tourer en exclusive 138 bva : un régal de confort de souplesse et de dynamisme. Enfin une française d'un niveau de finition au moins égal aux allemendes.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 16h55

    Ce break est vraiment sublime :love:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 17h58

    et de nouveau la voiture de papy surement pour les habituéer au corbillard

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 18h23

    trés joli le break effectivement pour ce qui est d'un moteur essence dans une c5 : peut etre possible à paris lyon ou marseille, mais partout ailleurs en france alors là... je sais meme pas si les concessions citroen savent si le moteur essence existe sur cette voiture, alors quant à en essayer une, c'est une autre affaire... et c'est tant mieux parce qu'à force de se la jouer et de nous les briser en france avec nos mazout, on en a oublié de produire des moteurs essence modernes.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Août 2008 à 20h48

    magnifique ce break :love:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Août 2008 à 09h01

    Bravo pour tous loes commentaires. Je soulignerai cependant les grosses fautes d'orthographe, qui ne peuvent pas être pardonnées.Mais également le fait que citroën n'arrive jamais à faire un sans fautes. Dans le monde automobile actuel, la figuration ne permet pas la croissance. La C5, si elle est unanimement reconnue comme une belle auto, en berline ou en break, n'en demeure pas moins une voiture lourde, mais vraiment lourde, ce qui handicape tous les autres critères de consommation, performances, etc; Et l'exemple ne vient pas seulement d'Outre Rhin, il vient également de la marque tricolore au losange... Comment se fait-il que des cahiers des charges, àl'origine de la conception, aient pu zapper sur un tel critère? Il y a 20 ans, voire plus, la faiblesse endémique des moteurs chevronnés se compensait par un poids assez faible en comparaison de la concurrence. Et c'était un palliatif intelligent. Que s'est-il donc passé chez Citroën pour les deux dernières créations C6 et C5 ? la vraie ingéniosité ne se trouve que dans le succès de plusieurs critères réunis, pas dans deux axes ( finition et look) sinon, ce serait trop facile..... Un exemple dans le look cependant: les montants des portières et entre-portes: il doit être en plomb, et il est volumineux. le capot moteur: l'utilisation du plastique avait fini par convaincre. Ici, le capot, muni de tous ses équipements ( lesquels) pèse un âne mort ( on ne m'a pas permis de le démonter pour le peser... ) et tout est à l'avenant. A quand une version future, allégée de 150Kg? là, on reparlera de succès....   

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Août 2008 à 10h40

    Tu parle de Citroen, mais les Mercedes, BMW, Audi, sont assez lourdes aussi.

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.