Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Après deux premiers essais réalisés avec les moteurs essence et diesel de milieu de gamme, test aujourd'hui de la version la plus puissante de la Peugeot 3008, le GT fort de 180 ch.

Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?

 EN BREF

Version haut de gamme du 3008

1 moteur : BlueHDi 180 ch

41 650 €

Arrivée dans les concessions depuis maintenant deux mois, la seconde génération de SUV compact de Peugeot, le 3008 confirme ce que l'on pouvait pressentir, à savoir qu’il va s'agir d’un best-seller. En un espace de temps relativement réduit, il s’en est déjà vendu plus de 9 000 exemplaires, ce qui le place d’ores et déjà dans le Top 10 des meilleures ventes en France sur les mois de novembre et de décembre. Et sans vouloir jouer les Nostradamus de pacotille, il n’y a aucune raison pour que cela ne dure pas, comme le prouvent les premiers chiffres de janvier avec plus de 1 500 ventes en l'espace de 15 jours. L’ancien modèle se vendait déjà très bien alors qu’il souffrait d’un physique pas forcément très flatteur. Cette seconde génération corrige la majorité des égarements stylistiques de la première, qui avaient toutefois été atténués à l'occasion du restyling.

 

Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?

La coupe franche sur le 3008 n’est pas une réussite

 Après avoir entendu de nombreuses critiques, les designers de Peugeot les ont retenues et nous proposent donc un second 3008 nettement plus réussi que le précédent. Les mauvaises langues diront que ce n’était pas difficile mais celui-ci est particulièrement réussi, avec des lignes très anguleuses et dynamiques qui donnent indéniablement un look sportif. Petit bémol concernant la coupe-franche, ce procédé permettant d’avoir l’avant de la voiture d’une couleur et l’arrière d’une autre. Si cela sied parfaitement à une 208 GTi, passe encore sur une 308 GTi, c'est nettement plus critiquable sur le 3008 GT pas vraiment mis en valeur par le bi-colorisme, qui de plus est une option facturée 1 440 €.

 

Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?

Cette impression positive se poursuit dans l’habitacle avec une nouvelle génération du i-cockpit. Si la recette ne change pas – un petit volant, une instrumentation haute et un écran multimédia tourné vers le conducteur – tous les ingrédients sont modernisés. Ainsi, le volant hérite d’un nouveau design avec deux méplats mais surtout, l’instrumentation 100 % numérique – de série sur toutes les versions –impressionne. Chaque mode (navigation, cadran, individuel...) dispose d’un design spécifique avec de superbes animations lors des changements. Tout simplement saisissant, d'autant plus que cela n'altère pas la lisibilité des informations. Enfin, troisième élément, l’écran multimédia corrige les lenteurs de la précédente génération et améliore son ergonomie grâce à l’apparition de boutons de raccourci en forme de touches de piano. Pratique et esthétique. Ajoutez à cela un dessin de planche de bord moderne et particulièrement agréable ainsi que de nombreux rangements et Peugeot, avec cet intérieur, approche la perfection. On adore.

 

Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?
Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?

Les aspects pratiques sortent moins de l’ordinaire avec un volume de chargement oscillant entre 520 et 1 482 litres, ce qui est inférieur à la référence dans le domaine, le Tiguan. Il en est de même de l’habitabilité arrière, qui demeure toutefois satisfaisante.

La finition GT, uniquement disponible avec le BlueHDI 180 ch, représente la version la plus haute du 3008 et vient logiquement chapeauter la gamme. Elle bénéficie de quelques spécificités comme les jantes 19 pouces bi-ton, les passages de roues élargis, le hayon électrique et la sellerie Tep alcantara.

Essai - Peugeot 3008 BlueHDi 180 GT (2017) : la crème de la crème ?

Après des premiers essais concluants avec les BlueHDi 120 et Puretech 130 ch, nous avions hâte d’essayer ce GT. Dès les premiers tours de roues, on retrouve le toucher de route développé par Peugeot depuis quelques années. Grâce à la présence du petit volant, on ressent tout de suite une impression de dynamisme – même si elle est un peu moindre qu’à bord de la 308 par exemple. On a donc plaisir à enchaîner les kilomètres mais également les virages. La direction est directe, précise et il est encore possible de la raffermir en pressant la touche Sport, mais c’est très loin d’être obligatoire. Le domaine qui impressionne le plus est sans aucun doute le confort. Une caractéristique qui était déjà l’un des points forts de l’ancienne génération et qui a été améliorée. Quel que soit le type de route, le 3008 GT, qui bénéficie de réglages spécifiques de son châssis montre un excellent maintien de caisse et propose une très bonne qualité de filtrage, même avec des roues de 19 pouces, ce qui prouve le travail des ingénieurs de la marque. Cela va de pair avec une insonorisation de très haut niveau.

