;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus


Essai vidéo - Subaru Outback : le couteau suisse made in Japan

Pierre-Olivier Marie

Publié dans Nouveautés > Haut de gammeAugmenter la policeDiminuer la police

par

Subaru doit sa renommée aux performances de l’Impreza en championnat du monde des rallyes ainsi qu’aux redoutables prestations des versions « civiles » qui en sont dérivées. Au point d’éclipser le reste d’une gamme pourtant réellement digne d'intérêt. Démonstration avec le nouvel Outback, break format familial qui joue avec aisance la carte de la polyvalence route-chemins.

Sommaire de l'essai

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Subaru Outback 2

156 g/km Malus : 2 200 €

Début de commercialisation du modèle :
Subaru Outback 2

Octobre 2003



Comme Jacob et Delafon ou Roux et Combaluzier, Subaru s’accorde quasi-exclusivement au terme Impreza. La « faute » en incombe à la fois aux résultats obtenus par la bête en championnat du monde des rallyes, à l’excellent rapport prix/prestations des versions routières qui en dérivent et se succèdent depuis une quinzaine d’années, mais aussi, et c’est une spécificité française, à la dotation des Brigades rapides d’intervention de nos chers Pandores. Résultat des courses, la marque s’est un peu malgré elle enfermée dans une culture mono-produit et peine à faire connaître une gamme intéressante, laquelle comprend notamment le Forester, petit 4x4 rival des Toyota Rav4 et autres Nissan X-Trail, et l’Outback, break de loisirs qui boxe dans une catégorie dominée par les Audi A4 et A6 Allroad et autres Volvo XC70. Autant de solides concurrentes, à la fois en terme d’image et de prestations, mais face auxquels la nippone semble avoir de solides arguments à faire valoir.
Longue de 4,78 m, soit 6 cm de plus qu’une A4 Allroad et 6 de moins qu’une Volvo XC70, l’Outback offre un gabarit relativement imposant. Une impression renforcée par le fait qu’elle campe sur des roues de 17 pouces chaussées de pneus à flancs haut. Eléments qui, combinés aux rails de toit fournis en série, contribuent à rehausser visuellement le véhicule et lui donner une allure de baroudeur. Malgré cela, l’Outback cultive une certaine neutralité stylistique, faisant par exemple l’impasse (à moins de piocher dans le catalogue des accessoires) sur les protections de carrosserie en plastique dont se parent ses rivales. Tant mieux pour la discrétion… et tant pis pour les éventuelles rayures qui pourront signer les escapades hors-bitume.
Essai vidéo - Subaru Outback : le couteau suisse made in Japan
On regrettera également que Subaru n'ait appliqué plus de soin aux matériaux utilisés à bord et au design de l’habitacle Certes, l’ergonomie des commandes est bonne, l’équipement de série à la hauteur, et le GPS implanté judicieusement. De même, les ajustages de mobiliers satisfont. Rien à jeter, et pourtant... Il se trouve que l’Outback doit composer avec la concurrence frontale de produits Audi qui se posent justement en référence dans les domaines du design et de la qualité perçue. Et sur ce point, la comparaison tourne clairement en faveur des teutonnes. Avant de se délester de 34 900 € (rajouter 5000 € pour la version la plus huppée, avec intérieur cuir, toit ouvrant en verre, camera de recul et GPS), ces éléments peuvent avoir leur importance. L’Outback prend sa revanche avec un volume de coffre variant de 526 à 1726 litres contre 490/1430 litres à une A4 Allroad Quattro. Ça aussi, ça compte.

Sur le forum

Pour en savoir plus sur Subaru Outback 2

Modèles concurrents

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 23 Février 2010 à 15h52

     Le dessin extérieur est trop sage.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 23 Février 2010 à 17h06

    Allez on va chipoter mais il y a une différence entre moteur boxer et moteur "a plat" (flat) : le boxer ont les pistons opposé sur le même maneton (et ont donc des temps opposés), les flat ont un embiélage individuel, chaque explosion peu avoir son propre décalage.                                                                                                                                                                             Subaru c'est du boxer, porche c'est du flat.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 24 Février 2010 à 09h40

     Je viens d'acquérir une outback 2.0D executive. (voiture de direction avec 3000 KM) pour le prix de 33.500 eur TVAC. Pour avoir une voiture aussi bien équipée chez audi (A6 allroad), c'est le double du prix ! un peu moins chez Volvo mais ça reste très très cher. Sans compter les taxes et frais d'assurances bien supérieurs (on est en Belgique...) Certes la finition es tun peu moins bonne (plastics durs) mais les assemblages sont parfaits, la qualité des sièges est exemplaires à l'image du confort de conduite. L'insonorisation s'avère plutôt réussie et de toute façon, le boxer diesel offre une sonorité bien plus sympa qu'un tdi... Vous parlez d'un style "passe muraille", je trouve pas mal d'avoir une auto qui n'a pas un côté trop ostentatoire, assez discrète et qui passera donc mieux l'épreuve du temps... Sachez aussi que ce véhicule truste toutes les récompenses (best suv of the year,...) et les test comparatifs au USA,Canada, Australie où il est bien plus largement diffusé que chez nous. Dernier point, je rentre à l'instant des sports d'hiver (Serre-Chevalier) où il a beaucoup neigé, la voiture se comporte merveilleusement sur une route (enneigée) de col de montagne, bien mieux que tous ces gros 4x4 (range, X5, etc...) de plus sur le parcours (avec emboutiellages!!! et en respectant les limitations de vitesses, conso moyenne de 6,4 L/100 avec un bac Thule atlantis 780 sur le toit, un coffre bien rempli et 4 adultes... Si on ajoute la fiabilité légendaire de Subaru à ce joli tableau, je ne vois pas de rivales à cette outback 2010... Seul regret, la commande de boîte un peu rétive (surtout à froid) et l'indisponibilité d'une boîte auto (CVT dispo sur le 2,5 essence) Bonne route à tous

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 24 Février 2010 à 20h11

    il est bien dommage pour une voiture de ce genre de ne pas proposer de sac à skis. elle serait parfaite.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 24 Février 2010 à 23h02

    le sac à ski c'est pour une berline (Légacy) là c'est un break avec siège arrière rabattables 1/3 2/3... Pour le bruit je possède cet outback aprés avoir eu la dernière classe C mercédes eh bien elle n'est pas plus bruyante, mes passagers me demandent souvent si c'est une essence...juste un ronronement de boxer quand on monte dans les tours. J'ai eu environ 30 véhicules diesel neufs depuis 40 en passant par Audi, BM et Mercédes et je suis bleufé par cette auto; l'article ci dessus ne parle pas de la phénoménale tenue de route lié au 4WD permanent et au centre de gravité bas via le boxer...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Mars 2010 à 20h56

    C'est crevant,il n'y a que dans les médias Européens que les voitures Européennes sont les meilleures...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 03 Mai 2010 à 21h34

    ceux qui croient que Subaru pratique la monoculture de l'Impreza pour "m'as-tu-vu avec mon bel aileron" n'ont qu'à aller faire un tour en Suisse où toute la gamme est représentée, avec une majorité de Legacy et de Outback élégantes et discrètes, et des concessions Subaru dans la moindre petite ville.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 10 Juillet 2010 à 13h43

    Je viens de me procuré la Outback 2011, version 2.5I sport avec transmission CVT. Je dois vous avouer que je suis très impressionné par cette voiture. L'agrément de la conduite est extra, la position de conduite est très confortable...En fait je n'ai que des éloges pour ce véhicule! Seul problèeme au Canada est d'en trouver une chez un concessionnaire! Il y a une rareté sur le marché Canadien. Donc peu de pouvoir de négociation èa l'achat, attente pour la livraison.

     
    Cette voiture mérite bien le titre de voiture de l'année en amérique ud Nord.

    Alerter Répondre

  • Par pat atrak le 05 Septembre 2010 à 01h29

    Les dernières Subaru sont excellentes au point de vu motorisations et agréments de conduite. Le diesel boxer 2.0d est une vrai réussite.

     

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 09 Novembre 2010 à 14h46

    en hiver et routes enneigées, peu de monde suit une sub diesel .... maintenant le blem c'est un moteur trés bruyant, une fiabilité pas ok (injecteurs, egr, micro coupures)et des revisions un peu cheres. je possede un sw legacy 2009 avec + 80.000 kms.

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha