A crémaillère, à vis sans fin ou à circulation de billes, assistée ou non, la direction est un organe essentiel. Sans elle, impossible de diriger votre automobile. Une bonne raison de ne pas la négliger si vous ne voulez pas vous retrouver dans le fossé. Heureusement, les avaries sont relativement rares. Voici les principales.
Tous types de direction
L'usure excessive des pièces. Un problème d'autant plus fréquent que la voiture est ancienne. Tous les types de direction -assistée ou non - peuvent en souffrir. Ce défaut peut entraîner un "jeu" important. Pour le visualiser, placez-vous à l'extérieur de la voiture, côté conducteur. Par la vitre baissée, empoignez le volant et agitez-le tout en surveillant les roues du véhicule. Chaque mouvement du volant doit se traduire instantanément par celui des roues. Si ce n'est pas le cas, il est préférable de vous adresser à un spécialiste.
Le défaut de géométrie. Le passage rapide sur la bordure du trottoir peut fausser l'un des éléments de train avant. Le comportement de votre voiture va s'en trouver modifié.
Si à l'accélération ou au freinage, elle " tire " à gauche ou à droite, il y a de fortes chances qu'il s'agisse d'un problème de parallélisme. L'axe des roues par rapport à l'axe longitudinal du véhicule est faussé. Vérifiez tout de même le gonflage de vos pneumatiques. Une différence de quelques centaines de grammes entre deux pneus d'un même essieu suffit à faire dévier la voiture de sa trajectoire.
L'usure anormale des gommes (problème de carrossage) révèle également un problème de géométrie. Si vous constatez un mauvais rappel de la direction, un manque de stabilité en ligne droite, une dureté anormale de la direction avec instabilité chronique en virage, cela peut provenir d'un problème d'angle de chasse (qui permet le rappel des roues en ligne droite) ou de pivot (qui assure la stabilité au freinage et sur chaussée déformée).
Dans tous les cas, ne vous aventurez pas à vouloir réparer vous-même. La seule solution envisageable est le passage de votre voiture chez un spécialiste du train avant. A l'aide d'instruments de précision, il va régler votre voiture aux cotes d'origine. Si après réparation, votre auto continue de montrer des signes de " déséquilibre ", il se peut qu'un élément de suspension soit faussé.
Direction assistée
Le manque d'huile dans le boîtier de direction. Facile à déceler. La direction de votre voiture devient plus dure que celle d'un camion. Inutile de paniquer, vous pouvez toujours tourner les roues de l'auto.
Le bris de la courroie de la pompe. Comme la panne précédente, la direction se durcit anormalement et les roues deviennent difficiles à tourner.
La bulle d'air dans le circuit hydraulique de l'assistance de direction. Un problème fréquent qui provoque des points durs ou des à-coups lorsque l'on tourne le volant. Pour y remédier, il suffit de démarrer le moteur et de braquer le volant plusieurs fois de suite de butée à butée. Tournez les roues à fond à droite, puis à gauche. L'indésirable bulle doit alors disparaître et le problème également. Si tel n'est pas le cas, et si le problème persiste, une fuite du circuit peut en être l'origine. Consultez alors votre garagiste.
Lire aussi :