« Ca ne marchera jamais ! », les prédictions de la presse auto au lancement du Qashqai étaient erronées. 18 mois plus tard, le Crossover emporte tout sur son chemin. Plus de 250 000 exemplaires vendus en Europe et une production en augmentation. A tel point que l’usine de Sunderland est passée aux 3x8 pour contenter la demande.

L’apparition du +2 vient étoffer la gamme Qashqai. Etoffer et non compléter puisque c’est le « Baby Qashqai » prévu pour début 2010 qui s’en chargera. Une chose est sûre avec le +2, qui se positionne entre Qashqai et Murano, Nissan répond aux besoins d’une clientèle à la recherche d’une berline, d’un monospace compact ou d’un SUV. Le constructeur indique satisfaire 50% des besoins de la clientèle sur marché des VP.

Comme son nom l’indique Ce « +2 » peut accueillir 2 passagers supplémentaires. Pour cela Nissan a choisi d’allonger son modèle de 21 cm en modifiant l’empattement (+13 cm). Ce choix profite aux passagers de la 3ème rangée. D’autant plus que la garde au toit et le pavillon ont été redessinés à cet effet. L’accès à ces 2 nouvelles places a été facilité par la banquette centrale rendue coulissante. En revanche, si ces deux nouveaux sièges s’escamotent (aisément) pour obtenir un plancher plat, leur confort reste sommaire. Un adulte voyagera difficilement sur un long trajet. Cette 3ème rangée est recommandée aux enfants ou aux « petits » adultes.

Le look de ce nouveau Qaqhqai +2 n’a pas été dénaturé. Le centre de style est resté très prudent en redessinant le hayon et le pare-chocs arrière. Esthétiquement seuls la nouvelle calandre à 4 baguettes et le dessin de la custode arrière pourraient confondre le +2 et son petit frère.

Côté pratique l’espace dévolue aux bagages progresse de 140 litres pour atteindre 550 litres et le seuil de chargement a été abaissé. Les familles apprécieront également les espaces de rangement dissimulés sous le plancher et parsemés de-ci de-là dans l’habitacle.