Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Après la berline, c’est au tour maintenant de la version Sports Tourer à savoir le break d’être renouvelé. Un modèle dont la mission principale est d’être pratique et accueillant comme tout break familial. Avec une longueur de près de 5 mètres, l’Insignia Sports Tourer promet beaucoup. Va-ton être déçu ? Réponse avec l’essai du diesel le plus puissant : le 2.0 CDTI 170 ch.

Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout

EN BREF

Version break

560 - 1655 litres

à partir de 28 450 €

 2017 est une année charnière pour Opel. Le constructeur allemand prévoit le lancement de 7 modèles mais les mois passés ont surtout été marqués par le rachat de la firme de Russelheim par le groupe PSA. En 2017, Opel repart de zéro ou presque. C’est aussi le cas de la famille Insignia. Après le renouvellement de la berline qui change de nom pour l’occasion en devenant Insignia Grand Tour en lieu et place d’insignia, c’est au tour maintenant de la Sports Tourer de seconde génération, à savoir le break, de faire ses débuts.

Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout
Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout

Comme pour la berline, cette version break s’inspire directement du concept Monza dévoilé à l’occasion du salon de Francfort 2013. Et cette filiation est encore plus flagrante que sur la berline avec notamment une ligne de pavillon (pouvant être chromée) courant sur tout le profil et des feux arrière reprenant le design de ceux du concept. L’ensemble est élégant et harmonieux avec un coté statutaire indéniable. 

Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout

Mais la principale particularité de cette Insignia Sports Tourer réside dans ses dimensions et notamment sa longueur qui avoisine les 5 mètres (4,99 m exactement). Elle s’affirme comme le break familial le plus long du marché en dépassant de 13 cm en moyenne la plupart de modèles concurrents. Cette Insignia Sports Tourer est même plus grande que certains breaks du segment supérieur comme les BMW Série 5 Touring par exemple. Devant de telles mensurations, on pouvait s’attendre à des aspects pratiques hors normes et ce n’est pas franchement le cas. Alors certes, l’habitabilité est généreuse et toutes les cotes sont en progrès par rapport à la précédente génération (+31 mm pour la garde au toit, + 25 mm pour l’espace aux genoux et la largeur aux coudes), mais une Skoda Superb Combi, plus petite fait aussi bien.

Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout
Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout

 

Constat encore plus sévère pour le volume de chargement. Il offre une contenance oscillant entre 560 et 1 665 litres soit 130 litres de mieux que l’ancienne génération. Dans l’absolu, ce n’est pas mal mais la comparaison avec les Skoda Superb Combi et Volkswagen Passat SW, qui revendiquent respectivement 660 et 650 litres, est particulièrement dure pour l’Insignia qui rend 100 litres de coffre alors qu’elle est nettement plus imposante. C’est d’autant plus dommage que le coffre de l’Opel est facile à vivre au quotidien grâce à un hayon électrique avec fonction mains-libres et la possibilité de rabattre la banquette arrière selon le schéma 40/20/40 à partir du coffre.

Essai vidéo - Opel Insignia Sports Tourer : la taille ne fait pas tout

Aucun changement en revanche aux places avant. La planche de bord est identique à la berline. Très horizontale, sa partie supérieure accueille toutes les informations retransmises par l’intermédiaire de l’écran multimédia (7 ou 8 pouces suivant les finitions) ou alors de l’instrumentation face au conducteur qui peut être 100% numérique et même relayée par un affichage tête haute. La partie inférieure est pour sa part occupée par les commandes de climatisation ou de réglages de la voiture. Il faut enfin souligner le travail effectué au niveau de la qualité des matériaux et de l’assemblage. Opel revient clairement dans la course.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Opel Insignia

112 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Opel Insignia 2 Sports Tourer

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version II SPORT TOURER 2.0 DIESEL 170 BLUEINJECTION ELITE AT8.

1,50 m1,86 m
4,98 m
  • 5 places
  • 560 l / 1665 l

  • Auto. à 8 rapports
  • Diesel

Portfolio (22 photos)

En savoir plus sur : Opel Insignia 2 Sports Tourer

Commentaires (39)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Vendue à des prix compris entre 28 450 et 41 550 €, soit 1 300 à 1 500 € de plus que la berline, cette Insignia Sports Tourer est pourvue d’un positionnement plutôt agressif. Ainsi, si on prend en comparaison, notre modèle d’essai, on se rend compte qu’il est globalement moins cher que la plupart des concurrents que ce soit la Renault Talisman, la Ford Mondeo SW, la Skoda Superb Combi ou encore plus la Volkswagen Passat SW qui affichent des tarifs largement supérieurs.

tout est dit opel c'est un super qualité prix!!!

c'est aussi un moteur 2L gage de fiabilité...couple et reprise..

sur la talisman c'est un 1L6... opel c'est pas loin de vw...

largement au dessus d'une mondeo ou d'une talisman...

et l'équivalent de la skoda!!!

Par

Une bonne généraliste avec des prix contenus et une fiabilité correcte. Parfaite pour les commerciaux.

Par

Vivement la nouvelle 508 qui va tout écraser sur son passage !

Par

5m de long pour 560L ???

les designers se sont fait plaisr avec un capot long, mais quel interet avec un moteur en travers d'une traction ???

Par

En réponse à GlobalGuillaume

5m de long pour 560L ???

les designers se sont fait plaisr avec un capot long, mais quel interet avec un moteur en travers d'une traction ???

Par contre l'espace arrière est royale pour la catégorie. A voir si l'on préfère l'espace arrière ou le volume de coffre. Pour des ados et adultes, c'est agréable, et 560l est plus que suffisant pour charges les bagages d'une famille de 5 personnes.

Par

5 m de long, 1.7 T, un comportement pataud, une boite lente... elle aurait parfaitement sa place dans la catégorie paquebot ! Le tout avec un volume de coffre décevant et une conso de 9 litres en diesel (ça donne combien en CO2 avec les nouvelles normes ? Car je suppose qu'elle a été homologuée avec les anciennes...)

Reste le confort et l'habitabilité comme arguments.

Bref, Opel nous ne nous vend pas du rêve...

Par

En réponse à pechtoc

Par contre l'espace arrière est royale pour la catégorie. A voir si l'on préfère l'espace arrière ou le volume de coffre. Pour des ados et adultes, c'est agréable, et 560l est plus que suffisant pour charges les bagages d'une famille de 5 personnes.

certes, mais comparé à une simple Octavia qui propose un plsu grand coffre, la DSG, 4RM, etc...

Par

conso elevée pour un diesel,...9l c'est trop, en boite manuelle çà donne quoi en conso? 1l de moins? ce qui serait plus acceptable

Par

Vache, le père Pagès il est sévère avec cette caisse.

En comparaison, l'essai de la berline était beaucoup moins violent.

Par

En réponse à Forza-Hotchkiss

Vivement la nouvelle 508 qui va tout écraser sur son passage !

Oui oui, dans 5ans peut-être...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire