EN BREF

Version restylée du Countryman

Modèle le plus vendu de la marque

à partir de 20 150 €

En 2010, quand Mini a lancé la Countryman, première Mini 5 portes à vocation familiale, certains puristes ont crié au sacrilège. Pourtant, avec du recul, il s’agissait d’un superbe coup marketing car la Countryman s’est très vite imposée comme le modèle le plus vendu. Elle représente ainsi 1/3 des ventes de Mini en France. Fort de cet engouement, Mini a tardé à y apporter des modifications et le restyling n'est donc intervenu que 4 ans après son début de carrière.


Et vu le succès rencontré, Mini n’a pris aucun risque. Les retouches sont plus que discrètes. Elles portent sur l’adoption d’une calandre désormais à deux barres, de nouveaux dessins de jantes, des coloris inédits : Jungle Green metallic, Midnight Grey metallic ou Starlight Blue metallic. Les boucliers et les optiques sont légèrement retouchés, des renforts de bas de caisse apparaissent tandis que l’appellation Countryman est maintenant visible sur le hayon arrière. Rien de révolutionnaire !

C’est encore pire dans l’habitacle puisque les évolutions portent sur les fonds du compte-tours et du compteur de vitesse qui s’assombrissent. La navigation hérite du dernier logiciel et c’est tout. La planche de bord demeure inchangée avec une présentation plutôt sympathique même si l’assemblage et les matériaux auraient mérité un peu plus de soin car les plastiques sont durs et sombres (du moins pour notre modèle d’essai).


Statu quo concernant les aspects pratiques. L’habitabilité arrière est plutôt généreuse et il est possible de faire coulisser sur 13 cm les différentes parties de la banquette, qui peut se rabattre selon le schéma 40/20/40. Le volume de chargement oscille toujours pour sa part entre 350 et 1 170 litres. Un bon volume mais le cofre s’avère peu pratique en raison d’une marche importante mais également d’un fond pas plat.