Animé exclusivement par le BlueHDI 180 ch fort de 400 Nm, le 3008 GT affiche des performances tout à fait convaincantes avec par exemple un 0 à 100 km/h abattu en moins de 9 secondes. Toutefois, ce moteur se montre légèrement avare en sensations en étant relativement linéaire. Un 2.0 TDI 190 ch de Volkswagen ou un 20d de BMW se montrent plus démonstratifs. Une impression due également à la boîte de vitesses EAT6 parfaite au quotidien avec des changements de rapports transparents pour les occupants mais qui souffre tout de même d’un manque de réactivité et de dynamisme, notamment dans certaines reprises à bas régime. Ceux qui veulent un peu plus de « sportivité » pourront se consoler avec le mode sport qui augmente la sonorité, ce qui n’est clairement pas la meilleure idée sur un diesel. Résultat, le BlueHDi se met à gronder. Pas convaincant. On n’en dira pas de même de la consommation, plutôt mesurée avec une moyenne de 8 l/100 relevé sur notre essai.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

124 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Octobre 2016

A titre d'exemple pour la version II 2.0 BLUEHDI 180 S&S GT EAT6.

1,62 m1,84 m
4,44 m
  • 5 places
  • 520 l / 1482 l

  • Auto. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (16 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 3008 (2e Generation)

Commentaires (203)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Arrêtez de vous touchez avec ce 3008, oui elle est belle, et prometteuse. Mais faut voir comment ça vieilli avec le temps, et fiabilité à voir.

Mais bravo à Peugeot de nous avoir pondu un truc qui sort de l'ordinaire même si j aime pas le look star trek à l'intérieur.

Et de la à dire que c'est LE truc ultime faut pas abuser no plus lol

Par

"La coupe franche sur le 3008 n’est pas une réussite"

Salut c'est moi l'avis subjectif ça va?! et ça s'appelle journaliste essayeur.

Par

Pas mal, mais à choisir autant prendre l'Ateca, plus puissant, nettement moins cher, et aussi qualitatif si ce n'est plus. Après, si on veut absolument une française...

Par

Pas fan non plus de la coupe franche... Ni de cet arrière monstrueusement massif, ni des barrettes chromées (sur les flans) qui s'arrêtent net, là où le bas de caisse commence... Mais bon, ce dernier point est vraiment un détail sans gravité. En dehors de ça, c'est un beau gros bébé. Quand on voit le travail effectué sur ce 3008, on ne peut être que rassuré pour la future 508...

Par

En réponse à christiandunord

Pas mal, mais à choisir autant prendre l'Ateca, plus puissant, nettement moins cher, et aussi qualitatif si ce n'est plus. Après, si on veut absolument une française...

Clair, mais bon on est sur cara. Y a pas mieux que les caisses françaises :blague:

Pi les trucs espagnols couplé deutsch z'en veulent pas ici lol

Par

En réponse à 20vtgt30

Arrêtez de vous touchez avec ce 3008, oui elle est belle, et prometteuse. Mais faut voir comment ça vieilli avec le temps, et fiabilité à voir.

Mais bravo à Peugeot de nous avoir pondu un truc qui sort de l'ordinaire même si j aime pas le look star trek à l'intérieur.

Et de la à dire que c'est LE truc ultime faut pas abuser no plus lol

Je suis à l'opposé de ton commentaire :)

J'adore l'intérieur alors que je trouve l'extérieur assez moche, trop tranché taillé à la serpe.

PSA souhaite copier le style Lexus mais ferait mieux de conserver le sien.

Par

Moi j'aime bien la coupe franche.

Et sur le 3008, elle est en différents coloris.

Par

En réponse à christiandunord

Pas mal, mais à choisir autant prendre l'Ateca, plus puissant, nettement moins cher, et aussi qualitatif si ce n'est plus. Après, si on veut absolument une française...

LOL. Le mec qui choisi en fonction du prix catalogue! On va pas chipoter sur une petite caisse a 40 000€ faut Retourner dans les foires occasion si c'est pour grappiller 5000 boules. Après faut pas venir pleurer qu'il n'y a plus que des voitures fadasses , et plus de taf avec ces commentaires.

Par

En réponse à parlons-en

Je suis à l'opposé de ton commentaire :)

J'adore l'intérieur alors que je trouve l'extérieur assez moche, trop tranché taillé à la serpe.

PSA souhaite copier le style Lexus mais ferait mieux de conserver le sien.

Je dis ça car je trouve l'exterieur assez sobre et classe. Par contre l intérieur ils ont pété une durite les mecs :biggrin:

Comme les dernières lexus, l extérieur bcp trop science fiction et pas homogène. Après chacun ses goûts c'est sur

Par

En réponse à moulache

Commentaire supprimé.

Sauf que eux ils ont pas besoin de ça pour s imposer et vendre leur caisses

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire