Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai vidéo - Jeep Compass 2 (2017) : déboussolé

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Boosté par le succès du Renegade, Jeep monte à l’assaut du segment supérieur, celui des SUV compacts, avec le Compass. L’américain, aux gènes italiens, peut compter sur un bon rapport prix/équipement à défaut d’offrir un comportement routier séduisant.

Essai vidéo - Jeep Compass 2 (2017) : déboussolé

 En bref

À partir de 24 950 €


2 ou 4 roues motrices

« Mieux vaut tard que jamais », dit la maxime. C’est donc après tout le monde que le créateur du 4x4 lui-même, s’attaque au marché le plus juteux d’Europe, celui des SUV compacts. Vous savez, ces véhicules qui ont une silhouette de 4x4 sans en avoir forcément le potentiel. Et c’est avec le Compass, un SUV au gabarit compact (4,39 m), au design sexy et surtout disponible en deux roues motrices que Jeep compte bien venir challenger les Nissan Qashqai, Peugeot 3008 et Volkswagen Tiguan sur le Vieux continent.

Si l’appellation est la même que l’insipide 4x4 né dans les années 2000, tout change du sol au plafond. Plateforme, intérieur et connectivité, absolument tout est nouveau sur ce modèle pour lequel Jeep affiche de grosses ambitions. Le constructeur passé sous le giron du groupe Fiat depuis 2010 compte bien profiter de la dynamique insufflée avec le petit SUV Renegade pour conquérir une nouvelle clientèle composée de jeunes et de familles.

Pour ce faire, la marque a concentré ses efforts sur le design, premier critère d’achat. L’américain soigne donc son look sans pour autant renier l’ADN de sa marque. En témoignent les arches de roues proéminentes façon Wrangler, la calandre à 7 barrettes typique Jeep et cette face avant musclée reprise du Grand Cherokee. Assurément, le Compass donne envie. De plus, c’est devenu une tradition, les concepteurs ont reconduit sur le Compass les « Easter eggs », ces clins d’œil cachés comme le lézard sous les essuie-glaces, le monstre du Loch-Ness sur la vitre arrière ou encore l’inscription Jeep en morse sur le marche-pied.

La planche de bord ne déborde pas d'originalité mais le système multimédia Uconnect est très performant.
La planche de bord ne déborde pas d'originalité mais le système multimédia Uconnect est très performant.

À bord, en revanche, c’est une autre histoire. La planche de bord massive n’affiche rien d’original tant dans ses formes que son ergonomie et l’ambiance à bord est presque triste suivant les coloris choisis. Ce ne sont malheureusement pas l’instrumentation partiellement numérique ou l’épais volant trois branches qui vont changer cette première déception. Toutefois, la marque nous console par la présence de plastiques soignés et une qualité perçue qui n’a rien à envier à la concurrence. Les spécialistes remarqueront plusieurs comodos issus du groupe Fiat, notamment sur le volant et les commandes de confort. Mention spéciale au nouveau système multimédia Uconnect et son écran géant de 8,4’’qui nous a séduits par sa clarté, sa fluidité d’usage et sa connectivité (de série à partir de la finition de milieu de gamme, Longitude Business).

L'espace aux places arrière est généreux.
L'espace aux places arrière est généreux.
Le volume de coffre est dans la moyenne du segment avec 368 litres (avec une vraie roue de secours).
Le volume de coffre est dans la moyenne du segment avec 368 litres (avec une vraie roue de secours).

C’est en matière d’accueil que le Compass a une carte à jouer. L’américain, bâti sur une plateforme de Renegade rallongée, séduira les familles par son espace généreux aux places arrière, de nombreux rangements et un volume de coffre correct pour la catégorie, qui oscille entre 368 à 438 litres (avec ou sans roue de secours). Ce dernier bénéficie d’un plancher à trois niveaux, qui permet d’obtenir une surface plane.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Jeep Compass

117 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Jeep Compass 2

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version II 2.0 MJET 140 LIMITED AUTO 9 4X4.

1,62 m1,81 m
4,39 m
  • 5 places
  • 438 l / NC

  • Auto. à 9 rapports
  • Diesel

Portfolio (17 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Jeep Compass 2

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je le trouve pas mal. Je ne suis pas client des SUVs et d'après l'essai ce n'est pas le meilleur mais il est à mon goût assez réussi et... c'est une Jeep, une vraie, pas une copie !

Par

Toujours la même pertinence de Cara quand il s'agit de jeep on voit clairement pas le même enthousiasme que sur une allemande ou française à force ça passe moins mais bon ceux qui nous disent qu'avec fiat c'est mieux c'est qu'en visuel.

Par

13 sur 20 une belle bouse signé fiat....

Par

En quoi c'est incohérent pour un 4x4 d'avoir un vrai potentiel en offroad ?? lol on reve

Par

la conso en essence doit faire peur sur ce genre d'engin...

Par

Le problème de cette Jeep c'est que contrairement à ses concurrents ,

il est pensé pour exister en version 4x4 et etre efficace ainsi équipé...

Du coup , en terme de comportement et d'espace à bord en deux roues motrices

il est moins bon que les engins qui ont laissé la version 4x4 de cotés...

Aux USA, au Canada en Suisse ca à surement du sens,

pour la majorité des marchés européens occidentaux

ou même les SUV de land Rover se vendent mieux en 4x2 qu'en 4x4,

un 3008 sera évidement bien plus séduisant .

Par

" Un marché qui commence à être saturé mais dans lequel le Compass est le seul à offrir un niveau de polyvalence (offroad) aussi poussé."....

Si evidemment on oublie un certain SUV 4x4 roumain....

Cela dit , on ne peut reprocher au Compas d'avoir les qualités et les défauts

qu'impliquent les gênes Jeep...

Ceux qui ont vraiment besoin de sortir du bitume par tous les temps seront

heureux que cette offre existe.

Par

le journaliste va le comparer au Peugeot 3008 qui ne dispose pas de 4 roue motrices...c'est le journaliste qui est déboussolé ici

Par

"les versions qui seront les plus diffusées (1.6 diesel 120 ch et 1.4 essence 140 ch) ne pourront malheureusement être équipées d’une boîte auto." qui achète un moteur de 120ch sur une masse pareil ??? la boite auto sur un tel moteur, encore heureux que jeep ne la propose pas, juste bon à rester bloquer à un feu rouge en côte.

Par

J'ai de vrais doutes sur ce "test", j'avais la Compass 1e génération et 1) le comportement routier était excellent pour un SUV, très bonne tenue en virage, il virait bien à plat et relançait correctement pour cette catégorie de voitures. Et 2) la consommation se situait autour des 6.5 l/100, je n'ai jamais réussi à dépasser les 8 l/100!

Je ne peux pas m'imaginer une minute que Jeep aurait régressé à tel point que le tout nouveau soit devenu aussi mauvais!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire