Depuis des mois maintenant le groupe Volkswagen fait le forcing auprès du groupe Fiat pour que ce dernier lui cède la marque Alfa Romeo, l’un de ses joyaux. Volkswagen toucherait-il au but ? C’est ce que laisse entendre un article de La Tribune de ce jour.
Fiat prêt à lâcher Alfa Romeo à Volkswagen pour s'allier à Suzuki?
En fait, Fiat serait intéressé par un rapprochement capitalistique avec le japonais Suzuki. Seulement, le capital de Suzuki est détenu à hauteur de 19,9 % par… Volkswagen. Il se trouve que, depuis plusieurs mois également, le torchon brûle entre Volkswagen et Suzuki et que toute collaboration effective est gelée. Pourtant Volkswagen refuse pour le moment de se désengager financièrement et légalement de son « partenaire » japonais. Alors, comment faire ?


Le patron du groupe Fiat, Sergio Marchionne, aurait son idée : vendre Alfa Romeo à Volkswagen alors que le groupe allemand céderait « en échange » sa participation au sein de Suzuki. Mais l’affaire est compliquée car Fiat entendrait céder Alfa Romeo à un prix élevé, en incluant dans l’accord une usine située en Italie.


Même si rien n’est encore fait, un tel plan pourrait satisfaire toutes les parties. Du coup, à moyen terme l’une des plus prestigieuses marques italiennes encore en activité passerait sous le contrôle d’un groupe allemand.


La seule alternative encore possible à un tel projet semble la conclusion d’un vaste partenariat entre le groupe Fiat et Mazda. Ce que l’on pouvait attendre ou espérer (c’est selon) avec l’annonce encore récente du développement du futur spider d’Alfa Romeo autour de la prochaine génération de Mazda MX-5.