Pour commencer, soyons clairs: JAMAIS vous n'atteindrez la consommation moyenne de 2,1 l/100 km revendiquée par Volvo pour son XC90 à motorisation hybride. Dans la vraie vie, l'ordinateur de bord indiquera 6 à 8 litres de sans plomb aux 100 kilomètres, et cela s'avère une valeur absolument remarquable pour un 4x4 pesant 2,3 tonnes à vide.

Ces précisions effectuées, intéressons nous à l'auto, qui représente la première étape de la nouvelle stratégie d'électrification récemment dévoilée par le constructeur, laquelle se traduira par le développement d'une large gamme hybride qui reposera sur deux plate-formes modulaires (dont celle inaugurée par le XC90), ainsi que par la commercialisation d'un modèle 100 % électrique en 2019. Nous aurons l'occasion d'y revenir.


Prise en mains - Volvo XC90 T8 Twin Engine: agent double

Pour nombre d'observateurs, le XC90 est le plus élégant des gros SUV. Les feux arrière verticaux, signature Volvo, s'affinent dans leur partie supérieure.


Le XC90, donc. Un véhicule que Caradisiac a essayé en version diesel en juillet dernier, et qui étoffe sa gamme en adoptant une motorisation hybride Twin Engine faisant fonctionner de concert un bloc 4 cylindres 2 litres turbo essence et un moteur électrique rechargeable, pour une puissance cumulée de 407 ch et un couple de 640 Nm. Résultat, 5,6 secondes suffisent pour passer de 0 à 100 km/h, tandis que l'autonomie en mode « zéro émission » atteint 43 km (dans des conditions idéales, du moins).

C'est dans l'agglomération de Göteborg, où se trouve le siège du constructeur suédois. que nous avons pu prendre les commandes de l'auto. Inutile de s'extasier ici sur la qualité des matériaux et la présentation d'ensemble très raffinée, à plus forte raison dans la finition Inscription Luxe de notre modèle d'essai, facturé 90 840 €. De façon plus inattendue, l'un des points forts du gros SUV Volvo est que la greffe de la motorisation électrique n'en entame pas l'habitabilité. Ses batteries prenant place dans le tunnel central, le XC90 T8 peut accueillir 7 passagers, alors que ses concurrents directs signés Audi (Q7 e-tron) ou BMW (X5 xDrive 40e), doivent faire une croix sur la troisième rangée de sièges qu'ils proposent (en série ou en option) quand ils sont animés par des blocs thermiques.


Prise en mains - Volvo XC90 T8 Twin Engine: agent double

Point fort du XC90 T8, ses sept places. Et même quand on déploie les deux sièges du fond, un petit coffre reste disponible.


Le XC90 pousse son avantage à l'usage, en proposant différentes lois de fonctionnement que l'on peut sélectionner par l'intermédiaire d'un (joli) bouton sur la console centrale ou sur le grand écran tactile. Le mode hybride est le choix « par défaut », gérant automatiquement le passage entre thermique et électrique selon les besoins et les capacités énergétiques disponibles. Le conducteur peut aussi choisir de basculer en mode 100% électrique (dit Pure) jusqu'à épuisement de la batterie ou, s'il est d'humeur plus enjouée, opter pour le mode Power qui fait fonctionner les deux moteurs de concert afin d'assurer des performances optimales. Ce caractère « trois en un » cher à Volvo assure un réel agrément d'utilisation.

Prise en mains - Volvo XC90 T8 Twin Engine: agent double

Le XC90 reçoit un combiné d'instrumentation 100% numérique, moins abouti toutefois que le Virtual cockpit des Audi.


Le mode électrique se montre ainsi parfaitement silencieux et les performances amplement suffisantes en ville, malgré le poids d'ensemble. De fait, il est assez étonnant - et agréable - de se déplacer en douceur et sans bruit à bord d'un véhicule aussi imposant (4,95 m. de long). Le mode hybride se montre parfaitement souple et transparent. Accélérez, freinez, et l'ordinateur s'occupe du reste. Le mode Power, enfin, donne un caractère plus mordant à l'auto, avec un moteur dont le bruit se fait grave, évoquant presque celui d'un 5 cylindres (miam!). N'en attendez pas des performances de grande sportive, mais au moins la possibilité de doubler avec aisance, dans un confort de première classe. Le toucher de route, les suspensions « moelleusement fermes » (!) et l'ergonomie d'un poste de conduite très joliment dessiné placent ce XC90 en toute première ligne dans la catégorie premium. Le raffinement est ainsi supérieur à celui d'un Porsche Cayenne S E-Hybrid, modèle certes très recommandable mais qui se montre un peu moins performant, à peine moins cher... et n'offre lui aussi que 5 places.


Prise en mains - Volvo XC90 T8 Twin Engine: agent double

Le design nordique, épuré et élégant, se combine à une excellente qualité de présentation.


En complément des modes de fonctionnement précités, il est aussi possible de « forcer » la transmission intégrale. De plus, un mode « Save » permet d'empêcher le recours à la batterie, soit parce qu'on veut garder celle-ci chargée au maximum, soit au contraire parce qu'on veut ré-alimenter celle-ci en ayant recours au moteur thermique. Toutefois, c'est branchée sur le réseau électrique que la batterie se recharge vraiment: compter 6 heures sur du 6 ampères, 3,5 heures sur du 10 ampères, et 2,5 heures sur du 16 ampères. En tout état de cause, le XC90 montre autant de visages que de façons de fonctionner, mais en veillant toujours à préserver une réelle facilité d'utilisation.

Prise en mains - Volvo XC90 T8 Twin Engine: agent double

Long et lourd, le XC90 n'a rien de sportif. Mais avec 407 ch, il est capable de bonnes performances.


Au terme de notre prise en mains, la consommation moyenne s'est établie à 7,2 l/100 km, valeur qu'il serait assez facile d'améliorer en respectant quelques préceptes d'éco-conduite. Un essai plus long nous permettra de mieux juger des qualités dynamiques de l'auto, lesquelles sont de toute façon optimisées par les - trèèès - nombreux systèmes d'aide à la conduite. En d'autres termes, et sauf à le faire exprès ou se montrer très maladroit, il s'annonce assez difficile de prendre ce beau vaisseau en défaut.


Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
II 2.0 T8 407 TWIN ENGINE AWD INSCRIPTION LUXE 49 90 840 € 6 300 €*

* Pour les véhicules électriques, bonus de 6.300 € dans la limite de 27 % du prix TTC du véhicule incluant le coût des batteries.


Les chiffres clés

Volvo Xc90 (2e Generation) II 2.0 T8 407 TWIN ENGINE AWD INSCRIPTION LUXE
Général  
Date de début de commercialisation 07/09/2015
Garantie pièce et main d'œuvre : en km illimite km
Garantie pièces et main d'œuvre : en mois 24 mois
Intervalle d'entretien : en mois 12 mois
Moteur  
Cylindrée 1969 cm3
Nombre de cylindres 4
Nombre de soupapes par cylindre 4
Puissance fiscale 18 CV
Couple 640 Nm à non trs/min
Carburant Electrique
Boîte de vitesses Automatique
Nombre de vitesses 8
Moteur électrique : kW 65 Kw
Nm : carburant alternatif 400 Nm
Régime moteur à couple maxi : carburant alternatif 2200 Nm
Puissance Din 407 Ch
Dimensions  
Longueur 4950 mm
Largeur 2008 mm
Hauteur 1776 mm
Volume de coffre mini 314 L
Volume de coffre maxi 1868 L
Nombre de places assises 7
Poids à vide 2321 Kg
Performances/consommation  
Emissions de CO2 49 g/km
Accélération de 0 à 100 km/h 5.6 s
Consommation mixte 2.1 Litre / 100 km
Vitesse maximum 230 km/h