Souhaitant combiner sa passion pour l’automobile et son travail d’architecte, Karl Wanaselja a créé une maison à partir de morceaux automobiles trouvés dans des casses.

 

Lorsque les constructeurs annoncent la possibilité de recycler 90% d’un modèle, ils n’imaginent probablement pas ce genre de solutions. Il faut pourtant saluer la créativité de cet architecte de Berkley en Californie ayant décidé de fabriquer sa maison à partir de bouts de voitures trouvés dans des casses.

 

Monospace le plus vendu aux Etats-Unis, le Dodge Caravan (Chrysler Voyager de notre côté de l’Atlantique) a servi de matériau de base pour une majeure partie des éléments, dont l’étonnant maillage recouvrant les flancs de la maison. Dotés de différentes teintes à l’origine et différemment usés par le soleil, les panneaux de carrosserie forment un damier en déclinaisons de gris que l’architecte compare aux écailles d’un poisson. Il explique également avoir utilisé les morceaux les plus clairs sur la face nord de la maison, afin de renvoyer un peu de lumière aux voisins.

 

Les auvents sont quant à eux fabriqués à partir de vitres latérales arrière de Dodge Caravan.

 

Evidemment, cette démarche s’inscrit dans une logique complète de réutilisation et de recyclage. Ainsi, si les portes du cabanon sont faites de deux capots moteurs vissés entre eux, les bureaux du couple d'architectes sont installés dans un ancien container réfrigéré.

 

Une logique créative permettant de plus d’avoir une maison presque « passive », ne nécessitant quasiment aucun chauffage. Ecolo et originale, l’idée pourrait faire des émules : tentés par une maison en Renault R25 ?


http://www.youtube.com/embed/EwE1XkDWIUY


faircompanies.com via Autoblog