Les véhicules électriques vont ils enfin réussir à percer un jour ? L'ex patron de Volvo, Stefan Jacoby, n'y croit pas du tout. Pour lui, les barrières sont trop nombreuses pour un quelconque essor de la voiture électrique, et il pense plutôt que les hybrides en tout genre deviendront légion.


Avoir l'avis d'un ancien patron d'une marque automobile sur le véhicule électrique est ma foi fort intéressant. Stefan Jacoby, qui dirigeait Volvo il y a encore peu de temps, s'est confié sur l'avenir de ce mode de transport qui, selon lui, n'a pas d'avenir : « je ne me suis pas fait d'amis en disant ça, mais je ne crois pas qu'il y aura de voiture électrique grand public dans un avenir prévisible. Les raisons sont évidentes : le prix, l'incertitude concernant la vie des batteries alors qu'elles perdent de leur capacité de recharge, ou encore la peur de se retrouver en panne sur l'autoroute au beau milieu du trafic. Imaginez comment vous pouvez vous sentir lorsque votre téléphone n'a plus de batterie et que vous ne pouvez rien faire. Ce même sentiment dans une auto est bien plus fort ».


Pour lui c'est clair, la voiture électrique n'a guère d'avantages, et son essor est déjà compromis. Pourtant, Volvo avait développé plusieurs prototypes de C30 électriques il y a plusieurs mois, mais le projet avait été un échec et la marque suédoise avait tout abandonné. Jacoby estime que l'hybride a bien plus de légitimité : « Je pense plutôt que nous verrons les véhicules hybrides, sous différentes formes, dominer le marché. Aujourd'hui, une auto à 89 g/km de CO2 est une réalité accessible et sans compromis, et cela aurait été impossible cinq ans en arrière. L'industrie fait de gros progrès qui sont accessibles et utiles ».