La voiture de l’année 2010 se dévergonde. Et cette fois-ci Volkswagen n’a pas cherché bien loin pour décliner sa Polo en version GTi. La marque allemande a puisé son inspiration du côté de l’Espagne chez son confrère Seat.

Polyvalente avant tout

Sur le papier Polo GTi et Ibiza Cupra affiche les mêmes caractéristiques : A savoir un « petit » 1.4 TSI de 180 ch associé à une boîte à double embrayage DSG 7. La recette est la même, certes, mais la saveur est différente. A commencer par la ligne. Moins radicale que sa cousine, la Polo GTi affiche un design sobre et élégant. Seul le label GTi, les jantes 17’’ à 5 trous, les étriers de freins rouges et la double sorties d’échappement trahissent son origine. A bord, le célèbre tissu écossais habille les sièges et la banquette arrière. Volkswagen a procédé par touches, sans tomber dans la caricature de la sportive extrême. Car cette Polo GTi se veut avant tout polyvalente. Preuve en est avec la déclinaison 5 portes proposée par Volkswagen. Dans l’habitacle le volant à fond plat se pare de surpiqûres rouges, les sièges recouvrent la griffe GTi et le pédalier devient en alu.

La version GTI se distingue par quelques touches discrètes : tissu écossais, surpiqûres rouges, alu


Commercialisée à partir de 23 690 € (3p), la Polo GTI affiche un niveau d’équipement complet pour la catégorie. A ce prix, axé sur celui de la Clio RS, on aurait apprécié une navigation. VW la propose en option à 858 €, soit le double de chez Renault (450 €). Toutefois, la dotation de cette Polo GTi s’adresse à une clientèle soucieuse d’avoir un minimum de confort. Ainsi vous disposerez d’une climatisation régulée, du détecteur de pluie, de l’allumage automatique des phares, d’une aide au stationnement arrière, etc.