Renault corrige le tir. Malgré un succès commercial incontestable, 650 000 exemplaires commercialisés depuis 2007, la citadine française a subi les foudres de la presse, puis celles du public, en raison d’un style fade et insipide. La firme de Boulogne a compris le message et profite de ce restylage de mi-carrière pour « revenir en arrière » et proposer, enfin, un design gai et audacieux. « Nous avons voulu revenir à un design plus proche du modèle originel et redonner à la Twingo sa personnalité attachante. » nous a expliqué Laurens Van den Acker, patron du style Renault, lors de la conférence de presse. Un aveu qui confirme la pauvreté esthétique de l’actuelle Twingo, qui rappelons le, est le fruit d’une enquête client très poussée. Constructeur à l’écoute, Renault a donc profité du traditionnel restylage de mi-carrière, pour redonner un peu de peps à sa citadine.


Nouvelle face avant, arrière revisité, la Twingo retrouve de la personnalité


Ce travail passe par l’intégration d’une nouvelle face avant baptisée le « masque » (concept DeZir) que l’on verra apparaître prochainement sur l’ensemble de la gamme (futures Mégane et Clio). Les antibrouillards ont été rehaussés et le logo agrandi. La partie arrière voit quant à elle, ses feux scindés en deux parties. Des évolutions qui font la différence, puisque notre essai dans le centre ville de Bilbao nous a permis de constater que désormais, on ne passe plus inaperçu en Twingo. En témoignent les deux nouveaux coloris hyper flashys (Fuchsia et Bleu bermude) ajoutés au catalogue.

Dans la même veine que certains modèles « à la mode » : DS3, Mini, 500 , etc. Renault renforce le niveau de personnalisation de son véhicule. Nouveaux stripping (200 €), coques de rétros et baguettes assorties (120 €), jantes, etc. La petite française fait un travail sur elle-même et ressemble désormais à un véhicule tendance.


En dépit de timides évolutions l'habitacle se veut cossu et bien aménagé


Dans l’habitacle, les évolutions sont plus timides. Quelques plastiques laqués apparaissent autour des aérations, des surpiqures par-ci par-là et de nouveaux assemblages de coloris entre les poignées de portes, les sièges. L’intérieur est bien fini et les matériaux sont valorisants. Un univers qui touchera assurément les femmes et pourquoi pas les « geek », puisque Renaut lancera (en accessoire) dès le mois de juin sa nouvelle radio multimédia baptisée Oxygène. Il s’agit d’une station d’accueil pour I-Phone et I-Pod Touch qui permet d’offrir la navigation via une application propre à Renault (environ 49 €), le téléphone, la musique ainsi qu’un système d’éco conduite. Ce système Oxygène devrait avoisiner les 350 €. Une sorte de système multimédia de première monte.


Oxygène, une station d 'accueil I-Phone sera disponible dès janvier avec une application navigation


L’habitabilité « généreuse » et la modularité (sièges arrière coulissants) astucieuse de la Twingo ont été conservées ainsi que le volume de coffre honorable (230 litres). Mais attention, la concurrence a de sérieux atouts à faire valoir comme par exemple la Nissan Micra avec son aménagement optimisé et son volume de coffre supérieur (265 litres) où encore la nouvelle Up ! et ses 251 litres.