Commercialisée à partir du 5 juillet 2007, la 207 SW s’inscrit dans le créneau clairsemé des petits breaks. Si on exclut la Skoda Fabia Combi de première génération en toute fin de carrière, la 207 SW constitue la seule offre de la catégorie. Un quasi-monopole de courte durée puisque la Renault Clio investira ce créneau début 2008 et la Fabia II Combi suivra quelques mois plus tard.

Essai - Peugeot 207 SW : petit break ?

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Peugeot 207

110 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Peugeot 207 Sw

Juillet 2007

La mise en production du break dérivé de la berline 207 aura été bien plus rapide (à peine plus un an après) que pour celui issu de la 206 (au printemps 2002, quatre ans après la berline).
Essai - Peugeot 207 SW : petit break ?
La 207 SW atteint 4156 mm en longueur (+ 119 mm par rapport à la berline et + 121 mm par rapport à la 206 SW) au seul profit du porte-à-faux- arrière. La largeur reste identique (+ 84 mm face à la 206 SW) tandis que la hauteur atteint désormais 1510 mm (supérieure de 38 mm à celle de la berline) ou 1527 mm avec barres de toit (option à 120 €) contre 1444 mm pour la 206 SW qui disposait des barres en question de série. Par rapport à la berline, la garde au toit à l’avant gagne 17 mm et 24 mm à l’arrière -malgré la banquette rehaussée de 2 centimètres afin d’offrir à ses occupants une meilleure vision vers l’avant- grâce à un pavillon plus haut.
Essai - Peugeot 207 SW : petit break ?
Cette caractéristique jointe à la partie supérieure des portières AR (au-dessus de la ligne de caisse) plus échancrée améliore l’accès à bord. La banquette est reculée, ce qui permet un gain de près de deux centimètres en longueur aux genoux.
Essai - Peugeot 207 SW : petit break ?
Essai - Peugeot 207 SW : petit break ?
A ces progrès en habitabilité, il faut ajouter un coffre plus spacieux de 67 l, toujours par rapport à la berline 207. En comparaison, la 206 SW moins généreuse pour les passagers installés à l’arrière proposait 313 litres en 5 places et 1.136 litres. La 207 SW fait mieux avec 337 litres (en mesure selon méthode VDA, 428 l. en équivalent eau) au mini sous le pratique cache-bagages rigide repliable en trois, jusqu’à 1.258 litres (normes VDA, 1.433 l. en eau) sur une aire plane de 1,70 m de profondeur. C’est moins bien en 5 places que la Skoda Fabia Combi de première génération, mais équivalent banquette rabattue. A près de 4,20 m de long, la future Clio Estate proposera un coffre d’une capacité de 430 litres en 5 places, extensible jusqu’à 1 275 litres banquette rabattue. Le seuil d’accès se situe à une hauteur raisonnable et garde de la 206 SW la bonne idée d’affleurer au plancher de coffre, et non pas nettement au-dessus de la soute comme pour la Skoda Fabia Combi.
Essai - Peugeot 207 SW : petit break ?
La nouvelle SW conserve (de série en finition haute Premium) la lunette arrière ouvrante dont se dispense ses concurrentes. Par rapport à la 206 SW, la modularité s’améliore grâce à la cinématique « magique » des sièges arrière 2/3-1/3, une seule main suffit pour rabattre le(s) dossier(s) contre l’assise qui elle-même s’escamote toute seule pour offrir une aire de chargement rigoureusement plate.